Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A voir : "Tout l'or du monde" [Arte]







Diffusion du documentaire inédit "Tout l'or du monde" ce mardi à 23 heures sur Arte. Les conséquences de l'installation d'une usine d'extraction aurifère - qui voyage d'un continent à l'autre - sur la vie des habitants d'un site minier de Guinée. Un exploit industriel qui cache de nombreux drames humains.




Un film d'environ 1h20 réalisé par Robert Nugent, récompensé dans divers festivals à travers le monde (Amsterdam, Belfast, Londres).




Une imposante usine d'extraction d'or est démontée sur l'île de Bornéo, en Indonésie, transportée par mer, puis reconstruite à l'identique sur le site aurifère d'une région agricole de Guinée, en Afrique de l'Ouest. Au-delà de l'exploit logistique, le documentaire de l'Australien Robert Nugent s'attache aux bouleversements provoqués par l'implantation d'une multinationale de l'extraction dans la vie des villageois et dans leur environnement.




"Tout comme à Bornéo, des ingénieurs venus d'Angleterre, d'Australie et d'Afrique du Sud se basent sur les indications des autochtones pour installer leur usine clé en mains, puis leur en interdisent l'accès. Un véritable drame dans cette région de Guinée où l'on est paysan, mais aussi mineur, selon la saison. L'or tient une place essentielle dans l'économie locale.




Les témoignages recueillis au cours de la mise en place, puis de l'exploitation de la nouvelle mine, disent le délitement de l'organisation traditionnelle de la société africaine : si certains voient dans cette entreprise une source de revenus inespérés, la plupart ne font qu'en subir les conséquences négatives. Non-embauche des paysans, cupidité accrue, difficultés à préserver l'activité agricole sur un territoire dont les routes ont été coupées...




À travers une approche dénuée de tout manichéisme, le réalisateur traduit l'incompréhension et la méconnaissance des ingénieurs occidentaux qui s'enorgueillissent de créer une école ou de conserver de la terre arable, réutilisable une fois le filon aurifère tari. Ces hommes se pensent porteurs de progrès, mais la solitude et le vide abyssal de leurs vies privées en font plutôt des naufragés du monde moderne. Du griot du village à l'ingénieur en chef en fin de carrière, ce documentaire exemplaire confronte deux visions du monde inconciliables autour de leur rapport au précieux métal jaune et capte les dramatiques (et irréversibles) changements induits par la mondialisation.
"





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Bonjour Jérôme,elle provient d'un dossier de presse que nous n'avons pas conservé :(
Répondre
J
bonjourmerci pour la promotion de ce filmNous allons le programmer le mardi 11 novembre dans notre cinéma à plouguenastj'aurais voulu savoir où vous avez obtenu le visuel de l'affichej'en aurai besoin pour faire la promo de la séancemerci d'avance
Répondre