Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Audrey Pulvar et France 3 : "l'ambiance est morose".






La journaliste Audrey Pulvar ("19/20" sur France 3) était invitée des forums du Nouvel Observateur hier. Elle est revenue longuement sur la réforme de l'audiovisuel public. Quelques réponses à des questions posées par des internautes, ci dessous.




Entretien intégral à lire sur ce lien : 
http://forums.nouvelobs.com/politique/
la_reforme_de_l_audiovisuel_public,20081215111152694.html
.




Comment expliquez-vous que si peu de journalistes se soient mobilisés, comme vous l'avez fait ?

"(...)En fait les journalistes de France télévisions se sont beaucoup mobilisés, mais il est vrai que peu de têtes "connues" se sont montrées dans les manifestations. J'imagine qu'il s'agissait d'un exercice de leur devoir de réserve. Notez cependant qu'on ne se mobilise pas que dans la rue. Il y a eu aussi beaucoup de rencontres, avec des députés, des membres de la commission Coppé etc... il y a eu des soirées "de solidarité avec le service public" etc... auxquelles ont participé des journalistes "vedettes" du groupe".




Quelle va être la conséquence immédiate de la réforme ?

"Première conséquence, pas de pub après 20h à partir du 5 janvier! La plupart des salariés de FT (dont moi) y sont favorables. Ce qui nous inquiète et contre quoi nous protestons, c'est le manque de compensation financière de l'arrêt de la publicité. La pub représentait encore l'an dernier, avant l'annonce présidentielle, environ 800 millions d'euros de recette pour FT. La compensation prévue dans un premier temps, à partir de janvier prochain, c'est 450 millions (parce qu'il y aura encore de la pub avant 20h)... A ces 800 millions perdus, il faut ajouter les 400 millions d'euros (estimation) pour fabriquer les programmes qui remplaceront la pub sur nos antennes (à moins que les speakerines ne fassent leur grand retour)... Quelles garanties avons nous qu'en 2012, au moment de la suppression totale de la pub, le gouvernement pourra fournir, sans augmenter la redevance, le milliard deux cents millions d'euros nécessaires, pour au moins maintenir la même qualité de programmes fournie aux télespecateurs".




Pourriez-vous travailler sur une chaîne privée? Qu'est-ce que cela changerait pour vous ?

"Oui je pourrais travailler sur une chaîne privée, si je m'y sentais bien, en harmonie avec la ligne éditoriale de la chaîne, si le programme pour lequel je travaillais correspondait à mes convictions professionnelles... Je suis cependant très attachée à la notion de service public, et pas seulement pour la télévision. Dans ce monde entièrement soumis aux lois du marché, je trouve sain que certaines missions restent du domaine du public, au service du plus grand nombre".




Quelle est l'ambiance au sein de France 3 ?

"L'ambiance est morose. Notre Rédaction et, je crois, au-delà, une bonne partie du personnel de cette télévision a le cafard. Nous nous demandons si nous aurons encore les moyens, dans un deux ou trois ans, de fournir un travail de qualité, aussi bien dans les journaux télévisés que pour nos documentaires, les fictions que nous co-produisons etc... L'argent ne viendra-t-il pas à manquer ?"




Que comptez-vous faire maintenant pour protester contre cette réforme ?

 
"Je  crains qu'il n'y ait plus grand-chose à faire. Je sais que les syndicats de France Télévisions restent très mobilisés et vigilants. Vous savez comme moi que cette loi va être votée et appliquée. Qui sait ? Dans trois ou cinq ans, nous serons peut-être tous d'accord pour dire que c'était une bonne loi qui a sauvé le service public !"




La suppression de la pub, vous n'êtes pas pour?

"J'ai répondu que j'étais pour la suppression de la pub, mais contre le modèle de compensation financière qui est décidé car il ne me semble ni suffisant, ni pérenne... Une augmentation de la redevance (116 euros par mois, à partager entre toutes les radios de Radio France, le financement de l'Ina, etc.... et les cinq chaines de france TV !) me semblait plus judicieuse et plus claire."




Qu'est-ce qui vous parait le plus dangereux dans la réforme de l'audiovisuel ?

 

"Ce qui me paraît le plus dangereux :
- la nomination et la révocation du président de FT par l'Elysée.
- le sous-financement du service public qui pourrait conduire, à terme, à la suppression ou à la privatisation d'une ou plusieurs de ses chaînes
".




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Il y a quelques mois, le magazine Capital (mensuel papier) avait fait un dossier sur le "paquebot France TV". Et à la lecture de ce dossier, on se dit qu'il y a moyen de faire de très sérieuses économies.
Répondre
Q
Si les scenettes qui remplaceront la pub coutent la moitie (400 millions) de ce que rapportait la pub (800) c'est qu il y a un gros probleme a France television.
Soit la pub etait donnée soit le cout ces scenettes sont tres tres largement surevaluees.
Répondre
H
Ce qui est dommage c'est de ne pas parler des raisons également qui mettent les comptes de FT dans le rouge : journalistes au placard mais qd meme payés, sur-effectif (si mes infos sont bonnes l'effectif de FT = celui de toutes les autres chaines confondues), envoi d'une équipe en province ou à l'étranger avec du matériel hors de prix pour finalement ne tourner aucun reportage etc etc...Perso j'aurais préféré qu'on laisse la pub sur FT et qu'on supprime la redevance car les employés de FT ont tendance a gaspillé pensant que l'argent leur tombe du ciel...
Répondre
E
François Baroin : "Je m'abstiendrai sur la loi audiovisuelle"A lire sur :http://www.lepoint.fr/actualites-medias/francois-baroin-je-m-abstiendrai-sur-la-loi-audiovisuelle/1253/0/300150;jsessionid=B0C8E30CB0CF854CBBD94098C06673B2
Répondre
F
à comparer avec les propos de Drucker...Drucker : "D'une certaine façon,on revient à l'ORTF, c'est formidable. http://www.leblogtvnews.com/article-25810440.html
Répondre
J
La seule à oser sortir du silence :(
Répondre