Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par 16/12 8h

 

 

 

 

Jean-Luc Delarue présente en direct, ce mardi, une émission spéciale sur France 2 à 20h45, "Les nouveaux visages de la précarité".




Un rendez-vous présenté ainsi par la chaîne :



"2008 marque l’année de la crise : une situation financière et économique sans précédent depuis la grande crise de 1929. Les conséquences sur l’emploi sont immédiates. On annonce 20 millions de chômeurs de plus dans le monde en 2009. Licenciements, faillites personnelles, et développement du travail précaire menacent notre société. En France plus de 7 millions de personnes vivent déjà avec moins de 800 euros par mois.

Ce soir, Jean-Luc Delarue brise les tabous en donnant la parole à ceux, qui, il y a quelques mois, se croyaient à l’abri de la précarité. Ils vivaient dans un certain confort matériel, ne connaissaient pas le besoin. Pourtant, aujourd’hui, se loger mais aussi tout simplement se nourrir, se vêtir, se soigner devient de plus en plus difficile pour eux. Qui sont ces nouveaux visages de la précarité ? Des travailleurs pauvres, des étudiants, des retraités, d’anciens cadres, ou des mères célibataires, comment ont-ils été happés si brutalement par la spirale de la précarité ?"




Reportages et témoignages :




Il suffit d’un rien


- Marjorie, 25 ans est mère célibataire.Sans solutions de garde pour sa fille, elle a dû arrêter de travailler pour s’occuper d’elle. Avec peu de revenus, elle n’arrive pas à payer son loyer et risque l’expulsion.

- Suite à un licenciement, Marie-Josée (63 ans) se retrouve en quelques mois, expulsée de son appartement avec sa fille. Elle dort dans une cave puis dans une chambre de bonne de 8m². Aujourd’hui, grâce au « système D », elle a retrouvé un toit et se démène pour que sa fille ne souffre plus de la précarité.




Un toit malgré tout


- Laurence et Saïd sont des travailleurs précaires. Avec un peu plus de 2000 euros de revenus par mois ils ne trouvent pas de logement. Depuis un an, ils vivent à l’hôtel dans une chambre de 13m² avec leurs 3 enfants.

- Georges et Laetitia
, vivent depuis 4 mois dans leur voiture sur un parking. La garde de leurs 5 enfants leur a été retirée. Ils doivent trouver du travail pour pouvoir se loger et retrouver un équilibre familial.

- Patricia et Marc
se sont fait licencier. Depuis, ils vivent dans une caravane installée dans le jardin de leur fille. Entre la culpabilité de se retrouver à la charge de leur enfant et le désespoir d’avoir tout perdu, le couple a du mal à relever la tête.




Garder sa dignité


- Laurence
(40 ans) était cadre et gagnait bien sa vie. Licenciée en 2005, elle est aujourd’hui sans domicile fixe, fréquente les épiceries sociales et squatte chez des amis, parfois même dans la rue. Humiliée par sa condition, Laurence refuse de vivre au crochet des autres.




Relever la tête


De plus en plus les énergies se mobilisent : regroupements en collectivité, colocations multi générationnelles, cumul des emplois …et surtout entraide.


- Josette
(57 ans) et sa fille Amandine (13 ans) vivaient depuis 8 mois dans une caravane, essayant tant bien que mal de se protéger du regard des autres. Une femme du quartier les a repérées et leur a tendu la main en leur proposant son toit. Depuis une véritable chaîne de solidarité s’est créée autour de cette maman et de sa fille.




Appel à l’entraide

Parce que la solidarité reste la façon la plus simple et la plus rapide d’agir, un standard téléphonique sera actif tout au long de l’émission afin que les téléspectateurs qui le souhaitent puissent apporter une aide concrète et immédiate (proposition d’emploi, véhicule, hébergement…) aux témoins présents sur le plateau.

Les téléspectateurs pourront réagir en direct par téléphone en composant le : 0 890 71 02 22 (0.15€/min+surcoût éventuel selon opérateur).





