Des inédits de Non élucidé dès le 2 octobre (affaire Imbard).

 

NON_ELUCIDE__preview.jpg

 

Chaque année, 1000 homicides environ sont commis en France. Dans 80 % des cas, l'auteur est appréhendé. Mais 200 meurtres restent non élucidés. Avec le temps, ces dossiers tombent peu à peu dans l'oubli, laissant les familles des victimes sans réponse à leur douleur.

 

NON ÉLUCIDÉ se propose de revenir sur ces enquêtes criminelles restées dans l'impasse. Chaque épisode, diffusé sur France 2, raconte ainsi une affaire non résolue en revenant en détail sur toutes les zones d’ombre, en pointant toutes les questions restées sans réponse dans l’espoir de rouvrir des pistes abandonnées voire de soulever de nouvelles hypothèses. En réveillant ainsi les mémoires, l'émission invite d'éventuels témoins à prendre contact avec les services de police concernés. En étroite collaboration avec l'ensemble des protagonistes des affaires sélectionnées (services de police ou de gendarmerie, magistrats, avocats, parties civiles, etc.), NON ÉLUCIDÉ décrypte les différentes étapes de l’enquête criminelle permettant ainsi aux téléspectateurs de mettre leurs pas dans ceux des enquêteurs.

 

Les plateaux de l'émission, tournés sur les lieux mêmes des crimes, reposent sur un binôme : le présentateur, Arnaud Poivre d'Arvor et un professionnel de l'enquête criminelle, Jean-Marc Bloch, ancien patron du SRPJ de Versailles, qui apporte toute son expérience d’homme de terrain. Selon les besoins de l'affaire traitée, des spécialistes sont interrogés (médecins légistes, balisticiens, experts en ADN, psycho-criminologues, psychiatres…) pour éclairer tous les aspects de l'enquête. NON ÉLUCIDÉ traite ainsi de crimes non résolus avec la volonté de lutter contre l’oubli et l'espoir de permettre aux services d’enquête d’obtenir de nouveaux éléments grâce à un appel à témoin.

 

La nouvelle collection de « Non élucidé » revient tous les dimanches en 2ème partie de soirée sur France 2 pour 4 numéros inédits.

 

Le premier numéro du dimanche 2 octobre porte sur l’affaire Francis Imbard : Le mercredi 26 février 2003 au matin, Francis Imbard, patron d’une des plus grosses boîtes de nuit de la capitale est à son domicile de la rue Copernic dans le 16ème arrondissement. Vers 10h45, il embrasse sa fille Julie et part travailler. À peine a t-il passé le pas de la porte qu’il est atteint par une balle de 11,43 tirée à bout touchant sous l’oeil droit. Julie se précipite sur le palier. Il n’y a plus rien à faire. Son père se vide de son sang et agonise dans ses bras. Ce crime sans bavure, ni témoin, présente toutes les caractéristiques d’un règlement de comptes. L’affaire Imbard est une plongée dans les eaux troubles du milieu de la nuit parisienne, une exploration de la vie de cet entrepreneur séducteur qui s’est certainement fait des ennemis et dont la réussite financière a attisé les jalousies. Qui pouvait vouloir la mort de Francis Imbard ? À qui pouvait profiter sa disparition ? Vengeance d’une femme trahie, dettes d’argent, rivalité professionnelle, trahison ? Qui autour de lui bénéficiait d’un réseau permettant de faire appel aux services d’un tueur à gages ? À ce jour, l’assassinat de Francis Imbard demeure non élucidé et ses auteurs non identifiés.

 

Crédit photo © DR.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article