Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Inédit : Le piège afghan. Avec Marie-Josée Croze et Samuel Le Bihan.

 

Le-piege-afghan-DDP1.jpg

 

Médecin militaire dans l’est de l’Afghanistan, Nadia tombe aux mains des Talibans lors d’une embuscade. Elle est inexplicablement relâchée sur ordre d’un chef pachtoune et avoue à ses supérieurs avoir identifié l’homme intervenu en sa faveur : il s’agit d’Hassan Walli, qu’elle a bien connu dix ans plus tôt à Paris avec sa soeur Tamana….Une aubaine pour les militaires français qui cherchent à retourner des chefs de tribu alliés aux Talibans. Nadia se voit alors confiée par ses services secrets une mission à hauts risques : reprendre contact avec Hassan pour le convaincre de renoncer à la lutte armée et de rallier le gouvernement Karzaï soutenu par la coalition.

 

Synospsi du téléfilm inédit diffusé ce soir en première partie de soirée sur Arte.

 

Le piège afghan est réalisé par Miguel Courtois. Scénario, adaptation, dialogues de Didier Lacoste et Pauline Rocafull. Avec la collaboration de Quentin Raspail.

 

Avec Marie-Josée Croze (Nadia), David Kammenos (Hassan), Sonia Mankaï (Tamana), Samuel Le Bihan (le colonel Saint Sauveur), Christian Charmetant (le colonel Leroy).

 

Quentin Raspail sur comment est né le projet : "Le déclencheur a été l’embuscade de Uzbeen, survenue au mois d’août 2008, qui a coûté la vie à dix soldats français. C’est là que j’ai commencé à songer à une fiction qui porterait sur le conflit afghan. J’ai écrit un premier synopsis que j’ai donné à Didier Lacoste et Pauline Rocafull, et nous avons ensuite collaboré de façon étroite. L’armée française nous a reçus dans la base de Tora, la plus importante d’Afghanistan, où nous avons pu discuter avec le commandement militaire, ce qui nous a aidés à écrire".

 

Pauline Rocafull : "Avant d’entrer dans le romanesque, notre ambition était d’écrire un film qui permette d’expliquer le conflit. L’idée était de mettre en scène ses différents acteurs et les dilemmes qu’ils vivent. Quand on traite d’une guerre actuelle, le danger est de participer indirectement à la propagande à laquelle se livrent les deux camps. Nous voulions être le plus objectifs possible, et amener le téléspectateur à appréhender un conflit dont on entend parler quotidiennement mais qui reste assez lointain (...). Les deux questions auxquelles on a essayé de répondre, c’est pourquoi des Français meurent en Afghanistan, et pourquoi le peuple afghan se bat. Au départ, l’objectif politique du conflit était de lutter contre le terrorisme international. Mais on ne peut pas le résumer à ça. Pour beaucoup d’Afghans qui ne sont pas Talibans, comme certains chefs pachtounes, c’est une histoire de fierté, une attitude nationaliste qui consiste à lutter contre les étrangers qui veulent s’implanter dans le pays. C’est ce qu’incarne le personnage d’Hassan."

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
<br /> Un projet que j'avais depuis pas mal de temps et que je ne vais pas rater ! <br /> <br /> <br /> Et toujours ravi de retrouver Marie-Josée Croze ... <br />
Répondre