Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 13/08/2013 15H

L.A.Gangsdefemmes_preview.jpg

 

Promptes à la détente, elles défendent leur territoire dans les quartiers déshérités de Los Angeles. Stéphanie Lamorré a gagné la confiance de plusieurs gangs de filles et livre un document explosif sur une génération laissée à l’abandon.

 

Rediffusion ce soir à 22h20 sur ARTE de L.A. Gangs de femmes.

 

Selon le FBI, 80 % des crimes commis aux États-Unis sont liés aux gangs. À Los Angeles, 40 000 personnes en sont membres, dont 4 000 femmes. La réalisatrice Stéphanie Lamorré s’est immergée dans ces bandes de filles qui défendent férocement un “territoire” constitué parfois d’une rue ou de quelques pâtés de maison. En voiture, elles patrouillent majeurs dressés, fumant des joints, insultant les passants, scandant du rap, s’embrouillant ou se traitant affectueusement de bitch. Elles ont rejoint un gang parce que leur famille en faisait partie, en réaction à un tropplein de malheurs ou pour montrer ce qu’elles avaient dans le ventre.

 

Les hélicoptères de la police, les “oiseaux du ghetto”, comme les appellent les jeunes d’ici, ont beau mailler ces quartiers, rien ne change. À longueur d’année, leurs habitants se droguent, se battent, se font tirer dessus. La réalisatrice a réussi le prodige de gagner la confiance de jeunes filles coriaces, qui l’ont laissée les filmer dans les moments d’intimité où elles relâchent la pression et au cours de leurs virées urbaines.

 

Documentaire de Stéphanie Lamorré (France, 2011, 1h22mn)

Coproduction : ARTE France, Mai Juin Productions

 

Crédit photo © DR

Commenter cet article