Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Avare, par la Comédie Française, ce 26 décembre sur France 2.

 







Ce samedi 26 décembre à 20h35, France 2 propose une soirée théatre avec L'avare. Catherine Hiegel met en scène Denis Podalydès à la Comédie Française.


Comédie en cinq actes de Molière. Mise en scène de Catherine Hiegel. Assistant à la mise en scène Serge Bagdassarian. Costumes de Christian Gasc.


Avec :

Denis Podalydès (Harpagon),
Dominique Constanza (Frosine),
Christian Blanc (Maître Simon et le Commissaire),
Jérôme Pouly (Maître Jacques),
Pierre-Louis Calixte (La Flèche),
Serge Bagdassarian (Anselme),
Marie-Sophie Ferdane (Mariane),
Benjamin Jungers (Cléante),
Stéphane Varupenne (Valère)
et Suliane Brahim (Elise).


Réalisé par Don Kent.


Pour Catherine Hiegel, "Harpagon court, rit, danse. Il fête son argent ! L'avare est le personnage heureux d'une farce horrible !". Harpagon sacrifie tout ce qui l'entoure à l'objet unique de son attention : sa fortune, son bien placé ou ses pièces d'or enfermées dans sa "cassette". Il lui sacrifie sa progéniture ou ses domestiques, réduits à la mendicité et au vol, sa maison inconfortable à l'extrême, sa réputation comme son train de vie, sa santé. Il abandonne sa fille à son voisin Anselme, car celui-ci n'en exige aucune dot. Il se laisse dévorer par un désir paroxystique et paradoxal de posséder l'argent, de le saisir, de le manipuler pour ce qu'il représente : la promesse de pouvoir disposer de chaque chose et de chaque être. Il amasse par son argent les probabilités de jouir de tout, mais demeure incapable de passer à l'acte de la dépense et d'en profiter.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J

Hier soir, France 2 s’est offert un bide monumental en diffusant L’avare de Molière, enregistré la veille à la Comédie-Française, avec Denis Podalydès dans le rôle principal. Le plus
piquant était sans doute que la mise en scène avait été faite par Catherine Hiégel, qui précisément a été virée de l’illustre Maison au début de ce mois ! Mais pour d’autres raisons, sur
lesquelles tout le monde a fait le silence...

Je dois dire que je n’ai pas été séduit par l’interprétation hétérogène de Podalydès, qui donnait dans le genre très grincheux jusqu’à la scène de la cassette, et ensuite faisait le pitre. En
outre, il n’a visiblement pas l’âge du rôle, soixante ans, et cela se voit. Le reste de la distribution était inégal, dominé par Jérôme Pouly, l’interprète de maître Jacques. Extravagances :
Frosine portait un bandeau sur l’œil gauche, quand Molière n’a jamais prévu qu’elle fût borgne, et le couple Cléante-Mariane évoquait Dubout : la jeune première avait une tête de plus que le
jeune premier !

La mise en scène : décor fastueux, un peu trop (un avare irréductible dans un hôtel particulier aussi vaste ?), et beaucoup d’agitation chez les personnages, qui sans cesse se heurtent,
envoyant l’un des protagonistes au tapis. Ainsi de la première rencontre entre Cléante et sa sœur Élise : c’est elle qui mord la poussière. À ce propos, la comédienne qui l’incarnait, Suliane
Brahim, n’était pas très bonne ou était mal dirigée, car elle grimaçait beaucoup, riait à contretemps, et hurlait pour un rien. Ainsi, lorsque son frère lui annonce qu’il est amoureux, son « Vous
aimez ? », qui devrait être attendri, est poussé sans raison sur un ton strident à faire vaciller les lustres.


Répondre
S

Voir le reportage de France 3 sur le site culturebox:
http://culturebox.france3.fr/all/16291/L-avare-de-Moliere-a-la-Comedie-Francaise-avec-Denis-Podalydes


Répondre