   
 

Commenter cet article

LUX 13/07/2020 20:38

Bonjour. Je me demande bien ce qu' est devenue Marjorie. Si ma mémoire est bonne, elle est tombée enceinte accidentellement et lorsque elle a annoncé sa grossesse à son compagnon, il l' a quittée parce qu' il ne voulait pas de cet enfant. C' est vraiment inhumain de la laisser se débrouiller toute seule.

Admi Hmida 29/03/2009 07:13

Bonjour.Grâce à cette émission sur les précaires j'ai du et pu créer un Groupe "Tous SDF Solidaires Dignes Forts":(700 membres) Je me rappelle de cette soirée où JLD était ému. Et moi donc. Le déclic: j'ai bossé toute la nuit pour parler d'une situation que je connais bien. Voir ma vidéo-DayliMotion en tapant "admi" et "la tribu".Je souhaite l'autorisation de publier sur ce Groupe d'aide aux précaires, quelques extraits de cette émisssion à laquelle je ne cesse de rendre hommage.Merci. Admi Hmida.C'est très important pour m'aider à sensibiliser et à continuer ce qu'a réussit cette émission.

Sollier 17/12/2008 16:28

Félicitation Mr Jean-Luc Delarue pour avoir u le courage d'affronter cette fatalité de front et d'y consacrer une émission toute entière, bravo, si cela pouvait faire bouger les choses et faire réagir nos "CHERS" élus ... Je suis moi même dans une de ces situations très précaire, atteinds d'une leucemie myéloîde chronique, mon état de santé ne me permet plus de travailler, je suis sous traitement journalier, nouvelle thérapie "ciblé" qu'ils appel ... depuis l'annonce de ma maladie en octobre 2004, j'ai perdu mon emploi et je ne percois que 553€ par mois pour "survivre". petitprince04@orange.fr  Merci par avance pour votre soutient et bonnes fêtes de fin d'année tout de même ... 

henry 17/12/2008 15:22

bien sur l,emmission etait plus que bien pour aidèe quelque personne sans sa elle serai toujour ou mème point MOI j,ai 62 ans avec une retraite de 300E ma fille me loge dans un mobil home mon fils me coupe du bois pour me chauffer  jai demander une aide pour le chauffage et le conseil gèneral ma repondu que je n,aurais rien car pas assez dans la prècaritè DE QUI SE MOQUE TON

follederage 17/12/2008 12:24

bonjour, je trouve choquant pour Laurence, si ces dires sont fondés, qu'après avoir travaillé pour une fédération que je ne nommerait pas, et qui paie mensuellement ses joueurs en milliers d'euros, ne pas pouvoir ou vouloir lui régler ce qu'ils lui doivent et de l'avoir mise dans la misère. je lui souhaite du courage.

bernard 16/12/2008 23:47

chapeau bas a MR delarue

Sébastien ARTHAUD 16/12/2008 23:43

Message pour Laurence DABRAINVILLE : J'ai pris l'emission en cours de route, nous nous sommes déjà croisés par le passé et je voudrais te renvoyer l'ascenseur, car chez nous, c'est en vert et contre tous ceux qui parcequ'ils sont à la Fédération se croient tout permis. Puis je avoir ses coordonnees ? Mon mail : sebastienarthaud@yahoo.frMerci.SA

fabienne 16/12/2008 23:33

je suis dans la meme situation je n'ai qu'un regret c'est que je n'ai pas participer a cette emission pour profiter de le generosité des gens car a l'approche de noel un coup de pouce m'aurais bien aider j'ai perdu la totalité de ma maison lors d'un incendie j'ai cinq enfants a charge je suis seule bien seule sans soutien et la caf a decider de suspendre mon allocation de parent isoléen janvier je vis avec 800E par mois  mais je m'accroche au benevola auquel je participe pour distribuer les colis alimentaires il est clair que je n'aurais pas eu le courage de venir etaler mes difficulter bien trop dur...

Luna 16/12/2008 23:17

Bonsoir, je suis touchée par cette émission, d'autant plus que je suis dans une situation similaire, avec un avis d'expulsion du mois de novembre qui sera appliqué au mois de mars, et sans garant touchant le RMI il est impossible de trouver un logement. Beaucoup de courage à eux et heureuse de voir que la solidarité à encore un sens dans ce pays...

