Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Thomas / Pascal 10/11 12h30






Thierry-Neuvic-et-Stephane-Freiss.jpg







Fiction inédite ce soir sur France 3, à 20h50 : "Autopsy". Une téléfilm réalisé et coproduit par Jérôme Anger.




Avec Stéphane Freiss (Eric Mercadier), Thierry Neuvic (Emmanuel Rivière), Sara Martins (Sarah), Claude Perron (Anne Mercadier), François Civil (Paco), Philippe Duclos (Philippe Mangin), Pascal Reneric (Régis Lartigues)...




Cette fiction marque un tournant dans les fictions du samedi sur France 3. Moins de "terroir" et surtout (beaucoup !) moins de consensualité...Le directeur de sprogrammes de France 3, Vincent Meslet, déclare dans le Figaro qu'il faut savoir prendre des risques. "Les fictions doivent être plus fortes que dans le passé, car un film moyen ne fait plus d’audience. Notre niveau d’exigence doit être plus élevé." Il ajoute que ceci illustre la politique de la fiction de l’antenne "clairement assumée par Patrick de Carolis, président de France Télévision, et Patrice Duhamel, son bras droit, qui nous ont demandé de ne plus formater les fictions et de faire confiance à la liberté de création".





Eric Mercadier, 45 ans, est commandant de police à la SRPJ de Lyon. Marié avec Anne, 40 ans, psychologue dans les affaires sociales, ils ont un fils de 16 ans, Paco, un adolescent un peu rebelle. Eric est usé par ses années d’exercice dans la police. Il opère sur le terrain en association avec son binôme Sarah, dynamique lieutenant de police de 30 ans.


La vie d’Eric bascule le jour où, lors d’une autopsie après un crime, son regard croise celui du nouveau médecin légiste, Emmanuel Rivière. C’est le coup de foudre entre les deux hommes. Désormais, Eric n’aura de cesse de faire avec cette nouvelle donne dans sa vie, lui, l’hétéro convaincu. S’ajoutent à cela l’incompréhension normale des proches (Anne, Sarah, Paco), l’atmosphère largement homophobe du SRPJ, et l’enquête sur le crime qu’il doit continuer à mener avec Sarah, sous l’autorité du commissaire Mangin.


 


Les deux comédiens principaux évoquent leur rôle :



Stephane Freiss : "Eric s’est construit une vie autour de sa femme, Anne, de leur enfant et de son métier. ll s’est appuyé sur cette structure traditionnelle solide qu’il pensait indestructible. Il a toujours contenu cette fêlure qu’il porte en lui mais préfère l’étouffer, acceptant cet univers sans jamais essayer de se débattre. Cette tentation de l’homosexualité attendait le bon moment pour se révéler."



Thierry Neuvic :  "Avec sa stature et la force naturelle qu’il dégage, Emmanuel peut donner l’impression d‘assumer sa vie et notamment sa sexualité. A cette solidité physique s’ajoute un métier qui le confronte quotidiennement à la mort et qui l’a endurci. Mais cet aplomb lui sert à vivre et à tenir debout, car psychologiquement c’est un homme extrêmement fragile. Emmanuel est souvent seul. Sa vie sociale se résume sans doute à la fréquentation de boîtes de nuit appréciées des homosexuels. Lorsqu’il rencontre Eric, il n’a pas de certitudes sur leur relation mais, d’instinct, il essaie de se rapprocher de lui car il est immédiatement séduit. Il deviendra cependant rapidement victime de ses propres émotions envers l’homme qu’il aime."




Au sujet des "scènes osées", Stephane Freiss dit qu'elles sont devenues faciles à jouer à partir du moment où les sentiments amoureux qu'il imaginait et interprétait étaient ceux qu'il aurait éprouvés pour une femme ! "De toute façon, Eric ne se sent pas homosexuel. La scène où il devient agressif envers les autres homosexuels qui le provoquent dans le bar le prouve bien. Il est — et c’est ce qui le trouble — amoureux d’un être qui se trouve avoir le même sexe que lui. Le choix de Thierry Neuvic pour jouer Emmanuel a aussi été déterminant. Il est difficile d’accepter un tel rôle si l’on n’éprouve pas d’affinité avec son « partenaire ». Derrière un apparence de rugbyman, Thierry est un homme et un acteur fin, délicat et très à l’écoute".




Une interview qui a du faire plaisir à France 3, c'est celle de Thierry Neuvic accordée à Télé star. Au sujet du couple qu'il forme avec son partenaire,ça l'embête de répondre, mais sincèrement dit-il, il n'a pas été convaincu par leur jeu. "Je n'y crois pas des masses à ce coup de foudre aussi rapide. Il aurait fallu plus de subtilité".




