Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le sexe, la faucille et le marteau. Soirée spéciale sur ARTE.

 

 

 

Arte propose une Théma Sexe & RDA ce vendredi soir, en seconde et troisième partie de soirée.

 

La libido communiste était-elle différente de la libido capitaliste ? La chute du Mur a vu s'écrouler bien des idées reçues sur la vie sexuelle des citoyens de la RDA...

 

 

22h15. RDA, l'amour autrement. Un documentaire allemand inédit.

Une grande enquête sur la sexualité (débridée) des Allemands de l'Est, menée avec humour et impertinence.


 

23h10. Pornographie made in RDA. Autre documentaire allemand inédit.

Officiellement, la pornographie n'existait pas dans l'État des ouvriers et des paysans... sauf exception !

En RDA, la pornographie était absolument interdite. Mais, discrètement, des photographes et des cinéastes amateurs créaient leurs propres "oeuvres", le plus souvent en utilisant le matériel dont ils disposaient dans le cadre de leur travail. Il y eut même des membres de l'armée est-allemande pour tourner des productions érotiques "en uniforme", en toute illégalité bien sûr. Mais le bruit court encore qu'il existait aussi une production "officielle", secrètement réalisée par l'État et destinée à l'exportation. Un roman publié au début des années 80, Le déraillement, contribua largement à propager cette rumeur. Inge von Wangenheim y décrit le déraillement d'un train par un soir d'été, dans le sud du pays. Des wagons renversés s'échappent des magazines porno, imprimés en RDA et à destination de la Suède capitaliste. Info ou intox ? Éléments de réponse dans ce documentaire surprenant.

 

23h55. Leipzig, sex and the city. Troisième doc. allemand inédit.

Chaque année, la foire de Leipzig attirait en RDA près d'un demi-million de visiteurs venus du monde entier. Une aubaine pour les "rapprochements" Est-Ouest.

La foire de Leipzig était l'événement par excellence pour qui voulait faire des affaires en RDA. Les quelque 30 000 représentants de la République fédérale étaient certainement parmi les visiteurs les plus attendus - et pas seulement par les entreprises est-allemandes. Le parc des expositions une fois fermé, les bars, les cafés et les bistrots accueillaient volontiers ces hommes seuls, leurs devises et... les femmes venues de toute la RDA pour leur tenir compagnie. De la simple passe à la grande passion, toutes les histoires étaient possibles.

 


 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article