Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A voir ce soir, document choc : Armadillo, dans le piège afghan.

 

Armadillo-Danslepieg_preview.jpg 

TVNEWS tele

La perte d’illusions et le cynisme croissant de jeunes soldats danois pris dans le piège afghan. Un documentaire exceptionnel tourné caméra au poing, des images chocs d’une redoutable efficacité : Armadillo est à voir ce mercredi 5 décembre. En première partie de soirée sur ARTE.

 

2009, province du Helmand, sud-ouest de l’Afghanistan. Un régiment de hussards danois rejoint la garnison d’Armadillo, une base opérationnelle avancée de la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) qui, depuis 2001, doit “stabiliser” le pays en luttant contre les talibans. Pour beaucoup de ces jeunes volontaires, c’est leur première mission dans un pays en guerre. À peine arrivés, Mads, Daniel et leurs amis sont envoyés en opération dans les environs du camp pour gagner la confiance des villageois afghans. Mais au fil des semaines, à mesure que les combats contre un ennemi invisible s’intensifient et que les blessés dans leurs rangs se multiplient, ils deviennent de plus en plus cyniques, creusant le fossé avec la population qu’ils sont censés aider..

 

Via la comm' d'ARTE :

"Pendant six mois, le réalisateur a accompagné les recrues d’une troupe d’élite plongée dans le conflit afghan. De manière directe, il décrit la vie de caserne, entre rituels militaires et films porno, la fièvre des combats, entre sens du devoir, rêves de gloire et peur au ventre, et les états d’âme de ces très jeunes guerriers qui semblent tout droit sortis d’un jeu vidéo, progressivement gagnés par le doute et les sentiments paranoïaques. Privilégiant un montage nerveux et une esthétique noire, Janus Metz met en scène avec une redoutable efficacité la perte du sens de la réalité dans certaines situations limites – le comble de la tragédie étant atteint quand une fillette afghane est tuée “en respectant les procédures”." 

 

Grand Prix, Semaine internationale de la critique, Cannes 2010.

Prix du meilleur documentaire, BFI London Film Festival 2010.

Prix ARTE du meilleur documentaire, Prix du cinéma européen 2010.

 

Documentaire de Janus Metz (Danemark, 2010, 1h41mn, VF) ~ Image : Lars Skree ~ Son : Rasmus Winther ~ Montage : Per K. Kirkegaard ~ Musique : Uno Helmersson.

 

Janus Metz, à propos de ce qu'il a appris en réalisant ce documentaire : "J’ai eu un aperçu du côté le plus sombre de l’être humain. J’ai vu à quel point l’homme peut être violent. Non seulement il déshumanise ceux qu’il s’apprête à tuer, mais il se déshumanise lui-même pour rendre son crime possible. Ce mécanisme est particulièrement visible dans l’embuscade qui a donné lieu à l’enquête. C’est la guerre, on sait que de tels actes peuvent être commis. Mais on voit ces soldats se comporter comme des animaux, crier, rire, sauter dans le fossé, être dégoûtés, avant finalement d’essayer de donner un sens à leurs actes. Ils sont complètement shootés à l’adrénaline et à cette soudaine expérience qu’ils ne peuvent pas vraiment accepter parce que c’est une confrontation avec la mort. Pas seulement celle des hommes qu’ils viennent de tuer, mais aussi la leur."

 

Crédit photo © LARS SKREE

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> Oui, un film exceptionnel : notre Mère la Guerre nue et sans bobard ... <br /> <br /> <br /> Et juste après, un joli doc sur Inge Brandenburg, la grande chanteuse de jazz, un destin à part pour cette Allemande entre succès et dépression, oubli et notoriété, Une vie aurait dit<br /> Maupassant, mais illuminée par la Musique ! <br />
Répondre
S
<br /> J'espère que Bruce Toussaint va regarder !<br />
Répondre
K
<br /> Ce regard, sur cette superbe photo, résume bien des choses :-(<br />
Répondre