Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal Mis à jour le 24/01 10h00






L-Amerique-dans-tout-ses-etats-_-Californie.JPG


A découvrir chaque dimanche sur Voyage, dès ce 24 janvier, la série documentaire inédite L'Amérique dans tous ses états. Avec Gérard Klein. 10 x 52 minutes. Une production Bo Travail. Passionné par le voyage, notre ancien “Instit” a pris la route et sillonné du Nord au Sud, d’Est en Ouest, ce continent hors norme qu'est l'Amérique du Nord pour dix “road trips” décontractés. Dix états, dix itinéraires, de Zabriskie Point à Key West, en passant par la Silicon Valley ou l’Alaska.


Pour brosser ce portrait impressionniste de l’Amérique de Barack Obama, Gérard Klein a décidé - tout simplement - de rencontrer des Américains. Des anonymes, des écolos, des activistes, des originaux, des entrepreneurs, des gens qui y sont nés ou pas, qui y vivent ou qui y travaillent, qui croient encore et toujours au rêve américain ou qui le personnalisent. Des hommes et de femmes qui agissent pour un autre avenir, osent toutes les initiatives pour préserver la nature et leur culture, dessinent le nouveau visage de l’Amérique. Sur la route, Gérard Klein a également croisé des individus nettement plus médiatiques comme Robert Redford, le temps d’une balade à cheval, Harrison Ford, qu’il avait déjà croisé en 1988 sur le film de Roman Polanski Frantic, ou encore Al Gore, candidat malheureux à la présidence américaine, prix Nobel de la paix pour sa lutte contre le réchauffement climatique.


Première étape : la Californie. Diffusion ce 24 janvier. Hollywood, Los Angeles, Santa Barbara...Tous ces noms rappellent l’opulence, la réussite et la gloire des États-Unis. Loin de ses grandes idées qui font rêver, dans ce premier volet de l’Amérique dans tous ses états, Gérard Klein nous emmène au coeur de la Californie profonde qui trouve sa vraie richesse dans son multiculturalisme, son ouverture d’esprit et son ingéniosité. À travers des personnages fascinants et étonnants nous découvrons une autre facette de la Californie ; comme Eugène Tsui, un architecte designer tout droit sorti d’un film de science-fiction ou encore Marco Senghor qui n’est autre que le neveu de Léopold Sedar Senghor, le grand poète sénégalais. Il nous donne une belle définition de l’ouverture d’esprit et nous parle de la notion de culture universelle qui caractérise bien cet État métissé qu’est la Californie.


Extraits :






Quelques photos ( © Droits réservés / Bo Travail) :


L1020925.JPG

L1020983.JPG

L1030301.JPG


Commenter cet article

ALAIN YANUZ 09/03/2011 18:30



bonsoir,


je suis un téléspectateur assidu et passionné par la chaîne " voyage" mais je regrette beaucoup que vous ayez choisi le dénommé Gérard Klein pour présenter la série " l'Amérique dans tous ses
états"; ce type est un bouseux, arriéré , franchouillard  , ringard , un lourdaud stupide qui ne parle pas anglais et ne connait rien à l'histoire et à la culture américaine son seul souci
est de rencontrer des français expatriés ou des américains parlant français, j'adore les USA où j'ai travaillé, vécu et voyagé mais regarder votre série présentée par ce ballot est un supplice
pour moi.


merci de virer ce type n'est pas à sa place sur la chaine voyage!



Tréhin 18/02/2011 00:05



Petit complément à mon message précédent, c'est lors de notre second séjour aux USA que mon fils atteint d'autisme a pu être intégré dans une petite classe spéciale au sein d'une école
ordinaire ce qui lui a permis par la suite d'être intégré dans une classe ordinaire à notre retour en France. Ce qui explique sans doute en partie mon enthousiasme pour ce séjour aux USA et pour
le mode de vie américain dans la population réelle, pas le mode de vie vu dans les séries américaines surfaites...


Cordialement votre.


