L"élégance" d'Henri Guaino envers Pascale Clark, sur France Inter.

 

TVNEWS radio

Invité de France Inter ce matin, interrogé par Patrick Cohen, Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy.

 

Celui qui juge que les défilés du 1er mai voient défiler "les permanents syndicaux plutôt que les travailleurs" (option clivages enclenchée...) a tenu à parler de Pascale Clark.

 

"Je viens sur une radio publique, je me suis déjà farci Madame Clark ce matin avec son interview (NDLR, de Christian Estrosi). Oui, farci à écouter Mme Clark (...). La manière dont elle fait ses interviews, bon on ne va pas en parler, elle a dit je suis journaliste. Non ! Elle n'est pas journaliste, elle est militante politique,  elle devrait s'inscririe à un parti et faire des meetings"... Vous ne pouvez pas dire ça, rétorque Patrick Cohen.

 

 


 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
<br /> @Charles<br /> D'abord, en quoi peux-tu dire que je suis oisif ?!? C'est dommage de tomber dans les attaques personnelles gratuites.<br /> Même si je ne travaille que depuis 5 ans, ma faible expérience n'a encore pas réussi à mettre à mal le moindre de mes préjugés envers les syndicalistes. Ceux que j'ai croisé dans mon entreprise<br /> ne sont peut-être pas représentatifs. Je n'ai qu'une vision restreinte des choses, mais c'est la mienne.<br /> Je constate tout de même avec plaisir que tu as bien compris le message de Gaino. Ces paroles n'étaient donc pas si obscures...<br /> <br /> En tout cas, il est frappant de voir comme vous ne supportez pas la moindre critique. Selon vous la droite devrait rester sans réagir quand les syndicats font de la politique et appellent à voter<br /> contre Sarkozy ? C'est facile de jouer les vierges effarouchées en criant "pétainisme", lorsque soit-même on passe son temps à cracher sur les gens comme ils le font.<br /> <br /> C'est encore facile de dire "voler aux pauvres pour prendre aux riches". Mais quand je fais le calcul de combien prend l'état sur la richesse que je crée par mon travail, j'arrive à plus de 60%.<br /> (la richesse = salaire brut + charge patronale ; ce que prend l'état = charge patronale + charge salariale + impôt sur le revenu + fiscalité locale + TVA).<br /> Je ne suis pas Mme Bettancourt. Pourtant l'état estime normal de s'approprier plus de 60% de mon travail. Et quand je vois comment cet argent est géré, je trouve ça scandaleux.<br /> Ça c'est du vole !<br /> <br /> Enfin, je ne risque pas de vous croiser le 1er mai. Quelques messages sur internet sont tout ce que donnerai à la cause perdu qu'est devenu le Sarkozisme. Ça fait bien longtemps que je ne me fais<br /> plus d'idées sur ces chances de victoire. A force d'archarnement, nos journalistes (qui sont d'après les sondages à 80% de gauche) ont réussi à lui donner une image telle que certaines personnes<br /> on aussi honte de voter pour lui que pour le FN.<br /> <br /> @Nathanael<br /> J'avais bien compris que vous ne supportez pas l'utilisation du mot "gauchiste". Néanmoins je ne comprends toujours pas pourquoi. Peut-être aurai-je du écrire "de gauche" plutôt que "gauchiste".<br /> Selon moi, le terme "gauchiste" n'est pas une insulte. Si encore j'avais écrit "communiste" ou "stalinien". Mais là, avec "gauchiste" je suis loin de ce qui est souvent dit sur la droite :<br /> "facho", "nazi", "pétainisme".<br /> Je trouve normale que "gauchiste" revienne souvant puisque en moyenne, la moitiée de la population de France peut-être classée dans cette catégorie, "de gauche".<br /> Et puisqu'il n'y a que ça qui vous intéresse, je peux faire un classement des 3 chroniques dont nous parlons. Sur l'échelle du gauchisme, si 1 correspond à quelqu'un se situant presque au centre<br /> et 10 quelqu'un à l'extrême gauche, je dirai :<br /> Pascale Clark 8<br /> Bernard Getta 5<br /> Patrick Cohen 4<br /> J'espère que vous êtes satisfait.<br /> Personnellement, je ne vois pas ce que cela apporte au débat.<br />
Répondre
N
