Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Document inédit : 21 jours au couvent, avec Alexandra Alévêque.

Pour France 2 et la série documentaire 21 JOURS, Alexandra Alévêque part expérimenter le quotidien des soeurs du couvent de l’Abbaye cistercienne de Chambarand en Isère. Pendant 21 jours, elle va découvrir tout un monde, avec ses codes et ses difficultés. Pendant 21 jours, elle va vivre aux côtés de ceux qu'elle filme. Elle va partager et raconter, à la première personne. A découvrir mardi 3 décembre à 22h40 sur France 2.

 

Alexandra a ri avec Soeur Claire-Françoise, 49 ans, une ancienne libraire qui a intégré Chambarand il y a 15 ans, après une adolescence chaotique.

Elle a été émue par Soeur Fabiola, au monastère depuis 50 ans, qui a renoncé à un amour éperdu pour donner sa vie à Jésus, parce que « avoir deux hommes dans ma vie, moi je ne peux pas ».

Elle a essayé de comprendre Soeur Catherine-Marie, cette moniale à la voix d’ange qui a choisi de se consacrer à Dieu dés l’âge de 12 ans.

Alexandra a écouté, fait parler, s’est amusée aussi, beaucoup, avec Soeur Placide, Soeur Anna, Soeur Gaby et toutes les autres, sans que jamais la question de sa propre foi ne soit soulevée.

 

21JOURSAUCOUVENT_preview.jpg

 

Note d’intention

Consacrer sa vie à Dieu. En 2013, dans une société qui tweete et qui buzze frénétiquement, des hommes et des femmes ont choisi de prendre le temps, le temps de vivre dans la prière, jusqu’à la mort. Ils ont fait le choix d'entrer en religion, comme on dit, en quittant parfois leur activité professionnelle ou un amour, pour vivre ensemble, au sein d'un monastère. Pourquoi ce choix radical de la vie religieuse, du quotidien en communauté, de l'isolement, loin des siens ? Comment vit-on dans ces lieux clos que sont les monastères, apparemment coupés du monde, de notre monde ?

Pour 21 Jours et France 2, Alexandra Alévêque a choisi d’abandonner son quotidien d’urbaine pressée pour vivre au rythme d’une communauté cistercienne, selon des règles établies il y a 1500 ans. Pendant ces 21 jours, elle a radicalement changé de tempo, pour adopter celui de 34 soeurs, les religieuses de l’Abbaye de Chambarand, en Isère.

Pourquoi 21 jours ? Parce que c’est le temps nécessaire pour s‘adapter, oublier ses a priori et entrevoir une réalité nouvelle. Durant son séjour, Alexandra a vécu en cellule comme les religieuses, elle a partagé leurs repas silencieux au réfectoire et s’est assise auprès d’elles dans les stalles, pour les 7 offices quotidiens au monastère.

En France, les moniales étaient 20.000 dans les années 60, elles sont aujourd'hui 5 fois moins nombreuses. Les soeurs de Chambarand sont elles aussi victimes de cette érosion des vocations. Elles n'ont pas intégré de nouvelle recrue depuis 15 ans. Malgré cela, elles avancent coûte que coûte dans ce choix de vie radical, anachronique pour certains, inutile pour qui n’a pas la foi, vital pour toutes ces femmes. Alexandra a été guidée dans cette expérience par Soeur Marie-Rose, la mère supérieure de Chambarand, une femme ouverte et gaie, mais néanmoins garante des règles de la communauté, qui a su rappeler à Alexandra, non sans ironie, que si elle voulait vraiment « vivre en immersion, alors quand on épluche les pommes, on ne parle pas ».

 

Crédit photo © CAPA.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
I
21 jours au couvent avec les soeurs,
et la même avec les actrices X...!!!! "classé X" !
Pathétique !
Répondre