Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Romain 08/01 7h45











Ce mardi, dès dix heures, et pendant environ deux heures, Nicolas Sarkozy répondra à l'Elysée aux questions de journalistes.




Diffusion sur les chaînes info, sur le site internet de LCI ou encore sur France 2. Sur cette chaîne,  conséquence, "C'est au programme" et "Motus" sont déprogrammés.




Selon le Parisien, "pouvoir d'achat, emploi, retraites, notation des ministres, élections municipales et cantonales de mars, perspective de la présidence française de l'Union européenne au second semestre : les sujets ne manqueront pas. Sans oublier...la perspective d'un mariage entre le chef de l'Etat et Carla Bruni évoquée par le Journal du dimanche"...




En Egypte, le président avait dit qu'il évoquerait le sujet de sa liaison lors de sa conférence de presse.




Sur son blog,
Jean-Michel Aphatie écrit ceci :


"Grande conférence de presse à l'Élysée, comme au bon temps du général. 450 journalistes sont d'ores et déjà inscrits. Une vingtaine d'entre eux, à force de crier, parviendront à poser leur question. Perso, je regarderai cela à la télé. C'est comme pour les matches de foot: on n'a pas l'ambiance, mais on voit et on écoute beaucoup mieux.

Parmi les questions posées, certaines toucheront à la vie si peu privées du président. Est-ce bien vrai, M. le président, que vous allez convoler bientôt? Etc, etc. Il y quinze ou vingt ans, ce genre de questions n'avait pas droit de cité dans la vie politique française. Certains ont théorisé ce silence, dans lequel ils ont vu la marque de la collusion des journalistes, sacrifiant le devoir d'informer aux obligations du copinage. Maintenant que l'on en parle, horreur et damnation, on entre dans la communication du président, on donne dans la peopolisation, et d'autres remarques qui ne sont pas toutes gentilles. Quelle que soit l'attitude choisie, c'est mal. Alors, il ne faut pas s'en faire et laisser dire, faire juste son travail, ce sera la seule résolution pour l'année 2008."





Commenter cet article