<br /> "Phiphi" par exemple je vous laisse vous repporter à mon commentaire précédent où je pense décrire suffisamment en quoi le mot "gauchiste" employé à tord et à travers pour décrire n'importe qui<br /> est juste ridicule. (cf notamment mon raisonnement par l'absurde).<br /> <br /> <br /> Quand à la caricature vous l'avez encore montré en effet avec votre "méconnaissance" du monde du travail. Quel pourcentage de "délégués syndicaux" "passent leur journée "planqué dans le local CE"<br /> ??? C'est comme parler des chomeurs sous forme d'un ensemble d'assistait, cela relève d'une enfumage intellectuel insuportable.<br /> <br /> <br /> Si en plus nous avons entre 1 et 3 millions de délégués syndicaux planqués (en gros les chiffres des défilés des premiers mai) on aurait effectivement beaucoup de souci à ce faire ... mais<br /> heureusement que la réalité est différente de vos phantasmes..<br />
Répondre
C
<br /> Prise de service, 4H50 en gare de Gisors et une petite pose à Saint-Lazare actuellement, pas vu " le vrai travail " mais des ouvriers qui défileront mardi prochain derrière leurs bannières<br /> syndicales et qui, pour se détrendre, iront porter la " contradiction " dans le défilé de l'ump, à Neuilly , cette balade ? <br />
Répondre
C
<br /> Je ne vois dans cette imposture que le dernier recours d'un type aux abois, qui a peur d'être battu, surtout parce qu'il aura à répondre de pas mal de choses pas propres commises sous son<br /> quinquennat, la prison probablement pour lui ... <br /> <br /> <br /> Et ce type sans honneur s'engouffre dans le pétainisme le plus puant : c'est toujours par là que commencent les fascistes, l'attaque contre les syndicats, décidément, lui et ses suiveurs sont des<br /> gens dangereux prêts à tout pour conserver le pouvoir et continuer à exploiter le peuple, car ce Sarkosy est un Robin des Bois à l'envers, sa devise, c'est voler les pauvres pour donner aux<br /> riches ! <br />
Répondre
C
<br /> D'abord, je ne t'ai rien demandé, donc, n'essaie surtout pas de faire quoique ce soit pour moi ! <br /> <br /> <br /> Ensuite, marrant de voir un oisif comme toi parler des " délégués ", on comprend que tu n'as qu'une connaissance du monde du travail que de très loin : les délégués travaillent aux côtés des<br /> autres et les " permanents " sont peu nombreux et ont aussi pas mal de taf, souvent plus que les autres travailleurs, bref, ne cause pas de ce que tu ne connais pas ... <br /> <br /> <br /> Sinon, tu vas bien te rendre compte que, le Premier Mai, il n'y a pas que les " permanents " derrière les bannières syndicales et je ne te souhaite pas de rencontrer notre cortège, car on te fera<br /> en rabattre : <br />
Répondre
P
<br /> @Blagman<br /> <br /> <br /> Concernant les 5 foyers types, c'est parcequ'ils ne prennent en compte que les foyers qui payent des impôts .<br /> <br /> <br /> Plus sérieusement je suis d'accord avec vous. Ce n'est pas très représentatif. Je suis loin de payer autant d'impôts que tous ces gens.<br />
Répondre
P
<br /> @Nathaneal<br /> Je n'ai pas l'impression d'avoir fait un commentaire caricatural et sans aucun raisonnement. Au contraire, plutôt que de juste écrire en deux lignes, quelquechose comme "salaud de gauchiste",<br /> j'ai développé mes propos, avec des exemples, en détaillant précisément ce que je trouvais choquant dans l'attitude de ses journalistes. Je ne vois pas quel aurait été l'intérêt de faire un<br /> classement de ces personnes selon le niveau de désapprobation que j'ai pour eux. Ça n'a aucune utilité. Et si je l'avais fait, vous auriez sauté sur l'occasion pour dire que je ne donne aucune<br /> raison pour justifier ce classement.<br /> Je ne voit réellement pas où mes propos sont caricaturaux. Il va falloir un peu plus d'explications de votre part. J'aimerai beaucoup que vous argumentiez un peu plus solidement en répondant à<br /> cette question : Quelle partie de mon message exagère les faits ?<br /> <br /> @Charles<br /> Gaino dit clairement que le "Vrai travail" ce sont les travailleurs, par opposition aux permanent syndicaux. Je ne vois pas ce qu'il y a à ajouter ? Je ne peux par croire que vous ne comprennez<br /> pas qui il vise ? Si vous ne comprennez pas que c'est une attaque envers les délégué syndicaux qui restent planqués au local du CE de l'entreprise pendant que les autres travaillent, je ne peux<br /> plus rien pour vous.<br /> <br /> @blagman<br /> J'aimerai bien changer de fréquence. Mais comme je l'écrivais dans mon message, je fais du covoiturage. Et dans la voiture, le choix de la fréquence est démocratique. Donc comme mes camarades<br /> veulent France Inter, c'est malheureusement ce que je dois écouter. J'ai au moins le plaisir de débattre avec eux, ce qui est plutôt enrichissant. C'est plus intéressant que de débattre avec<br /> quelqu'un de son propre camp.<br />
