Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée "monstre" sur Arte...








Théma Monstres ce dimanche 29 mars sur Arte, dès 20h45. Avec pour débuter la rediffusion de King Kong version 1976.



De John Guillermin. Avec Jeff Bridges (Jack Prescott), Jessica Lange (Dwan), Charles Grodin (Fred Wilson), John Randolph (le capitaine Ross).



Envoyé en Polynésie par la Petrox Company pour prospecter au large de l’île du Crâne, Fred Wilson découvre un passager clandestin à bord du bateau. Il s’agit de Jack Prescott, un zoologue de l’université de Princeton qui a eu connaissance de documents évoquant l’existence d’un monstre préhistorique sur l’île du Crâne. En mer, on recueille une jeune femme naufragée, Dwan. Arrivée sur l’île, l’expédition se met en route vers un village situé au pied d’un mur immense. Dwan se fait enlever par les indigènes…



A 22h55, documentaire allemand inédit, Bienvenue au pays des monstres. Frankenstein, King Kong, Godzilla… : comment les monstres prennent-ils forme ? Jörg Buttgereit a rendu visite à leurs “géniteurs” à Los Angeles, New York et Tokyo.



"A Los Angeles, rencontre avec le maquilleur le plus célèbre de Hollywood, Rick Baker, dont on a pu admirer le travail entre autres dans le King Kong de John Guillermin (1976). Dans La nuit des masques (Halloween) de John Carpenter, Baker a créé, avec le personnage du tueur masqué et mutique Michael Myers, le prototype du monstre à forme humaine. Les créatures féminines conçues par le peintre fantastique suisse Hans Ruedi Giger, notamment pour Alien ou La mutante (Species), ont, elles, considérablement renouvelé l’image des monstres depuis les années 80. Au Japon, loin de ces illusions hollywoodiennes, le monstre est traditionnellement incarné par un acteur en costume, avec des ampoules à la place des yeux. Rencontrés à Tokyo, l’acteur Kenpachiro Satsuma, qui a joué le rôle de Godzilla et d’une multitude d’autres monstres géants, et le réalisateur Teruyoshi Nakano sont parmi les représentants les plus éminents de cette école. Bien qu’ayant grandi avec la série des Godzilla, le cinéaste Shinya Tsukamoto a pris ses distances avec cette esthétique. Dans des films comme Tesuo - The iron man ou Tokyo fist, il met en scène des situations cauchemardesques où des humains se transforment en cafards géants…"



Crédit photo : Le réalisateur Jörg Buttgereit avec le monstre japonais Godzilla (Bienvenue au pays des monstres) © Jörg Buttgereit.



SOURCE ARTE.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B
Ah enfin ce doc. Il avait été annulé en novembre dernier, remplacé par un hommage à je ne sais plus qui. Merci pour l'info !!
Répondre
N
Sympa cette théma :-D
Répondre
V
Le bijou reste celui réalisé dans les années 30. Mais celui-ci  es tà voir également. Ou plutôt revoir. Un classique aux trés beaux décors où le singe géant parvient à nous effrayer et être attachant.
Répondre
V
Ce film m'a marqué, gamin. Le doc a l'air très sympa. Pensez à remonter l'article le jour J ;)
Répondre