Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Travailler à en mourir" : Enquête dans un monde où harcèlement et stress violent peuvent entraîner la mort.










Enquête à voir -ou enregistrer- jeudi soir à 23h10 sur France 2 : "Travailler à en mourir".




Derrière l’Ukraine et les USA, la France est le troisième pays où les dépressions au travail sont les plus nombreuses. A travers trois secteurs professionnels – la banque, les plateformes téléphoniques, la sidérurgie –, le réalisateur Paul Moreira dissèque ces méthodes de travail, de management, d’organisation au pouvoir destructeur. Devant la caméra, les témoignages d’hommes et de femmes écrasés, usés, brisés par leur vie professionnelle. Travailler à en mourir, un documentaire Infrarouge poignant et alarmant.




La présentation du film :


"Qu'est ce qui détruit les hommes dans le monde de l'entreprise ?… Cette question, nous voulions que ce soit d'abord les salariés qui y répondent. Ceux qui avaient plongé dans la dépression, frôlé le geste ultime du suicide, ceux que le stress avait usés jusqu'à la maladie. Pour remonter aux racines du mal, ce documentaire a raconté l'histoire d'hommes et de femmes qui ont travaillé dans trois secteurs industriels particulièrement pathogènes : la banque, les plateformes téléphoniques et la sidérurgie. 

Travailler à en mourir montre comment certaines méthodes de travail ont un pouvoir bien plus destructeur que celui de petits chefs aux manières autoritaires. Où l'on découvre que ce sont plus souvent des mécaniques, des technologies, des modes d'organisation, qui rendent malades. Dans le monde de la banque, les concentrations de ces dernières années ont bouleversé les méthodes de management et soumis leurs employés à une pression inconnue jusqu'alors. Les salariés qui ne s'adaptent pas deviennent des perdants. Nous avons rencontré deux d'entre eux : Jean-Marc et Roger. 

La révolution numérique a libéré des forces créatives mais dans les plateformes téléphoniques, elle a aussi multiplié les capacités de contrôle. Claudia parlait trente secondes de trop en moyenne. Trente secondes qui sont devenues un cauchemar. Contrats à durée déterminée. Intérim. Sous-traitance. 

A la marge des grandes entreprises, les travailleurs précaires sont les premières victimes de la réorganisation du travail. Ils sont ceux sur lesquels tombent toute la pression de l'urgence. Des dégâts d'autant plus terribles qu'ils sont difficilement repérables. Voire invisibles. Rudy et Jean-Luc étaient précaires dans la métallurgie. L'un est mort d'arrêt cardiaque après 21 heures de travail, l'autre est dans le coma. Travailler à en mourir explore une zone grise du salariat, un lieu d'angoisse où des logiques nouvelles broient des hommes et des femmes. Plus qu'une enquête, ce film est une dissection
.
"




Photo, crédit DR.




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
salut inscrivez vous a ma newletter et je m inscrirais a  la votre ps : si vous vous inscrivez laisser  un commentaire avec le nom d votre blog a+ sur le blog de cristobal
Répondre
R
Ca m'est arrivée alors que j'avais la vingtaine pimpante, j'étais serveuse pour arrondir mes fins de mois, le cuisinier était très gentil au départ ensuite il m'a fait des avances que j'ai refusé, après c'était l'enfer insulte, humiliation. Même si je savais que je ne resterai pas c'était super dur, j'avais le coeur qui battait à chaque fois que je rentrai dans cette cuisine. Finalement il s'est fait viré. Avec le recul c'est bizarre j'ai quand même du caractère, personne n'est à l'abris.
Répondre
J
Et le sujet "ne pas travailler à en mourir", ça n'intéresse personne?
Répondre
S
Sujet oh combien d'actualité. Dommage pour l'horaire, ça mériterait un prime, dans le cadre d'envoyé spécial !
Répondre
P
J'ai prévu de l'enregistrer ce doc. Je crois qu'il était passé sur Canal ?
Répondre