Sweet dream, "teen série" pour adultes.








A suivre ce lundi 1er juin, puis les 8 et 15 juin en deuxième partie de soirée sur Canal+, la fiction française inédite Sweet dream. Qui fait partie de la "Nuvelle trilogie". Coécrite par Gaëlle Royer et Jean-Philippe Amar. Réalisée par Jean-Philippe Amar.



L'histoire :

Capucine (PENELOPE LEVEQUE), lolita des beaux quartiers, reçoit sur son téléphone portable des photos d ’elle en pleine partie de sexe avec deux garçons du lycée. L’expéditeur anonyme menace l’adolescente d ’envoyer les photos à son père…

Enzo (AXEL BOUTE), adolescent obèse, complexé et exclu, découvre le dernier mec de sa mère, Tonino, un vigile de supermarché pas vraiment célibataire. Enzo décide de le faire chanter : en échange de son silence, Tonino devra lui fournir de l ’alcool. Enzo met en place un commerce de spiritueux “tombés du camion” aux alentours du bahut. Pour la première fois, il a l’impression d’exister.

Julien (FELIX MOATI) est un ado taciturne et rêveur. Il est miné par le sort de son grand frère plongé dans un coma profond à la suite d ’une chute pas vraiment accidentelle. Coupé du monde, Julien passe son temps à photographier sa voisine Adèle, à son insu.

Ces trois adolescents, qui n’ont absolument rien en commun sinon d ’être dans le même lycée, vont se retrouver pour démasquer le “maître chanteur”. Ils vivront une accélération frénétique d’événements qui permettra à chacun de sortir de son enfermement.








Sweet dream se veut une histoire d'amitié sans concession dans l’univers brut des ados d’aujourd’hui. Le réalisateur Jean-Philippe Amar (co-auteur également) définit cette fiction comme une “teen série pour adultes” qui traite des excès de l’adolescence et de la démission de certains parents, en se mettant à hauteur d'ado, en rentrant dans leur peau en pleine mue, en ressentant tantôt l’inconfort, tantôt la jouissance mais aussi la joie et la violence d’exister.



Jean-Philippe Amar dit que traiter de l’adolescence par le biais de la fiction permet d'aller là où le documentaire s’arrête. "Oui, les ados gobent de l ’ecstasy dès 15 ans, se murgent à la vodka ou au gin, fument du hash, sniffent de la coke et autres stupéfiants pour certains. Ils baisent ou font l’amour, c’est selon, flirtent avec la mort et l’autodestruction. Pour construire le scénario, nous sommes allés à la rencontre d’ados de 14 à 18 ans, lycéens de milieux socioculturels variés. Nos séances d’enquête nous ont permis de rencontrer des ados en totale adéquation avec ceux définis dans le scénario. Nous nous sommes inspirés de ces entretiens pour caractériser les personnages et conférer de la justesse aux dialogues. Malgré la noirceur du scénario, SWEET DREAM nous démontre in fine que des ados en proie à leurs démons arrivent à les surmonter en s’entraidant. C’est un film malgré tout optimiste."



Participation d'Emma de Caunes, dans la distribution.



Crédit photos © La parisienne d'images - Capture vidéo.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Les documentaires de 52min chacun couvriront tous les grands évenements du programme depuis la 2ème Guerre Mondiale à la Guerre contre le terrorisme en passant par les 30 glorieuses, la crise de cuba, tian'anmen ou la chute de l'URSS. Le détail des sujets est sur le site de planète : http://www.planete.tm.fr/planete_bac/accueil.htmlEt de nombreuses bandes annonces sont disponibles sur un site de Canal Sattelite créé pour l'occasion : http://canalsat.fr/mini-site/pid663-ms-planete.html
Répondre
P
Si vous voulez révisez votre bac ce week end en regardant la télé, la chaine Planète diffuse 26 documentaires sur tout le programme de terminale dans une série Spécial Bachotage !!!Toutes les infos sont sur :http://www.planete.tm.fr/planete_bac/accueil.html
Répondre