Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 05/12 Mise à jour 17h45





Dans son numéro à paraître samedi, l'hebdomadaire Marianne dénonce un coup d'Etat médiatique et lance un Appel pour le pluralisme des médias à signer sur ce lien : http://www.mesopinions.com/L-Appel-de-Marianne-pour-le-pluralisme-des-medias-petition-petitions-1044a3308f33ef2ebc97d626ba92883e.html.



Laurent Neumann écrit que la mainmise du chef de l'Etat sur les médias est programmée et que nul n'ose plus s'élever contre ce qu'il nomme une prise de pouvoir antidémocratique. Il demande donc aux citoyens de réagir, en signant un Appel pour le pluralisme des médias. Il y a urgence, ajoute-t-il...



Laurent Neumann explique que la Une a failli être non pas "le coup d'Etat médiatique" mais "Poutine à la Française". Soucieux de ne pas gêner les signataires (de gauche ou de droite) de l'Appel et sous la pression d'amis, y compris au sein du journal, il y a eu machine arrière. Car ici, on ne tue pas de journalistes.



Le magazine Marianne demande néanmoins dans quel autre pays démocratique au monde, le chef de l'Etat s'est arrogé le droit de vie et de mort sur les chaînes publiques par le biais de leur financement, et le droit de choisir seul les patrons des dites entreprises publiques d'information ?



L'hebdo s'interroge sur à quoi ressemblera le débat démocratique sur les télés et les radios, lorsque, à la veille de la Présidentielle de 2012, les patrons de toutes les antennes publiques auront été nommés par le probable candidat à sa propre succession ?



Laurent Neumann écrit que bien sûr, Sarkozy n'est pas Poutine ni Berlusconi. Mais, complète-t-il, ce qu'il s'apprête à faire ici, ni Poutine ni Berlusconi n'ont osé le faire chez eux.



Selon lui, la suite du scénario est connue : si d'ici 2011, les résultats des chaînes publiques sont décevants, il sera toujours temps d'en privatiser au moins une ou plusieurs, vendues à prix bradé à un "ami du Président"...



A lire dans Marianne, outre le papier résumé  très brièvement ci dessus, l'article "Faut-il boycotter TF1?" et l'article "Panique à France télévisions. En attendant Télé Sarko". Ou encore " Presse quotidienne : son indépendance est-elle menacée ?3 Pages 18 à 33.




Commenter cet article

imarco 06/12/2008 10:35

a voté...

simou 05/12/2008 23:27

pardon ! quand je disais qu'il ne faut pas crier au génie, je parle de la loi, pas de vos commentaires ! je ne me permetrais pas et je réalise en me relisant que ma phrase n'était pas assez claire !

simou 05/12/2008 23:24

bonsoir, J'avoue avoir l'impression que si tous vos arguments sont pertinents, nous ne pouvons pas pour autant crier au génie...-Oui, la nomination a toujours été un enjeux pol... mais, faut il instituer ce fait en se contentant du constat que c'était déjà nul avant ? ca parait assez déterministe...- Dire que ce ne sera pas vraiment le président parce que le sénat aura quelque chose à dire... il me semble EVIDENT que la majorité étant de droite.... hhooouuuu je crains que la décision présidentielle passe difficilement !- La question du finencement de la chaine est aussi importante que la nomination puisque, l'impot n'étant directement affecté à la chaine, en réalité, le président etc donnera ce qui lui plait en fonction de sa satisfaction... est ce acceptable ? - Qu'est ce que c'est que ce prosélytisme de bas étage ? si ils veulent une chaine culturelle... qu'il fasse fr 36 ou fr 45 et qu'ils nous fichent la paix !! - Franchement... n'y a t'il pas d'autres impératifs dans cette période difficile où les gens voudraient "travailler plus pour gagner plus" mais se retrouvent rapidement à la rue (avec des perspectives que les politiques de chomage prometent sympatiques...) C'est à se demander en quoi ce projet tient tellement à coeur au président sarkozy...- Enfin, et juste pour le plaisir, au rigolo qui craint pour l'avenir de Marianne si Ségolène Royale devait un jour remporter quelque chose : qu'il se rassure, le journal a le "bon gout" de s'attaquer à TOUS les personnages politiques et surtout au pouvoir, qu'il soit de droite ou de gauche. Cette réflexion montre seulement que l'auteur de ce message n'a jamais lu le magazine !

Guillaume 05/12/2008 21:32

Le Collège des conseillers dirige le CSA. Il est composé de neuf conseillers. Bien qu'ils soient nommés par décret par le Président de la République, seuls trois d'entre eux sont désignés par lui. Trois autres sont désignés par le Président de l'Assemblée nationale et les trois derniers par le président du Sénat. Le collège est renouvelé au tiers tous les deux ans et le mandat de conseiller n'est pas renouvelable.Donc je confirme, le président de Francetélévision a TOUJOURS été nommé par le pouvoir en place !

pas terrible 05/12/2008 21:06

dans la refonte la façon de nommer change mais ne reste pas exclusive au président, dont acte

TLC 05/12/2008 20:32

Juste pour info, le patron des chaines publiques à toujours été nommé par le gouvernement en place, lorsqu'il y avait un changement de direction.Faux : par la Haute Autorité, puis la CNIL et enfin par le CSA.

Blue 05/12/2008 20:25

Juste pour info, le patron des chaines publiques à toujours été nommé par le gouvernement en place, lorsqu'il y avait un changement de direction.Et c'est vrai pour toute les grandes structures publiques (ou il n'y a pas d'élection).Et c'était même pas caché ... heureusement que Royale n'a pas gagné les élections de 2007, sinon Marianne aurait fait faillite.Si les médias sont controlés, pourquoi Marianne est libre de dire ce qu'il pense ?

pas terrible 05/12/2008 20:14

Tout changement amène ses peurs. Faut-il s'alarmer? Pas convaincu. En 2012 si le peuple décide de voter contre lui il le fera avec ou sans ftv privatisée. 

N. 05/12/2008 17:39

Moi qui me foutais de la poire des Italiens il y a quelques années avec Berlusconi et son emprise sur les médias. Là, je ris jaune avec ce qui se passe ici :(

Flavio 05/12/2008 17:32

Numéro que je vais acheter :-)

Pat. 05/12/2008 17:32

Chaque semaine, Marianne fait son beurre sur Sarko.