Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cycle Almodovar : 5 films et un doc. inédit diffusés dès ce 7 mai.

 

tout_sur_ma_mere_2.JPG

 

TVNEWS teleAmateurs du cinéaste espagnol Pedro Almodovar, cycle spécial dès ce soir, avec la rediffusion de cinq de ses films et la programmation d'un documentaire inédit : entre le7 et le 16 mai sur la chaîne ARTE.

 

Ce lundi 7 mai à 20.40

Femmes au bord de la crise de nerfs (1988, Version Multilingue)

Avec Carmen Maura , Antonio Banderas , Rossy de Palma...

Une délirante histoire de femmes trompées, de gaspacho drogué et d’appartement hitchcockien. Tout l’univers d’Almodóvar dans ce premier succès international.

 

Mercredi 9 mai à 20.35

Etreintes brisées (2008, VM)

Avec Penélope Cruz, Lluis Homar, Angela Molina...

L’écrivain Harry Caine raconte à sa fidèle directrice de production comment il est devenu aveugle 14 ans plus tôt.

 

Lundi 14 mai à 20.40

Volver (2006, VM)

Avec Penélope Cruz, Carmen Maura , Lola Duenas...

Prix d’interprétation féminine collective Cannes 2006.

A Madrid, dans les quartiers bouillonnants de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces se côtoient, trois générations de femmes survivent au vent, au feu et même à la mort, grâce à leur bonté, leur audace et une vitalité sans limites.

 

Lundi 14 mai à 22.30

La loi du désir (1986, VOSTF)

Avec Carmen Maura , Antonio Banderas , Eusebio Poncela, Miguel Molina...

Sexe, sang et passion. Le tiercé favori d’Almodóvar appliqué au milieu chic, intello et homosexuel de Madrid.

 

Mercredi 16 mai en première partie de soirée

Tout sur ma mère (1999, VM)

Avec Cecilia Roth , Marisa Paredes, Penélope Cruz, Antonio San Juan...

Oscar du meilleur film étranger, Prix de la mise en scène à Cannes.

Incapable de surmonter la mort de son fils, Manuela décide de partir à la recherche du père de son enfant… devenu transsexuel. Un hymne à la vie, à la féminité et à la tolérance. Grand succès public, ce mélodrame flamboyant, tourné à Barcelone au tournant du millénaire, entrelace le destin de plusieurs femmes et travestis aux prises avec les drames de la vie – mort d’un fils, échec sentimental, prostitution, drogue, sida – et rassemble une pléiade d’actrices fétiches du cinéaste espagnol.

 

Mercredi 16 mai à 22.10

Il était une fois… Tout sur ma mère, un documentaire d'Antoine de Gaudemar dans la collection «Il était une fois ...»  (2012, 52 min). Inédit .

L’histoire de ce film culte est racontée à partir d’images inédites du tournage et de documents d’archives montrant les débuts d’Almodóvar. Ce dernier explique pourquoi les femmes, en particuler sa propre mère, occupent tant d’importance dans sa vie et pourquoi il défend les minorités sexuelles et l’esprit de tolérance. Penélope Cruz, Marisa Paredes, Cecilia Roth et Antonia San Juan racontent l’importance décisive que le cinéaste a eue dans leur carrière.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C

ASSUMPTA SERNA _


http://3.bp.blogspot.com/_7H3TC5JUn5k/S99opeegWPI/AAAAAAAACgI/KlWLUUwUJY8/s1600/AssumptaSerna.jpg


http://image.toutlecine.com/photos/c/e/r/cercle-des-passions-1983-01-g.jpg

Grande actrice espagnole et professeur d'art dramatique actuellement dans la série BORGIA ...

http://2.bp.blogspot.com/-c31EFzFolq0/TqQtZfiHLNI/AAAAAAAAAFE/fWTEhX_EzEI/s1600/b+02+vannozza+cesare+juan+DSC_5139a.jpg

Actrice internationale et polyglotte, Assumpta Serna débute à l'écran dans L'ORGIE de Francesc Bellmunt (1978). Elle enchaîne les films en Espagne, qui font rapidement d'elle une jeune vedette à
tempérament, avec LE CRIME DE CUENCA de Pilar Miro (1980), VECINOS d'Alberto Bermejo (1981), DOUX MOMENTS DU PASSÉ de Carlos Saura (1982), SOLDATS DE PLOMB de José Sacristan (1983), LE JARDIN
SECRET de Carlos Suarez (1984), LA VIEILLE MUSIQUE de Mario Camus (1985), LOLA de Bigas Luna (1986), mais aussi PEPI, LUCI, BOM ET LES AUTRES FILLES DU QUARTIER (1980) et MATADOR (1986) de Pedro
Almodovar, jusqu'à la reconnaissance internationale du MAÎTRE D'ESCRIME de Pedro Olea (1992).

