Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 11/03 15h00





HENRI-IV.JPG


Fiction de prestige ce jeudi soir sur France 3 avec la première partie du téléfilm français inédit Henri IV (seconde partie jeudi prochain). Scénario : Jo Baier, Cooky Ziesche. D'après le roman de Heinrich Mann. Réalisé par Jo Baier.


Il aimait les femmes, il aimait son peuple. Il s'est battu pour faire triompher l'humanisme et la tolérance et l'a payé de sa vie. Visionnaire, il fit sortir les nations d'Europe du Moyen Âge pour les faire entrer dans l'ère moderne : Henri IV...


Royaume de France, 1563. Brandissant l'étendard de la foi, protestants et catholiques se livrent une lutte sans merci pour la terre et le pouvoir. Henri de Navarre a pris la tête des protestants et marche sur Paris, prêt à en découdre avec les catholiques et notamment avec la rivale de sa mère : la puissante Catherine de Médicis, reine de France. La réconciliation entre les deux clans semble à portée de main, lorsque la reine offre sa fille Margot en mariage. Mais les noces tournent au bain de sang... Henri ne survit au massacre de la Saint-Barthélemy que pour être fait prisonnier. Incarcéré au Louvre, il y passe quatre longues années avant de pouvoir s'échapper. Le reste de sa vie, il le consacre à la mission qu'il s'est lui-même attribuée : s'opposer par tous les moyens dont il dispose à ceux qui n'ont ni sens moral ni humanisme. Pour y parvenir, il n'hésitera pas à changer de religion. Les épreuves qui jalonnent son accession au trône façonneront le monarque qu'il devint : le seul qui puisse se targuer d'être l'un des premiers vrais humanistes…


Avec :

Julien Boisselier (Henri IV),
Armelle Deutsch (Margot),
Chloe Stefani (Gabrielle d'Estrées),
Joachim Krol (Agrippa),
Roger Casamajor (Rosny/Sully),
Ulrich Noethen (Charles IX),
Devid Striesow (D'Anjou/Henri III),
Hannelor Hoger (Catherine de Medicis),
Gabriela Maria Schmeide (Marie de Medecis),
Karl Markovics (Amiral de Coligny),
Sven Pippig (Beauvois)


Julien Boisselier : "Cette fiction met en avant la modernité et l’humanité de l’homme et du roi. A une époque caractérisée par sa dureté, sa violence et une certaine folie, Henri IV fut un précurseur dans ses rapports au pouvoir, à la religion, aux femmes et à l’argent. Dès son plus jeune âge, il a voulu que son peuple soit libre de croire et libre de penser. Celui qu’on surnomma très vite « le saint des Pyrénées » a posé les bases de la politique moderne en privilégiant l’alliance plutôt que la guerre. Cet homme bon et tolérant appréciait enfin les plaisirs de l’existence et répétait inlassablement : « J’en ai assez de la mort, c’est la vie que j’aime. »"


Crédit photo © Reiner BAJO / Ziegler Film Gmbh &Co.


Bande-annonce :





Commenter cet article