Joss 16/12/2008 22:57

Déjà, on voit à quel point la société est mal fichue : avec la moitié de l'argent payé pour le placement des 5 enfants de George et Laetitia, on les sort de la galère, et ils n'ont plus à vivre en SDF.Pour Patricia et Marc, je trouve qu'ils forment une super famille avec leurs enfants et leur gendre, mais il y a trop de gène à accepter l'entraide. Ils sont tous génés alors qu'ils peuvent être fiers les uns des autres.Voilà

modez denis 16/12/2008 22:55

le cas de marjorie est éloquant. Démissionner de son travail est suicidaire dans son cas. Cela a pour conséquence aucune indemnité de chomage. Est ce bien raisonnable et responsable ? 

Bamako 16/12/2008 22:45

Moi , ce que je ne comprendrai jamais , c'est comment est - il humainement possible que les familles ou les amis de ces personnes en difficulté ne les hébergent pas le temps que leur situation s'éclaircisse !!!Quant aux trois premiers commentaires de ce matin , je veux me rassurer en me disant que s'ils avaient vu l'emission , l'expression d'une compassion aurait été la bienvenue!Et Mr Delarue , il serait temps qu'on créent tous ensemble les maisons du coeur !!!

soso 16/12/2008 22:27

J'hallucine vraiment en lisant les premiers commentaires ! une honte ! mieux vaut rien ecrire que de tels messages blessant et indifferents face à cette société de merde ! alors l'heure d'aujourd'hui c'est pas normalde voir autant de monde dans NOTRE BEAU PAYS, à la rue ! c'est pas normal !

rigoni fresillon 16/12/2008 22:26

marjorie n'avait pas sa place dans cette emmission les propos quel a tenu sont faux elle n'est pas dans une situation precaire elle risque l expulsion car elle na jamais payé son loyer et mis son garant lui dans une situation précaire elle travaille a décathlon et percoit des aides financières je pense que vous devriez faire des enquetes plus approfondi et le pere ete present pr sa fille mais elle le lui a  enlevé

Anonyle 22/08/2015 11:47

C est une mito , ont la connais bien pour se faire plaindre c est pas la dernière doubler d une menteuse et voleuse . Une dame la aider après l émission 10000 euros et vous savez quoi a la mort de cette dame majorie n'a même pas envoyé un bouquet de fleur .

Brigitte GAILLARD 16/12/2008 22:13

Je crois que c'est Laurence qui cherche un travail de standardiste. Qu'elle appelle Bouygues Immobilier au 01.55.38.25.25, on ne sait jamais !! Nous sommes une société qui emploie de sprestataires extérieurs pour notre standard !Je garde les noms de toutes ces personnes, si jamais je peux faire quelque chose !!

sabine 16/12/2008 21:50

Mon pauvre Hugo... Vu la place qu'occupe votre cerveau dans votre petite tête... Sachez qu'il en faut très peu... et qu'il vous suffirait de perdre notre job !!! De fil en aiguille, vous ne payer plus le loyer, l'emprunt pour votre chouette bagnole... votre nana vous quitte... Et votre galère est totale !!!! C'est pas la psychose ça très cher.... C'est la vie ! Vous êtes choquant par votre bétise ... Hugo....

S 16/12/2008 21:38

Je suis vraiment choquée par ces premiers commentaires...pourquoi donc les gens n'auraient pas envie de regarder ce genre d'émission comme vous dites de façon tellement irrespectueuse...je ne vous souhaite pas d'être dans la situation des gens qui sont sur le plateau que je trouve admirables pour ce que j'en ai vu pour le moment! Si je pouvais leur offrir un emploi ou un logement je le ferai volontiers et j'espère que grâce à cette émission, ils pourront relever la tête! Ils le méritent, personne ne mérite de vivre dans de telles conditions de précarité! Courage à tous ceux qui ont des difficultés!

hugo 16/12/2008 09:17

Faut arrêter la psychose ! Tout le monde n'est pas voué à devenir SDF

N. 16/12/2008 09:08

Je doute qu'à quelques jours des fêtes, les gens aient envie de regarder ça, surtout que plus d'un a peur  pour son avenir professionnel :-(

@llo 16/12/2008 09:06

Delarue présenter une émission sur la précarité, rien que ça, ça me choque réellement !