http://wdict.net/img/assumpta+serna.jpg

Rapidement, l'actrice tourne à l'étranger, et brille en français dans LE CERCLE DES PASSIONS de Claude D'Anna (1983), LA BRUTE de Claude Guillemot (1987), LA NUIT DE L'OCÉAN d'Antoine Perset
(1992), À QUOI TU PENSES-TU ? de Didier Kaminka (1992), LES CENT ET UNE NUITS d'Agnès Varda (1995), POURQUOI PAS MOI ? de Stéphane Giusti (1999), THOMAS LE VERT de Thomas Koerfer (1993), UN SI
BEAU VOYAGE de Khaled Ghorbal (2008, photo), et dans de nombreux téléfilms, signés Edouard Molinaro, Luc Béraud, Jacques Deschamps ou Samuel Fuller.

Elle voyage en Argentine dans MOI, LA PIRE DE TOUTES de Maria Luisa Bemberg (1990), à Cuba dans LA HAVANE 1820 d'Antoni Verdaguer (1992), en Italie dans ROSSINI ! ROSSINI ! de Mario Monicelli
(1991), LES INTERMITTENCES DU CŒUR de Fabio Carpi (2003), et I VICERE de Roberto Faenza (2007), au petit écran britannique dans « Sharpe » de Tom Clegg (1993-94) avec Sean Bean, et « Henry VIII »
de Pete Travis (2003), et dans les productions internationales NOSTRADAMUS de Roger Christian (1995) et L'ACCORDEUR DE TREMBLEMENTS DE TERRE de Stephen et Timothy Quay (2005).

En Amérique, Assumpta Serna apporte sa latinité aux séries « Les Incorruptibles de Chicago » (1988) et « Falcon Crest » (1989), aux sensuels L'ORCHIDÉE SAUVAGE de Zalman King (1989) et CHAIN OF
DESIRE de Temistocles Lopez (1992), à l'action de THE SHOOTER de Ted Kotcheff (1995), au fantastique de DANGEREUSE ALLIANCE d'Andrew Fleming (1996), et à la chronique newyorkaise UNCERTAINTY de
Scott McGehee et David Siegel (2008).

Sans oublier l'Espagne, avec TERESA TERESA de Rafael Gordon (2003), TRASH de Carles Torras (2009) ou les séries « Caligula » d'Eloy de la Iglesia (2001) et « Aqui no hay quien viva » (2005-06),
elle se diversifie comme enseignante d'art dramatique et auteur d'ouvrages, impliquée dans l'interprétation, la technique et le passage de relais.

Assumpta Serna a été la compagne successive des acteurs espagnol Carlos Tristancho, belge Patrick Bauchau, et écossais Scott Cleverdon, dont elle est l'épouse

http://cf2.imgobject.com/t/p/original/4xZXDvfTXaF9PJe4kyryacx5rCW.jpg


Liens : http://wdict.net/fr/gallery/assumpta+serna/

http://forums.thefashionspot.com/f50/assumpta-serna-106939.html

http://www.canalplus.fr/c-cinema/cid224520-assumpta-serna-espagne-borgia.html?parent_id=1748

http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=7305.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assumpta_Serna


Vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=C2a65krqvMQ&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=XUvWrSMxSTw&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=nLBY02rPc1A&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=XK5kaq1saU8

http://www.youtube.com/watch?v=PyBiyf_jZBU

http://www.youtube.com/watch?v=1D3dP28LPVY&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=eh6PH829qCA&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=yAOsdmNNUnE

http://www.youtube.com/watch?v=mdwOtDayRK4&feature=related


Photos : http://1.bp.blogspot.com/_85VQKhv2Nz4/S55gIMS8AyI/AAAAAAAABm4/l3F-y5fClN0/s1600/ASSUMPTA_2.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-uu4tfSnPj2w/Tduh3nwFDzI/AAAAAAAAEFg/ZHK3-oNqVjk/s1600/shrifleshq14.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-S9kocG28fpg/Tduh3klt-OI/AAAAAAAAEFY/i43NVb_6OTE/s1600/shrifleshq12.jpg

http://starzday.com/wp-content/gallery/assumpta-serna_1/assumpta-serna18.jpg

http://image.toutlecine.com/photos/b/r/u/brute-1987-07-g.jpg
http://
Répondre
C

Pas nécessairelent un aficionado du Grand d'Espagne, mais l'occasion pour moi de rendre hommage à la grande Assumpta SERNA !


