Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Document inédit de Jean-Charles Deniau : 40 ans de Front National.

 

untitled-copie-1.jpg

 

Documentaire inédit de Jean-Charles Deniau ce mercredi 30 novembre à 20h35 sur France 3. Ecrit par Emmanuel Blanchard, Grégoire Kauffmann. Produit par Programme 33, avec la participation de France 3. Un débat animé par Samuel Etienne suivra la diffusion du documentaire.

 

Quarante ans de Front national. Ce ne sera pas la chronique d'une irrésistible ascension, mais le récit d'une histoire heurtée, faite de détournements d'héritage, de barbouzeries et de règlements de comptes. Ce sera aussi l'histoire d'un groupuscule qui s'est mué en un parti capable de réunir 4 millions de voix et de s'imposer dans le paysage politique.

 

Grégoire Kauffman et Emmanuel Blanchard ont choisi de la raconter au moment où une page peut-être se tourne, celle où Marine Le Pen, récemment élue (congrès de Tours, 16 janvier 2011), parle de conquête du pouvoir, là où Jean-Marie Le Pen – c'est la clé du film – n'avait jamais voulu le pouvoir et s'était enfermé dans une stratégie contestataire propre à l'extrême droite française.

 

Jean-Charles Deniau propose de donner à son récit un caractère "flibustier", l'histoire d'une navigation en eaux troubles de pirates, excellents tribuns aux desseins inquiétants qui bien souvent se détestent ou finissent par se détester. Ces pirates, tout le monde les trouve exécrables, mais 20 % de ce tout le monde est prêt à voter pour eux dans le secret des urnes. Le film est composé de témoignages et d'analyses des cadres ou d'anciens cadres du FN, confrontés à leurs adversaires historiques…

 

Emmanuel Blanchard et Grégoire Kauffmann expliquent pourquoi avoir appelé ce doc Le Diable de la République : "Marine Le Pen ne jure aujourd’hui que par la « dédiabolisation », synonyme, pour elle, de « normalisation ». Elle entend par là se démarquer de son père, qui n’a jamais cessé d’entretenir sa propre diabolisation, seul moyen pour lui d’exister politiquement. Jean-Marie Le Pen était très à l’aise dans sa tunique de diable de la République, de grand provocateur passé maître dans l’art des dérapages et des jeux de mots douteux. Ce parfum de soufre et de scandale qui a entouré le Front national pendant quarante ans, c'était sa marque de fabrique.

Il faut dire que ses adversaires politiques l’on beaucoup aidé à construire cette image. En restant le diable de la République, Le Pen a rendu un grand service aux socialistes. Et les socialistes, en faisant de Le Pen le diable de la République, ont rendu un grand service au FN. Nous avons voulu comprendre, à cet égard, la stratégie de François Mitterrand. L'arrivée au pouvoir de Mitterrand a été une aubaine pour Le Pen. Les deux hommes ont très vite compris qu’ils avaient objectivement besoin l'un de l’autre. Mitterrand, pour diviser la droite et rassembler l’électorat de gauche en favorisant l'émergence d'un pôle antiraciste. Le Pen, pour exploiter la grande peur qu’inspiraient à droite les «socialo-communistes » et profiter des retombées médiatiques d’une diabolisation largement orchestrée par l’Elysée. Par effet repoussoir, Le Pen redonnait à la gauche une identité et des valeurs. Cette alliance tacite exigeait qu’il tienne le rôle le mieux adapté à son tempérament : jouer au méchant, surenchérir dans le répertoire agressif et provocateur, se rendre infréquentable, crier au complot et se poser en victime de l’« establishment ».

D’une certaine manière, la droite classique s’est elle aussi accommodée du diable Le Pen. Certes, le chef du FN a durablement divisé la droite et lui a pris des électeurs. Mais, en cultivant son image scandaleuse, il a aussi dressé autour de lui un cordon sanitaire, contribuant à dissuader certains électeurs de droite qui auraient été tentés de voter pour lui. La droite ne voulait à aucun prix d’un Le Pen « normalisé ». D’où son affolement aujourd’hui face à la stratégie de Marine Le Pen, qui cherche à briser cet effet repoussoir et à présenter une façade « respectable »".

 

Crédit image © DR.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article