Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 16/02/2014 9H45

poisson.jpg

 

A l’heure ou la filière industrielle de la viande est secouée par les tromperies ou les menaces sanitaires, le poisson entre à son tour dans les zones de turbulences du soupçon. Selon l’enquête d’une ONG américaine, 1 poisson sur 3 vendu sur les étals aux Etats Unis n’est pas celui que précise l’étiquette. En France, une récente enquête de 60 millions de consommateurs ne dit pas autre chose. Dans 1 cas sur 3, les étiquettes en France aussi seraient des menteuses.

 

Alors comment s’y retrouver sur l’étal des poissonniers ou dans les rayons surgelés de la grande distribution ? Comment sont fabriqués les poissons panés et autres plats cuisinés à base de poisson ? Quel est le secret de leur prix très bas ? Les poissons que l’on achète frais chez les poissonniers sont-ils toujours ceux que l’on croit ? Qu’est ce qui différencie un poisson sauvage, de pêche, d’un poisson d’élevage? Que mangent les bars et dorades d’aquaculture qui envahissent nos étals ?

 

Derrière la jungle des étiquettes se cachent des arnaques parfois grossières. Même les produits de la mer les plus haut de gamme comme les coquilles Saint Jacques n’échappent pas à la suspicion. Des rayons des hypermarchés aux élevages en Espagne, des étals des marchés aux grossistes de Rungis, des bateaux de pêche en Bretagne jusqu’aux usines de poisson pané de Pologne.

 

Du poisson pas si bon : enquête, sur France 5, sur une filière opaque. Dimanche 16 février à 20h35. Un film de Lamia Belhacene.

 

Crédit photo © TAC PRESSE.

Commenter cet article