MATADOR de Pedro ALMODOVAR _

http://1.bp.blogspot.com/-ufZBMUu3djw/TgL_B9k1_nI/AAAAAAAAMlc/hFF4LQDFXSk/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_1.png

Dans Matador, qui est un véritable hommage à Luis Bunuel de la part d'Almodovar, c'est Assumpta SERNA qui concentre toute l'attention, même si, depuis, la réussite d'Antonio BANDERAS masque un
peu cette réalité ...

Synopsis : Diego Montes, torero, doit prendre une retraite prématurée après une blessure mal soignée. Maria Cardenal, avocate en criminologie, aime tuer ses amants lors de leurs ébats amoureux.
Diego crée une école de tauromachie, car pour lui "arrêter de tuer, c'est arrêter de vivre". Maria, fascinée par l'art de Diego, tue ses partenaires sexuels comme lui ses taureaux. Angel, l'un
des élèves de Diego, est un garçon étrange qui souffre de vertiges et de l'autoritarisme d'une mère fanatique de l'Opus Dei. Malgré toute sa bonne volonté, il ne pourra sauver Maria et Diego de
leur destin.

La "mort" selon Almodovar _

La mort est un sujet qui revient régulièrement dans le cinéma de Pedro Almodovar. La douleur d'une mère confrontée à la mort accidentelle de son fils dans Tout sur ma mere (1998) en est un bon
exemple. Almodovar explique la signification de la mort dans Matador : "Toutes mes histoires parlent de manière plus ou moins directe de la mort. (...) La mort pour moi est, dans un scénario, un
élément d'excitation sexuelle. Ici les protagonistes sont de purs assassins. La folie, la haine, les conflits et les idéologies ne peuvent être tolérés à moins qu'ils ne soient la conséquence de
l'amour. Tout cela devient alors un acte de vitalité, douloureux et amoral mais totalement lié à la beauté et à l'amour."

" Matador est le premier dédale tauromachique du génie excentrique espagnol. Galerie de névroses et de costumes, florilège de passions et de personnages qui se risquent à la mort pour aimer, le
film réunit toutes les passions humaines dont Pedro Almodóvar ne cesse de brandir (et bander) les couleurs. " Claudine Le Pallec Marand, critikat.com.


Liens : http://www.atmospheres53.org/film.php?f=1275

http://www.films-sans-frontieres.fr/fiche-film/film-matador-387.html

http://www.critikat.com/Matador.html

http://archive.filmdeculte.com/culte/culte.php?id=177

http://fr.wikipedia.org/wiki/Matador_%28film%29


Vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=U85duNGl7Xk

http://www.youtube.com/watch?v=HsEAa2U_afk

http://www.youtube.com/watch?v=RNaT7gC5mDQ

http://www.youtube.com/watch?v=HzJ8Ysp3Diw

http://www.youtube.com/watch?v=tw7vKJOvXw8

Le Film entier : http://www.youtube.com/watch?v=5uCRkxZ2ndI


ASSUMPTA SERNA dans Matador _

http://images.allmoviephoto.com/2006_Matador/2006_matador_003.jpg

http://images.allmoviephoto.com/2006_Matador/2006_matador_010.jpg

http://image.toutlecine.com/photos/m/a/t/matador-1986-05-g.jpg

http://4.bp.blogspot.com/-anOLnck9WPE/TgL-WV4at4I/AAAAAAAAMk0/VmKcH_iwg-0/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_7.png

http://4.bp.blogspot.com/-gf7upJiSp9c/TgL-MoVxzaI/AAAAAAAAMks/AMUNW6N9UKg/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_9.png

http://1.bp.blogspot.com/-545bmCm5mOQ/TgL79w8p6oI/AAAAAAAAMis/ONuDEGXSPDA/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_23.png

http://4.bp.blogspot.com/-3TyH2APXyyA/TgL7rUtKfHI/AAAAAAAAMic/XUHk6eAu3Aw/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_26.png

http://2.bp.blogspot.com/-2N-BGVJhcM8/TgL95xVy5pI/AAAAAAAAMkY/QvQa2KPs6xo/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_10.png

http://2.bp.blogspot.com/-v5cnRnFEr-M/TgL7X0Fa25I/AAAAAAAAMiI/eKSwHyJGQXs/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_28.png

http://1.bp.blogspot.com/-X-GPbma-AsE/TgL7DZKTocI/AAAAAAAAMh4/1ecuA8UgVxY/s1600/movie-matador-pedro-almodovar-1986-www.lylybye.blogspot.com_30.png

http://3.bp.blogspot.com/-oaulC3mG1io/TgL59G
Répondre