Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée spéciale sur France 2 : téléfilm Un viol suivi d'un débat.







Soirée spéciale ce mardi 6 octobre sur France 2.


A 20h35, diffusion du téléfilm inédit Un viol.


Réalisé par Marion Sarraut. Scénario de Jean-Luc Gaget et Gaëlle Mace. Produit par Jacques Kirsner (JEM Productions).


Avec : Marianne Basler (Delphine Odier), Daniel Russo (Maxime Gallet), Anne Richard (Carine), Valéria Cavalli (Agathe Gallet), Thierry Hancisse (Marc), Alex Tacchino (Tom), Thibault de Montalembert (Maître Taïeb) et Nicole Croisille (Claire Vince).


A la fin d'une journée très fatigante, Delphine, chirurgienne dans une clinique privée, est raccompagnée par un collègue très estimé. Un processus, qui va mener à l'irréparable, commence. Max viole Delphine qui va se battre pour faire reconnaître ce crime, malgré l'avis unanime de tous ses proches d'enterrer cette histoire, d'éviter le scandale.


Ce téléfilm sera suivi d'un débat animé par Christophe Hondelatte dès 22h05 : Viol, la parole aux victimes.


A propos de la fiction réalisée par Marion Sarrault, cette dernière voulait faire un film constat. "On constate une femme violée par un homme. Au-delà du viol, qui est une horreur en soi, d’autres épreuves surviennent ensuite : l’enquête policière et médicale, la confrontation avec l’entourage. Je ne voulais pas un film pathos, mais dire : allez porter plainte tout de suite ; un viol est une saloperie ; les violeurs sont des criminels !"


Concernant la scène du viol, Marion Sarrault s'est interrogée pendant des mois. "Comment vais-je la tourner ? La réponse s’est faite : simplement. Mécaniquement comme une cascade. J’ai découpé la scène en plusieurs parties. On a fait deux prises. Je voulais que ce soit oppressant sans que l’on n’ait besoin de voir".




La comédienne Marianne Basler  dit que c’était essentiel pour elle de faire ce film. Quand Marion Sarraut lui a raconté l’histoire, elle ne voulait pas passer à côté, non pour le rôle en soi mais pour le sujet, lequel fait écho en chaque femme. "C’est la première fois, me semble-t-il, que le sujet est traité sur ce terrain-là. Il ne s’agit pas d’une gamine sans défense que l’on viole comme, malheureusement, cela arrive tous les jours, cela se situe sur un autre plan. Les structures de nos sociétés ayant changé, les femmes accèdent à des postes importants, ce qui est plus ou moins bien vécu. Parfois, l’opposition, la rivalité sur le terrain professionnel s’exacerbent parce que se confrontent un homme et une femme. Se rencontrent alors misogynie, haine, volonté de reprendre le pouvoir que l’autre a pris. Dans les entreprises, différentes agressions s’exercent, la médisance, le harcèlement, qui sont d’autres formes de viol, lequel incarne le symbole absolu de la destruction de la femme."


Crédit photos © France 2 / Bernard Barbereau.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
V
<br /> bravo un film sur la rivalité homme femme et qui explique que le viol c'est comme un coup de poing pour un homme, ce n'est pas sexuel mais beaucoup plus grave! c'est une volonté de destruction<br /> mentale semblable au harcèlement, qui aboutit à une destabilisation de la personne!!! c'est tout simplement un moyen de reprendre le pouvoir, comme dirait Mr Crozier sociologue du travail, c'est<br /> une zone d'incertitude ou les pouvoirs s'exercent dans l'ombre et ou se réglent les comptes. moi même victime d'un employeur directeur anpe, il a fait pression sur moi pendant plus de trois ans,<br /> j'ai fini par céder parcequ'il avait donné un ordre de ne rien me trouver, dans une galère financiere énorme,j'ai cédé et maintenant, il m'empeche de travailler, téléphone à mes employeurs pour que<br /> je perde mon travail... il m'avait dit à l'époque: vous vous prenez pour rachel welch..... grave!!!j'ai prévenu la direction de l'anpe qui m'a menacée de supprimer mes assedic si je continuais à<br /> leur écrire!!! Ce n'est pas sexuel!!! c'est un moyen de détruire une personne sans en avoir l'air !! ma vie privée et professionnelle est complétement boulversée!!! pourquoi moi? c'est la question<br /> que je me pose!!!mon physique? certainement !!! d'après la pti enquete qu j'ai effectuée; il en veut aux jolies filles, qu'il ne peut pas avoir normalement en draguant alors il fait pression!!!et<br /> s'acharne à les détruire!! le contraire de l'état amoureux!!!la sexualité a bon dos, c'est beaucoup plus grave!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
T
ça doit être dur et pour Basler et pour Russo de toruner ce genre de scène !
Répondre
O
Sujet on ne peut plus délicat.
Répondre