Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 02/04/2012 11H05

 

DOCSINTERDITS-Affair_preview.jpg

 

TVNEWS tele

Noël 1969, deux heures du matin, dans le port de Cherbourg les moteurs de cinq vedettes de guerre, construites par les Chantiers de Normandie, retentissent. Quelques minutes plus tard ces vedettes filent vers le large alors que personne ne s’en émeut. En fait il s’agit d’un vol organisé. Comment cette incroyable opération a-t-elle été possible ? Une affaire d’état qui débute sous la présidence de Charles De Gaulle et ébranle celle de Georges Pompidou.

 

C’est une jeune journaliste « incarnée » qui retrace toute la chronologie des évènements, guidée par Patrick Pesnot. Ce travail d’enquête nourrit d’archives inédites, de rencontres avec les derniers témoins, met en lumière les liens étroits entre l’industrie de l’armement et le pouvoir de l’époque.A voir lundi 16 avril à 23h15 sur France 3.

 

Grande nouveauté dans le domaine documentaire : une partie importante de la narration de ce film est prise en charge par un travail d’animation sous la direction des graphistes Laurent Lefeuvre et Johanna Bessières, avec les moyens de production de la station de France 3-Nancy en collaboration avec la société d’animation Vivement Lundi ! Ce travail assure la reconstitution de toutes les séquences de cette épopée spectaculaire pour lesquelles bien sûr il n’existe pas d’archives.

 

Rappel des faits :

 en 1966 l’état d’Israël commande à la France douze vedettes militaires qui doivent être construites par les Chantiers de Normandie à Cherbourg. Depuis la création d’Israël, la France a été un grand fournisseur d’armes. Mais en 1967 à la suite de la guerre des « Six jours », la position française est devenue intenable au Proche-Orient et Charles De Gaulle décrète un embargo total de la ventes d’armes à Israël. Cinq vedettes ont été livrées, puis deux de justesse juste avant l’ordre d’embargo. Mais pour l’amiral Limon, attaché militaire basé à Paris, les cinq vedettes restantes ont été payées, elles appartiennent à Israël qui en a besoin urgemment pour surveiller ses côtes. Il veut à tout prix les récupérer, aussi il met au point toute l’opération avec les services secrets israéliens. Afin de brouiller les pistes, une société norvégienne est créée pour la circonstance qui se propose d’acheter les navires pour faire de la recherche pétrolière en Mer du Nord. L’Etat français est d’accord. Alors, une centaine de marins techniciens et agents israëliens s’installent à Cherbourg pour monter cette incroyable opération. Mais comment cette expédition a-t-elle pu aussi bien réussir ? Il semblerait que les services de renseignements français étaient au courant, voire même le gouvernement ?

Le 26 décembre 1969, l’affaire connaît un retentissement international. La presse relate l’enlèvement des vedettes par Israël au nez et à la barbe de la France. Les navires accostent ensuite à Haïfa le 31 décembre 1969 et les marins sont accueillis en héros par Golda Meier.

 

Un film de Olivier L. Brunet.

Produit par Antoine Martin et Jean-François Le Corre.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

 

Commenter cet article