Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 28/01










Docu-fiction inédit à voir sur France 5, ce soir à 21h40 : "Félix Kersten, le médecin du diable".




Un film d'Emmanuel Amara, rediffusé vendredi 8 février à 15h30.




Felix Kersten fut le médecin personnel de Himmler, le chef des SS, mais sut utiliser son influence pour sauver des milliers de Juifs.




Présentation du documentaire :


"Dans l'antre du diable… C'est bien là où l'on demande à Felix Kersten de pénétrer en cette année 1939. Le médecin finlandais est alors une célébrité parmi la classe aisée et l'aristocratie d'Europe du Nord. 


On se l'arrache pour bénéficier de ses talents de masseur-thérapeute acquis auprès d'un lama tibétain. Heinrich Himmler, qui souffre de terribles douleurs à l'estomac dont aucun médecin n'est encore venu à bout, le fait appeler. Kersten refuse d'abord de se compromettre avec les nazis. Puis, encouragé par ses amis et suivant le conseil de l'ambassade de son pays qui voit là un moyen de recueillir des informations, il finit par accepter. 


Dès la première séance, Kersten réussit à soulager le Reichsführer. Bientôt, il devient indispensable à Himmler, qui l'appelle "mon bouddha magique", et tient un compte-rendu précis de ses conversations dans son journal. 


Dès le début de la guerre, Kersten comprend vite le rôle qu'il peut jouer. Lorsqu'un ami lui demande d'intervenir pour libérer un de ses employés arrêté par la Gestapo, il décide de renoncer à ses honoraires en échange de sa vie.
Le Reichsführer accepte. Sa dépendance à son médecin devient de plus en plus forte. Kersten lui fait entrevoir le lien entre l’horreur de ses actes et ses maux. 


Désormais, à chaque visite, il monnaye ses soins contre des vies. Himmler les lui accorde, sauf pour les Juifs… Un principe sur lequel il n'acceptera de revenir qu'en 1945, à l'aube de la défaite.
 

Après avoir d'abord autorisé le détournement de plusieurs convois de Juifs, une rencontre improbable a lieu, le 19 avril 1945, entre Kersten, Himmler et Masur, le représentant du Congrès juif mondial. Il s’ensuivra la libération de milliers de femmes juives des camps de concentration. 


A la fin de la guerre, Kersten est accusé de complicité avec le IIIe Reich. Défendu par la reine de Hollande, il ne sera jamais honoré par Israël. Felix Kersten aura pourtant permis le sauvetage de 60 000 Juifs des camps de la mort
"





Commenter cet article

kerstin hallert 16/02/2008 14:00

Une émission où aucun historien suédois donneson opinion sur le cas Kersten malgré les longues années qu´a passé Kersten en Suède et où vit toujours un de ses fils qui n´a pas été interviewé non plus.