Répondre
B
<br /> Si France Inter est une radio gauchiste, changer de fréquence. Ca m'épattera toujours les gens qui ralent contre ce qu'ils écoutent ou regardent : Changez de crémerie si on vous vend des produits<br /> frelatés.<br /> <br /> <br /> Tiens en parlant de produits frelatés, voici 5 foyers types en france. J'ai du mal à me situer :<br /> <br /> <br /> http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/04/12/01039-20120412ARTFIG00736-ce-qu-ils-vont-payer.php<br />
Répondre
C
<br /> Guaino ne donne pas de définition du " Vrai Travail ", expression incompréhensible lancée à l'emporte-pièce par son champion, une expression qui sent ( pue ) bon son pétainisme ... <br /> <br /> <br /> Quoiqu'il en soit, rendez-vous donc dans la rue mardi prochain messieurs les droitistes, nous vous donnerons une idée de ce que peut être la colère du Monde du Travail quand les larbins du<br /> Haut-Patronat et de la Banque osent usurper leur identité et détourner la Fête du Premier Mai, fête prolétarienne par excellence et créée par les camarades américains jadis pour protester contre<br /> le système d'exploitation de l'homme par l'homme, c'est à dire le Capitalisme ! C'est à la fois un trucage et de la démagogie poujadiste en même qu'une prosternation devant les riches et les<br /> esclavagistes dont on justifie ainsi tous les excès, on est bien dans le Sarkosisme ! <br />
Répondre
N
<br /> Tiens encore un rageux... Dites les amis vous avez d'autres mots à la bouche que "gauchistes" et "bobos" ? Vous avez appris à l'école à faire des raisonnements et décrire les choses plutôt que<br /> tout classifier dans un même ensemble difforme ?<br /> <br /> <br /> Non parce que par exempe si "bernard guetta" un "gentil libéral de centre gauche" est un "gauchiste", Hamon, Montebourg, Mélanchon, Poutou c'est quoi ? Respectivement des "extra gauchistes",<br /> "supra gauchiste", "hyper gauchiste", "méga gauchiste" ?<br /> <br /> <br /> On est pas oublié d'utilisé le net pour y déverser uniquement le côté le plus caricatural de sa personnalité...<br /> <br /> <br /> (et oui cher ami, on pourrait faire de même avec "facho" mais c'est plus passé de mode...)<br />
Répondre
P
<br /> Je suis écoeuré que mes impôts servent à payer ces journalistes gauchistes. Il ne se rendent même plus compte de l'extrêmité de leur position.<br /> <br /> <br /> Entre Pascale Clark, Bernard Guetta et Patrice Cohen que je découvre maintenant, ce matin, France inter était une succursale du parti socialiste.<br /> <br /> <br /> Pascale Clark a utilisé son interview pour défendre la corporation des journalistes gauchistes.<br /> <br /> <br /> Bernard Getta, étant donnée sa réponse aux critiques de Gaino, ne se rend même pas compte que sa critique était un éloge de François Hollande. Ecoutez la, c'est flagrant. Je fais du covoiturage<br /> avec 3 autres personnes qui sont plutôt de gauche. Ce matin, quand je leur ai fait remarquer le partisianisme de Getta, aucun des 3 n'a pu me contredire tellement c'était évident.<br /> <br /> <br /> Pour finir par Bernard Cohen qui mène une interview à charge, remettant à chaque fois en cause les réponses de son interlocuteur car elles ne lui plaisent pas. Il n'a jamais posé une seule<br /> question sur le programme politique de la droite. Il a juste essayer lamentablement de faire passer les paroles de Gaino pour des paroles scandaleuse alors que ne sont qu'un état des choses.<br /> Bravo à Gaino qu ne s'est pas laissé faire malgré toute cette opposition.<br />
Répondre
M
