Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 17/01 7h40






A découvrir dès ce samedi 17 janvier sur France 5, la série documentaire "J'ai vu changer la Terre". Une série tournée en HD, et diffusée chaque samedi à 15 heures, mettant en lumière les conséquences concrètes du réchauffement climatique.




"Désormais perceptibles en bien des endroits du globe, les effets du réchauffement climatique affectent déjà profondément le quotidien de bon nombre de personnes qui vivent au contact direct de la nature et en tirent leurs moyens de subsistance. Concernés en premier lieu : agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, chasseurs et sylviculteurs d'Asie, d'Afrique ou d'ailleurs. Ces témoins d'un nouveau genre affichent une formidable volonté de comprendre et de lutter contre la dégradation de leur environnement. Refusant la fatalité, ceux qui ont vu changer la Terre, hommes ou femmes, cherchent d'abord à s'adapter en rivalisant d'ingéniosité pour trouver des solutions leur permettant de préserver leur coin de la planète.

Chacun des dix volets de cette série, qui s'appuie sur des rencontres, relaie les inquiétudes mais aussi les espoirs des premières victimes du réchauffement climatique. L'occasion de découvrir, dans dix pays différents, des initiatives étonnantes et de rendre hommage aux pionniers d'un combat qui doit devenir universel. "




Norbert Balit est le producteur de la série. "Nous sommes partis d'un constat : le réchauffement climatique est aujourd'hui une réalité pour des millions de personnes. Les évolutions qu'il implique dans notre vie quotidienne sont désormais perceptibles, parfois même de manière très concrète pour certains. Jusqu'à présent, les documentaires abordant cette question la traitaient sous un angle scientifique, en proposant des projections dans dix, vingt ou trente ans. Nous avons aussi souhaité apporter notre contribution au débat. Mais la série que nous proposons aux téléspectateurs de France 5 a une approche plus directe du sujet. Nous l'envisageons en effet dans sa dimension humaine. Chacun des dix épisodes met en lumière les femmes et les hommes qui, parce qu'ils vivent en relation directe avec la nature, constatent jour après jour les changements qu'elle subit. Ils sont en première ligne, ils sont des témoins privilégiés. Ils voient changer la Terre depuis des années… "




Parmi les épisodes :




USA : UN PRINTEMPS SUSPENDU.

Colleen Gregory est agricultrice à San Juan, archipel américain situé au large de Seattle, dans l’Etat de Washington. Elle a choisi ce site d’une beauté exceptionnelle, il y a trente-cinq ans, pour fuir le tumulte de la ville et retrouver la nature. Mais son paradis s’abîme…




ESPAGNE : UN DÉSERT ANNONCÉ.

Antonio Niguez. Agé de 50 ans, il travaille la terre sans relâche depuis ses jeunes années. Sur plusieurs générations, sa famille a cultivé des orangeraies et des primeurs près d’Alicante.

Il regarde avec inquiétude ses citronniers et ses orangers se dessécher sur pied. Cette région semi-aride du sud-est de l’Espagne souffre d’un manque d’eau chronique, accentué par le phénomène du réchauffement climatique. En dépit d’un système d’irrigation réglementé depuis des siècles, la désertification menace.




BOLIVIE : QUAND LES GLACIERS PLEURENT.

Gerarda Moralès. Indienne aymara comme la moitié de la population de son pays, elle est présidente d’un réseau associatif d’entraide dans la région de La Paz, siège du gouvernement bolivien.Principale ressource en eau de la région de La Paz, les glaciers fondent à vue d’oeil.

Situé à 5 395 mètres d’altitude, à proximité de la capitale politique et économique bolivienne, le Chacaltaya (« route glacée » en langue aymara), considéré comme le plus haut domaine skiable du monde jusqu’en 1998, devrait ainsi avoir disparu d’ici à un an ou deux. Plus grave pour la population, le Zongo, un autre glacier de la vallée, s’amenuise lui aussi. Il alimente toute la zone de La Paz en eau, soit quelque 3 millions de personnes…




 

Commenter cet article

Miko 17/01/2009 11:11

Les glaciers fondent mais le Mont blanc bat d'annee en annee des records d'altitude car il accumule de plus en plus de neige.

surcouf 26/12/2008 15:52

les glaciers qui fondent, c'est la réalité

Gervais 26/12/2008 14:10

de la propagande, c'est ça, oui.Les glaciers qui fondent, c'est du cinoche bien sur...

Ours 26/12/2008 13:55

Encore la propagande sur le rechauffement des prophetes de l'apocalypse climatique.
C'est le jackpot ce truc, cela permet des films, des docs, des conferences et meme de decrocher le nobel de la paix...