Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

François Guilbeau, remplaçant de Philippe Baudillon à la direction générale de France 2 ?




Mise à jour 17h10 :
selon le Point.fr, "François Guilbeau, jusqu'ici directeur général de France O, sera nommé mardi directeur général de France 2, en lieu et place de Philippe Baudillon, démissionnaire. "Son parcours sur ce lien .





Emmanuel Berretta
 annonçait l'info dès 13h00 sur le site du Point. Moins de trois quart d'heure plus tard, France télévisions la confirme via un communiqué :

Patrick de Carolis, président de France télévisions, et Philippe Baudillon, directeur général de France 2, ont convenu de mettre fin à leur collaboration.




En raison, précise le communiqué, "de divergences stratégiques sur l'évolution du groupe et sur les nouvelles orientations liées aux chantiers de réforme récemment lancés".




Philippe Baudillon quittera le groupe France télévisions dans les prochaines semaines. Le nom de son successeur sera proposé par Patrick de Carolis demain, lors du conseil d'administration de France télévisions. Ce dernier salue le travail accompli depuis l'été 2005 par Philippe Baudillon.




Selon Emmanuel Berretta, "Patrick de Carolis devrait confier son poste, dès demain, à l'un des cadres de France Télévisions rompus avec les arcanes syndicales du groupe. "





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B
Né à Dieppe, Philippe Baudillon, énarque, entame une carrière diplomatique en 1981, au Quai d'Orsay. Il rejoint Edouard Balladur à Matignon et Jacques Chirac à la mairie de Paris. Dès 1984, il travaille sur la candidature de Paris aux JO de 1992 (remportés par Barcelone). En 1990, il fonde la société SIMA internationale, spécialisée dans la commercialisation d'événements sportifs et le conseil en création de chaînes thématiques. En 1994, l'État lui confie la direction de la chaîne CFI (Canal France international). Six ans plus tard, il retourne dans le monde de l'entreprise en prenant la tête de la société OEnobiol, en 2000. Ensuite, Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, lui confiera la direction du projet Paris 2012 pour l'organisation des JO. La candidature de la capitale échouera de nouveau. Dominique de Villepin est le parrain de l'un de ses fils.pas assez de galons quoi LOOLFrançois Guilbeau est arrivé dans le monde audiovisuel via le monde des télécommunications (il est diplômé de l'École nationale supérieure des télécommunications). Il effectue le début de sa carrière chez TDF avant de rejoindre France Telecom, en 1994, comme directeur du marketing et du développement de la branche Services internationaux. Fin 1995, Xavier Gouyou Beauchamps l'appelle à ses côtés, à France Télévisions, et lui confie le secrétariat général du groupe. Fonction qu'il cumulera bientôt avec un poste de directeur général adjoint en charge des finances et des ressources humaines à France 3. Ce poste-clé lui permettra de prendre la pleine mesure du terrain syndical au sein du service public et de ses nombreuses chausse-trapes. Après un passage par la société GM consultants, il effectue un retour au sommet de France Télévisions sous la présidence de Marc Tessier qui lui confie, de nouveau, le secrétariat général. En juillet 2004, Marc Tessier le nomme directeur général de RFO (devenu France O) au moment où la chaîne, jusqu'ici autonome, rejoint le giron du groupe France Télévisions. "Avec lui, on ne va pas rigoler tous les jours", souffle-t-on à France 2. bonne rigolade les mecs
Répondre
V
J'adore la fin de l'article du point... :"Avec lui, on ne va pas rigoler tous les jours", souffle-t-on à France 2. "
Répondre
J
Selon Emmanuel Berretta, "Patrick de Carolis devrait confier son poste, dès demain, à l'un des cadres de France Télévisions rompus avec les arcanes syndicales du groupe. "C'est sure qu'il est préférable de bien maitriser les syndicats sur France2, l'une des rédactions les plus soupe au lait qui puisse exister.
Répondre
N
Il n'aurait pas plutôt été poussé vers la sortie ?
Répondre
X
C'est De Carolis qu'il faudrait bouger...
Répondre