<br /> En effet nos amis droiteux (tant des les itvs en lien que dans les commentaires ci-dessus) sont bien bien tendus en ce moment...<br /> <br /> <br /> Espérons que ce soit bon signe...<br /> <br /> <br /> (vous me direz pourtant avec Hollande ils n'auraient vraiment pas à avoir peur...)<br />
Répondre
R
<br /> Oh oh l'article partisan. Rien que le début : "Celui qui dit". On peut traduire par : "l'abruti qui dit". Ces manières de faire son vraiment lamentables !<br />
Répondre
F
<br /> <br /> C'est un blog perso. Pas le site d'un groupe, d'une entreprise. Je peux encore avoir une opinion non ?<br /> <br /> <br /> Quant à la traduction faite par vos soins, je suis très loin de penser ça.<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> Je calomnie un candidat juste pour essayer de faire oublier les turpitudes de celui que je défends. Je suis.... JacquesM.... Bravo!<br /> (Bon sang, en être réduit à défendre Hollande...)<br />
Répondre
J
<br /> Qui suis-je ?<br /> <br /> Mon père était un riche bourgeois (Médecin ORL, propriétaire de plusieurs cliniques) et il militait à l’extrême droite aux côtés de Maître Tixier-Vignancourt et pour l’OAS. J’ai passé mon enfance<br /> à Bois-Guillaume, ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les plus riches normands. Je fus élevé chez les "bourges du privé", que je critique constamment à "St Jean-Baptiste<br /> de la Salle à Rouen".<br /> Puis j’ai continué mes études dans la commune des aristocrates et des grands-bourgeois à NEUILLY SUR SEINE où mes parents avaient acheté une superbe propriété. Malgré ma fortune et mon patrimoine<br /> estimé à plus de 10 millions d’€, je ne paie pas l’ISF car un montage ingénieux sous forme de plusieurs SCI me rend quasiment introuvable par le fisc français.<br /> A la fin des années 70, sortant de l’ENA je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante, pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS.<br /> Je n’ai jamais dirigé une grande ville. Je n’ai jamais dirigé une grande région.<br /> Je n’ai jamais été ministre ni secrétaire d’état. Je dirige malgré tout le département de la Corrèze qui est devenu grâce à moi en 4 ans le plus endetté de France (+ 25% de dette soit 3 fois plus<br /> que la moyenne nationale) et le seul où le nombre de fonctionnaires a augmenté de 50% dans le même temps (de 831 à 1231).<br /> Pour 2012 dans mon département, j’ai déjà fait voter une hausse de 6.5% de la taxe foncière, de 300% les taxes sur les permis de construire. J’ai supprimé les bourses étudiantes, la gratuité des<br /> transports scolaires, les 1000 € de prime de garde d’enfants et diminué presque toutes les aides aux personnes âgées ou dépendantes.<br /> Je ne déjeune pas au Fouquet's, je vais dans un endroit plus discret mais encore plus chic où j'ai fêté ma récente victoire aux primaires socialistes et où dernièrement j'ai été l'invité d'un<br /> assez pauvre, Pierre BERGE. Ma cantine, c'est chez LAURENT dans le 8ème.<br /> J'envisage d'augmenter de 45 milliards d'euros les impôts et taxes en tout genre car c'est plus facile que de diminuer le nombre de fonctionnaires, je souhaite d'ailleurs en embaucher 65.000 de<br /> plus ... Ce qui coûtera 100 milliards à la FRANCE car un fonctionnaire est payé par l’état à vie, sécurité de l’emploi oblige !!!<br /> Je n’aime pas les riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois mais j'en gagne 7,5 fois plus avec mes 30.387 € par mois !!! Donc 63% de plus que le Président de la République (19 331 € par<br /> mois) que j'accuse d'être proche des riches...<br /> <br /> Je suis, je suis François Hollande !<br /> Votez pour moi, je vous ruinerai en 5 ans. Le changement c'est maintenant! (sources : cour des comptes)<br />
Répondre
J
<br /> Je suis moins courageux que Gaino. Je serais bien incapable d'écouter une interview menée par Clarck. <br />
Répondre
T
<br /> La Sarkozye perd ses nerfs (encore). Sinon, je conseille à Mr Guaino d'aller sur RMC dans l'émission de Brunet, il ne devrait pas tenir les mêmes propos envers le journaliste là <br />
Répondre
B
<br /> Guy Bedos a dit : "C'est dans le regard des gens de droite qu'on s'aperçoit qu'on est de gauche"<br />
Répondre