Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inédit : "La mort n'oublie personne", avec Malik Zidi.








Téléfilm français inédit ce mardi 5 mai sur France 2, à 20h35 : La mort n'oublie personne. Adaptation du livre de Didier Daeninckx, réalisée par Laurent Heynemann.  Scénario de Marie-Pierre Thomas et Laurent Heynemann.



Avec Malik Zidi (Jean Ricouart), Judith Davis (Marie Tourbier), Natacha Lindinger (Elisabeth Quinoux), Eric Desmarestz (Maurice Quinoux), Sylviane Goudal (madame Tourbier), Philippe Duquesne (monsieur Tourbier)...



1946, à peine rentré de déportation pour faits de Résistance, Jean Ricouart se voit inculpé de complicité de meurtre par un juge d'instruction qui officiait déjà sous Pétain. Ce qui était un acte de Résistance est devenu un crime... Jean Ricouart, très jeune membre de la Résistance en Mars 1944, est arrêté à la suite d'une opération où il participe à l'exécution de collaborateurs. Déporté en Allemagne, il regagne son village dans le Pas-de-Calais en février 1946. Il y retrouve son premier amour, Marie, la fille d'un résistant qui l'avait caché après un attentat contre les Allemands, et dont il n'a cessé de rêver en captivité. Marie a donné naissance à un fils Lucien, fruit de leurs amours clandestines...




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
W
A des années lumières du roman. Comment peut-on encore citer Daeninckx dans le générique du film ? Quelques trahisons : la femme de Quinoux qui est inexistante dans le roman ; la grève des mineurs de 1963, contexte pendant lequel le jeune Ricouart se suicide, est escamotée ; Jean Ricouart qui règle le compte du juge près de 25 ans après la mort de son fils et qui n'en connaîtra la raison (un suicide) que par l'intermédiaire d'un camarade de classe de Lucien Ricouart qui deviendra journaliste... Sans compter les invraisemblances du téléfilm dont les personnages ne vieillissent jamais ! C'est un film paresseux et décousu dans la compréhension des évènements. Moralité : à oublier et relire Daeninckx !
Répondre