Le Monde note que comme le jeu de mots du titre l'indique, ce téléfilm fait preuve de psychologie avec tact et habileté. 
Télé Câble écrit que l'histoire est passionnante ("on est scotché de bout en bout") et que l'interprétation est impeccable. 
Pour "Aujourd'hui en France," cette fiction ne laisse pas indifférent ; le quotidien écrit que c'est une histoire comme on n'en voit jamais sur une chaîne hertzienne à 20h50, et surtout pas sur France 3. "Ne passez pas à côté d'Autopsy!" conclut le journal.




Photo copyright Rémy Boisseau - France 3.



Commenter cet article

FANNY 04/03/2014 15:18

Amusant de voir ce superbe téléfilm ...en 2014 après les débats agités de fin 2013... mais cela permet aussi de mesurer toute la distance parcourue en 7 ans ... Le jeu des 2 acteurs principaux, aussi magnifiques (physiquement et professionnellement parlant) l'un que l'autre, y est sans doute pour beaucoup ... certes la fin est affligeante , mais la passion dévore tout !!

sylvia 14/11/2007 17:14

un téléfilm magnifique ! très ensuel ! stéphane freiss n'a rien à envier aux américains ! il est sexy en diable ! c quand tu veux ou tu veux ! vivement le DVD ou la redifusion.

aumo 13/11/2007 18:30

attends la rediffusion ou la sortie en dvd ?

LOMBARD Jean Pierre 13/11/2007 10:58

Bonjour,Bravo à FR 3! malheureusement j'ai manqué les 2/3 du film!Aussi je me/vous demande comment faire pour arriver à le voiren entier?merci à tousJP

Eric 13/11/2007 10:28

"Autospy" !!! Jerome ANGER prévient dés le titre il y a un jeu de mots, une pointe d'humour !L'amout entre deux hommes prete donc aux jeux de mots, à l'humour et à la dérision ?Il y avait presque tout pour faire une oeuvre magistrale et voila à trop vouloir prouver, on se perd dans ses demonstrations !Thierry NEUVIC a raison, cela va trop vite et manque de subtilité ! il n'est pas possible que 45a de frustration se regle en 2 evanouissements ! on ne plaque pas femme et enfant d'un revers de mains, on ne s'affiche pas à l'opéra avec son amant du jour au lendemain ! Ce scenario survole des themes dramatiques fondamentaux d'un souffle d'autosatisfaction. Ce telefilm est à l'image d'une éplique "... il est pieds nus dans ces mocassins.." mais il ny aura pas un seul plan d'Emmanuel pieds nus dans ses mocassins ! la chaussette en fil d'écosse est plus propre plus classe ! pas d'audace que des mots ! A balacer entre Freud, Genet et Wilde on obtient une selection du "Reader digest" ! Dommage les acteurs sont parfaits mais ils font ce qu'ils peuvent. Cette histoire est comme le dernier plan : une flamme qui ne s'etend pas coincée entre deux marches et un cadrage instable !

Philippe 12/11/2007 12:24

j'ai regardé ce téléfilm samedi soir et en ai été bouleversé tout le week-end ! aujourd'hui encore j'en ai des frissons.Merci aux chaines publiques d'oser traiter ce sujet longtemps tabou à une heure de grande écoute. Les acteurs étaient tellement réalistes et attachants. Mais pourquoi diable faut il toujours que ça finisse dans le sang ? les homos depuis le début de l'histoire du cinéma (hormis les quelques comédies frisant souvent le ridicule) sont toujours condamnés d'emblée. Pas de salut possible. Nés pour en baver jusqu'à la mort.quel triste constat à faire encore de nos jours.comment les jeunes qui découvrent leur homosexualité aujourd'hui peuvent garder l'espoir et se sentir bien dans leur peau ?le couple du téléfilm ne trouve d'autre issue que de se tirer une balle dans la tête dans un dernier baiser... j'en frissonne encore. quelle injustice. Ils avaient des tas de possibilité de continuer leur relation amoureuse même si il fallait faire d'autres choix difficiles, comme partir, demissionner... je suis profondément attristé par ces scénarii qui même originaux, ne laissent aucune chance à cet amour différent.

Morgan 12/11/2007 05:52

Belle iniative de la part de France 3 que de diffuser ce téléfilm un peu différent (mais finalement, toutes les histoires d'amour se ressemblent, homo ou hétéro, non?) et belle performance des 2 acteurs que j'ai trouvés très crédibles dans leurs rôles.La fin m'a moi aussi surpris, d'autant que si j'ai bien suivi, le légiste est innocenté du crime dont on a l'accusait.Du coup, j'ai perçu le geste fatal des 2 amants comme le seul moyen pour eux de vivre leur amour pleinement, c'est-à-dire sans le regard des autres qui tétanise le policier, sans la honte qui le tenaille, sans la jalousie qui le torture, juste eux deux réunis pour l'éternité.Bon, c'est assez tragique comme fin, mais quel autre dénouement aurait-on pu imaginer si l'on voulait éviter le happy end vu et revu?...

Claire 11/11/2007 09:41

Je n'ai rien compris à la fin  :((

Philou 11/11/2007 09:14

Quelle audace que ce film diffusé hier, bravo à la chaîne.Dommage que ça se termine toutefois comme dans une tragédie grecque : sang et mort...

