Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Incursion exceptionnelle dans le milieu des yakuzas (Document inédit, Arte).

LesYakuzas-Entrelebi preview

 

Les yakuzas, immersion dans l'une des mafias les plus puissantes du monde, dans un document inédit  diffusé sur Arte. Réalisé l'an dernier par Alexander Derlig, ce film est programmé ce mardi à 20h50.

 

Avec 80 000 membres répartis dans vingt- deux clans, les yakuzas constituent la première société criminelle au monde. Le documentaire d’Alexander Detig, en recueillant le témoignage de parrains et de leurs gardes du corps, d’enfants de yakuzas et de repentis, de victimes et de citoyens qui résistent à leur influence, dresse un tableau très complet de ce milieu auquel les caméras ont rarement accès. Trafic de drogues, cercles de jeux, bordels et rackets y constituent les sources de revenus principales. Mais les yakuzas sont également fort bien intégrés dans le tissu social japonais, comme le montrent les liens étroits qu’ils entretiennent avec la police. Ils s’enorgueillissent par ailleurs d’être les héritiers des samouraïs et cultivent des traditions séculaires comme le culte des ancêtres, la calligraphie ou l’enseignement bouddhiste, à l’instar de ce chef de gang qui réfléchit avec son maître spirituel à devenir moine. Pour autant, ce raffinement revendiqué n’est pas incompatible avec des relations marquées par une extrême violence.

 

Alexander Detig : "J’ai commencé à travailler sur la criminalité au Japon en tant que journaliste et je me suis très vite retrouvé face à la question des yakuzas. C’est un thème extrêmement intéressant mais sur lequel il n’y a que très peu d’informations. Grâce à mes contacts, des policiers ou des informateurs, j’ai réussi, petit à petit, à m’approcher d’eux. Après de nombreuses années, j’ai enfin pu avoir accès aux véritables acteurs de ce milieu, notamment ceux qui sont dans le film. Ma chance, c’est que j’ai pu les rencontrer régulièrement, pas juste lors d’une interview. Nous avons eu de nombreuses discussions, j’ai pu voir comment ils vivaient, comment ils gagnaient leur argent. Ça a été parfois difficile, d’autres fois franchement dangereux, mais j’ai pu gagner leur confiance. Ils ont été convaincus quand ils ont compris que je voulais les montrer sous leur vrai visage, et non pas comme le mal incarné, comme ont tendance à le faire les médias japonais (...)

Dans les pays occidentaux, quand un jeune homme commet un petit acte de délinquance, comme un vol de voiture, il passe en jugement, il a peut-être une peine de prison mais on lui offre la possibilité de se réinsérer dans la société. Au Japon, c’est complètement différent. Au moindre écart, on est exclu de la société. Si on a fait de la prison, on n’a quasiment aucune chance d’entamer une carrière professionnelle par exemple. Les yakuzas jouent donc un rôle très important depuis des siècles en accueillant ces exclus. Puisque la société ne veut pas d’eux, ils se sont construit leur propre monde où ils sont considérés comme des individus à part entière et non pas comme des parias ".

 

Crédit photo © Alexander Detig/Sound & Vision

 

 

Rejoignez-nous sur ce compte Twitter.

Retour à la page d'accueil.

Liste des 40 derniers articles publiés sur le blog.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
<br /> Je n'avais pas vu ce doc sur mon programme, merci à vous donc, car le sujet est très intéressant !<br />
Répondre
C
<br /> J'"ai prévu de longue date de visionner ce doc très original ! <br />
Répondre