Paul



Tréhin 17/02/2011 23:53



Cher monsieur Klein,


Merci pour cette série d'émissions sur l'Amérique dans tous ses états. Ayant vécu 5 ans aux USA pour mon travail, j'y ai bien retrouvé l'Amériquez que j'aime avec ses qualités et ses défauts qui
en font aussi son charme.


J'essaie d'y retourner de tempes en temps mais c'est à chaque fois avec un pincement de coeur que je reprends la route de l'aéroport qui va me rammener en France, non que je n'aime pas mon pays,
mais simplement que j'ai laissé une grosse partie de mon coeur aux USA où j'ai conservé des amis datant de mon premier séjour entre 1974-1976 et de mon second séjour entre 1978 et 1981.


Premier séjours à Woodstock, dans les Catskills vivant dans une petite maison au bord de la Millstream river. Les enfants se baignaient en été dans une laune devant la maison et parfois
quelques jeune hippys (il y en avait encore) venaient aussi se baigner à cet endroit.


Lors de notre second séjour nous habitions un peu plue près de New York City, à Mount Kisco, sur les bords du lac de barrage "Crotton Lake Reservoir" dans un lotissement avec une grande mixité de
populations.


Ces deux séjours aux USA ont changé notre vie, en effet outre la beauté de la nature, nous avons pu bâtir des relations amicale solides avec des voisins et des collègues de travail qui
persistent jusqu'à ce jour.


Dans un petit restau de campagne,The Blazer Pub in Purdys, servant des hamburgers géants et de
la biere en énormes brots d'un demi gallon, des soirées jazz étaient animées par des musiciens amateurs mais d'un niveau remarquable. Ces soirées restent parmi mes meilleures
expériences musicales. Deux d'entre eux étaient de mes collègues de travail à IBM et ayant entendu que je jouais de la guitare jazz, ils m'ont invité à venir les retrouver pour leur première
répétition de groupe dans ce restau. Ouf heureusement que je n'avais pas apporté ma guitare ce premier soir là, je me serais senti ridicule:  Les 5 musiciens qui n'avaient jamais joué
ensemble, ont accordé leurs instruments puis mon ami trompétiste, à l'origine de la formation de ce groupe a annoncé "essayons de jouer "Back Home Again in Indiana"
puis il a compté:... un deux... Un Deux trois quatre... et tous sont partis dans une ensemble parfait, avec une intro classique mais parfaitement exécutée puis ils ont continuéplaçant les
breack et les improvisations au bon moment, et même un passage au demi ton supérieur pour rejouer le thème avant la coda... cela au premier morceau de la première répétition du group qui
allait s'appeler les Bearcats Jazz Band.


http://www.bearcatsjazzband.com/


Par la suite à chaque fois que nous venions avec mon épouse et des amis les écouter et qu'ils repéraient notre entrée, ils faisaient un petit break sur le thème de la Marseillaise...


ls sont tous à la retraite maintenant et jouent dans des festivals de jazz traditionnel ou dans des événements sociaux, genre mariagesn fêtes locales etc.


Vos émissions ont très bien rendu cette ambiance chaleureuse  que l'on peut rencontrer dans certains endroits de l'Amérique du Nord mais aussi les paysages splendides d'un territoire où la
densité de population a laissé la place aux grandes étendues souvent naturelles.


Merci encore, Monsieur Gérard Klein, de nous avoir fait vivre ces moments superbes et souvent émouvants pour mon épouse et moi.


Paul



brigitte 31/01/2010 22:11


J'ai apprécié ce 2ème épisode pour avoir parcouru les mêmes routes en septembre 2008.
G.Klein est assez à l'aise dans ce nouvel exercice et sa bonne humeur et son humour rendent les épisodes très plaisants .


YsO 30/12/2009 15:46


Un clin d'oeil à son émission sur France 5 la dernière photo ;)


baobab 30/12/2009 15:36


Un chouia similaire à ce que fait Antoine de Maximy, non ?


Gervais 30/12/2009 15:34


ça a l'air pas mal, et j'aimais beaucoup ce qu'il faisait sur France 5.