Le Blaireau 11/11/2007 00:44

Ben non, la starac c'est vendredi.

Roger 11/11/2007 00:04

Hélàs Jérôme Anger, vous non plus n'échapez pas au tabou dans le cinéma français! Il falait punir l'amour homosexuel...! C'etait très courageux sur France 3 à 20:50 ce samedi soir, mais pour que la moral judeo-chretienne soit sauve la fin ne pouvait en être autrement ! Toujours châtier l'homosexualité; le sida, la honte...la mort.Les acteurs sont magnifiques!

Pat La Fourmi 10/11/2007 23:28

c'est fini depuis presue une heure, je suis encore boulversée par ce superbe film, le jeu des acteurs, tout, bravo!je ne m'attendais pas à cette fin mais j'ai lu que cette histoire était inspirée d'une histoire vraie où le gendarme tue le médecin dont il était tombé amoureux, se tuer tous les deux est une telle reconnaissance de leur amour, finalment trop impossible pour éric à vivre...

SIBILLE Patrick 10/11/2007 23:27

Bravo pour cet excellent téléfilm " Autopsy", et ce splendide duo d'acteurs Freiss et Neuvic. Scotché, je l'ai été. Ebranlé par ce suicide final aussi. Encore merci à FR3... Et dire que pendant ce temps là il y en a qui se tapaient "La star je ne sais plus quoi..." J'en suis encore tout chose.

Bloum 10/11/2007 22:54

Arf. J'ai oublié de préciser que la citation au-dessus était du réalisateur même, Jérôme Anger.Ce qui ne m'aide toujours pas à comprendre.Y a t-il un psy dans la salle ?

Bloum 10/11/2007 22:51

D'un autre côté, on a peut-être ici un élément de réponse :"Ce n'est pas un film sur l'homosexualité mais sur l'auto-homophobie chez quelqu'un qui ne supporte pas de tomber amoureux d'un homme et tue l'objet de son désir".Ok, jolie théorie. Mais bon, entre la névrose et le passage à l'acte... Ils auraient pu en parler autour d'un shnaps et pis hop ! au lit. Enfin , ce que j'en dis...Ben en fait, j'en dis aussi qu'en l'occurence, le "quelqu'un", il demande d'abord à l'objet de son désir de le flinguer en premier.Donc, je disais donc : j'ai rien compris à la fin !

anonyme 10/11/2007 22:45

Est-ce que quelq'un a compris le pourqoui de la fin

Bloum 10/11/2007 22:45

De ce que j'en ai vu (et compris), les deux mon capitaine. Fin décevante, ou alors message symbolique hors de notre portée... La vérité est ailleurs.

Didier 10/11/2007 22:40

Lequel des deux se suicide ? le flic ? Le docteur ?

melfegor 10/11/2007 22:33

je viens de regarder le telefilm..j'ai beaucoup aimé l'ambiance polar, sombre,  la beauté et le naturel de la relation de ces deux hommes, ainsi que le combat que le heros livre avec lui meme..on a rarement des fictions "gays" vu sous cet angle..ca depoussiere un peu le genre....mais la fin!!! pourquoi????? je n'arrive pas a comprendre....c'est vrai qu'on en a marre des happy ends mais la!!!! merde alors.....

Leslie 10/11/2007 22:27

BonsoirJe vous écris alors que le film vient de se terminer. Je n'ai malheureusement pas pu le regarder, je n'ai vu que la dernière scène. Ma mère a vu le film mais ne l'a pas compris. Je cherche desespérément sur le net une analyse mais vu qu'il vient d'etre diffusé, aucun site ne dévoile la fin, donc l'explication...Si quelqu'un tombe sur mon commentaire et pourrait répondre par mail (oxentiel@hotmail.com) ... Je voudrais comprendre pourquoi ce suicide. Est-ce à cause de la passion ?Merci d'avance ! Au passage, salut à france3 de diffuser un tel film, mais je suis d'accord avec les autres, le samedi n'est peut-etre pas le bon soir...

sancho 10/11/2007 17:52

Iniative très intéressante de France télévisions même si ce sujet ne m'intéresse guère ( pour être poli). Les comédiens prennent un sacré risque également.

helenou 10/11/2007 16:24

d'accord avec kaolak, le samedi n'est pas vraiment un jour pour les fictions et surtout avec un sujet pareil !

kaolak 10/11/2007 12:50

Pas le bon jour de programmation je pense. Les fictions marchent très très rarement le samedi.

yann 10/11/2007 12:45

tf1 n'est pas prête de s'aventurer dans ce genre de scénario...Car pas assez guimauve et pas assez fédérateur.

pierro 10/11/2007 12:41

Marrant, on imaginait plus Thierry Neuvic dans le rôle du flic :) Merci pour l'article en tout cas, je vais enregistrer le téléfilm ce soir.

Théo 10/11/2007 12:39

C'est sur que ça change de Loulou le brocanteur !