Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Thomas Le 3 Septembre 2013.

TVNEWS tele-ARTE

L’économie s’invite aujourd’hui à toutes les tables et investit tous les débats. Pourtant, en France comme en Allemagne, nombreux sont ceux qui n’en comprennent ni le langage ni les rouages.

 

Conçue avec Alternatives Économiques, une revue documentaire diffusée dès octobre sur ARTE a pour ambitions de rendre la discipline accessible, expliquer les chiffres et décoder ce qui est crypté. Avec deux premiers numéros, en octobre et novembre : La croissance, à quel prix ? et Chômage, a-t-on vraiment tout essayé ?

 

Mardi 1er octobre à 22h35 : La croissance à quel prix ?

 Réalisation : Jacques Goldstein et Anne Kunvari (France, 2013, 1h20mn)

Entre les partisans de la croissance à tout crin et ceux qui lui préfèrent une pause, voire même la « décroissance», pas facile de s’y retrouver. Quel est le prix à payer pour une croissance mondiale posée comme seul étalon du progrès et du bien-être ? Quels sont les modèles alternatifs ? A court et moyen terme, peut-on imaginer raisonnablement la prospérité sans la croissance ? Pour son premier numéro, Déchiffrage nous fait voyager de Berlin à Paris en passant par Bangalore, afin de mieux questionner les vertus et les méfaits de la croissance.

Avec, entre autres, Daniel Cohen (Professeur Ecole Normale Supérieure – Paris), Jean Pisani-Ferry (Economiste, directeur de Bruegel, Bruxelles), Gosta Esping Andersen (Professeur de sociologie à l’université Pompeu Fabra, Barcelone), Dennis Meadows (Directeur du projet Club de Rome), Jean Gadrey (Economiste).

Commenter cet article

couder 02/10/2013 17:52


Une grande question d’actualité à poser dans votre émission


Comment se fait il que le guide Michelin qui met en valeur dans le monde entier les professionnels de la restauration, n’ait jamais été
copié dans un autre secteur d’activité ?


Je suis à même d’expliquer pourquoi et en donner toutes les raisons pour la bonne raison que j’ai Il y a huit ans, crée un guide qui a
exactement le même raisonnement que celui du guide Michelin initié par Edouard Michelin (qui comme moi pour le savoir avait fait les beaux arts)


Ce guide appelé guide Couder n’a donc, aucune relation financière avec les professionnels qu’il met en valeur.


Résultat il est exactement comme son modèle totalement impartial.    De ce fait comme sont modèle, il est
crédible.                       


En conclusion toujours comme son modèle, il va lui aussi devenir, la référence mondiale, mais dans son cas pour
« l’habitation » et non pas comme son modèle pour « la
restauration ».                                                                                          
 


Sachant aussi que pour le guide Couder l’objectif principal consiste à satisfaire les acquéreurs « c'est-à-dire les
clients ».


Le seul et grand problème du guide Couder est que contrairement aux frère Michelin, je n’ai rien à vendre « pneumatiques » Et
que j’auto finance toute cette mise en place et n’ayant pas de gros moyens financier il m’est difficile de faire rapidement connaitre ce nouveau guide que vous pouvez voir sur le www.guidecouder.com Et ce, bien que la presse commence à en parler.


Je pense apres avoir vu votre émission que ce type de sujet peut avoir un grand intérêt dans notre monde ou la véritable qualité n’est
pas encore d’actualité.


J’ai aussi un sujet énorme à vous proposer qui concerne la construction d’un laboratoire de recherche sur le comportement humain qui
est forcement atteint d’un virus non identifié. Sachant que je travaille sur ce concept depuis plusieurs années et qu’aujourd’hui mon idées est plus que d’actualité.


Dans l’attente vous pouvez me joindre au 06.37.24.69.29 René-Michel. Couder.


Voici un lien sur un article concernant le guide couder :


 


http://www.lavieimmo.com/interview-immobilier/nous-privilegions-la-qualite-face-au-pouvoir-de-l-argent-21592.html

Actarus 04/09/2013 07:14


Concu avec Alternative Economique (donc ATTAC) ce sera à gauche toute. Mais bon, pour une fois, ça nous changera du "parler vrai" de tous ces économistes de droites qui squattent les rédactions
et les plateaux télé.