Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A voir ce lundi: Banaz, un crime d'honneur. Emmy Award du meilleur documentaire international.

BANAZUNCRIMEDHONNEUR_preview.jpg

 

Ce 25 novembre est une journée consacrée à la lutte contre toutes les formes de violence dont les femmes sont victimes dans le monde. À cette occasion, PLANÈTE+CI diffuse trois documentaires consacrés à ce fléau.

 

À 20H40, le documentaire inédit JUSQU'À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE traite des violences conjugales et des crimes dits "passionnels" qui endeuillent la Martinique. À 21H40, BANAZ, UN CRIME D'HONNEUR, Emmy Award du meilleur documentaire international en 2013, relate l'histoire de Banaz Mahmod, une jeune Britannique d'origine kurde, tuée par les membres de sa propre famille, et la traque acharnée de ces derniers par la police. À 22H35 enfin, PINK SARIS raconte le combat que mène Sampat Pal Devî dans le nord-est de l'Inde pour venir en aide aux jeunes filles victimes de violences.

 

JUSQU'À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE

Département français de 400 000 âmes, la Martinique compte un nombre étonnamment important de crimes appelés à tort "passionnels" et les violences conjugales semblent y être plus répandues que dans d'autres départements français. Autour d'une affaire emblématique, ce documentaire s'interroge sur les racines de ce mal.

Documentaire de Stéphanie James, Steve James (2013).

 

BANAZ : UN CRIME D'HONNEUR

En 2006, une jeune Anglaise d'origine kurde, Banaz Mahmod, est assassinée par sa famille pour avoir voulu maîtriser son destin. Sa relation amoureuse avec un homme qu'elle avait choisi malgré sa famille mettait sa vie en danger et elle le savait. Elle en témoignait peu avant sa mort dans une vidéo où elle exprimait sa crainte d'être victime d'un meurtre organisé par son père et son oncle.

Cette affaire n'aurait sans doute jamais abouti devant un tribunal sans l'obstination de l'inspecteur-chef Caroline Goode, de Scotland Yard. Décidée à ne pas laisser ce crime impuni, elle a retrouvé le corps de la jeune femme et poursuivi ses meurtriers jusqu'en Irak. La soeur de Banaz, Bekhal, a quant à elle fait preuve d'un incroyable courage en témoignant contre sa famille et sa communauté. En refusant que sa soeur disparaisse purement et simplement de la surface de la terre, elle s'est condamnée à vivre désormais cachée pour sa propre sécurité. La soeur aimante et la policière obstinée ont gagné la partie : Banaz, que les siens voulaient voir disparaître dans le silence, est devenue un symbole de ces crimes dits "d'honneur" dont des milliers de femmes sont victimes chaque année.

 

PINK SARIS.

L'Uttar Pradesh est une région rurale que le spectaculaire développement économique de l'Inde n'a pas encore réussi à changer. La pauvreté, l'illettrisme et le poids des traditions y transforment la vie de nombreuses femmes en enfer.

Comme beaucoup d'entre elles, Sampat Pal Devî a été mariée de force très jeune, réduite en esclavage et battue par sa belle-famille. Contrairement à d'autres, elle s'est rebellée. Elle a quitté ses tortionnaires et est devenue depuis un symbole pour toutes les jeunes filles opprimées. Sampat Pal a créé le Gulabi Gang, le "gang rose", qui vient en aide aux jeunes filles en détresse. Kim Longinotto suit le combat de cette femme déterminée. Son film égrène les rencontres et les témoignages souvent poignants. Rekha, une jeune fille de 14 ans, enceinte et sans abri, ne peut épouser le père de son enfant car elle est d'une caste inférieure. Renu, 15 ans, a été violée par son beau-père et abandonnée par son mari. Toutes deux ont trouvé refuge auprès de Sampat Pal.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article