Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'escalier de fer avec Gerra : record pour France 3 depuis janvier dans cette case.

LESCALIERDEFER_preview.jpg

 

Hier, samedi 2 novembre, à 20h45, la fiction inédite l’Escalier de fer, avec Laurent Gerra et Annelise Hesme, était diffusée sur France 3.

 

Le film, tiré du roman éponyme de Georges Simenon, réalisé par Denis Malleval, a rassemblé plus de 4,4 millions de téléspectateurs pour 18,6 % de part d'audience. Il s’agit d’un record d’audience tant en nombre en de téléspectateurs qu’en part d’audience pour une fiction inédite sur la case du samedi soir, depuis janvier 2013. La PdA enregistrée hier se situe à près de 4 points au-dessus de la moyenne de la case.

 

Cet excellent résultat permet à France 3 de se placer en 2ème position des chaînes en prime-time.

 

Fiction s'inspirant de l'oeuvre de Georges Simenon, écrite par Jacques Santamaria. Avec en vedette Laurent Gerra et Annelise Hesme.

 

Hiver 1963. Étienne Lomel, représentant de l'imprimerie-papeterie que tient sa femme, Louise, est pris de violents malaises après le repas. Peu à peu, il acquiert la conviction que Louise lui a fait avaler du poison à petites doses, et il se met à douter des causes réelles du décès de Guillaume, le premier mari de Louise… Mais Étienne est peut-être prisonnier d'un fantasme, inspiré par l'amour fou qu'il a pour Louise, et que cette dernière semble lui rendre. Et ces coups de téléphone mystérieux qu'elle reçoit, les a-t-il aussi rêvés ?

 

Teaser :

 


 

 

Denis Malleval : "j’ai voulu me rapprocher le plus possible de la rigueur et du style épuré du roman et de l’adaptation de Jacques Santamaria. J’ai donc choisi une mise en scène très peu démonstrative, mais extrêmement précise, presque ciselée, afin de suivre au plus près chaque regard, chaque non-dit, chaque soupçon pour que le spectateur ressente petit à petit le malaise qui s’immisce dans la vie des Lomel, comme le ferait un poison".

 

Laurent Gerra : "Fabienne Bichet, la directrice de casting, m’a appelé en me disant : « Je sais que tu n’acceptes rien, mais il y a un rôle pour toi. » Ensuite, j’ai lu le scénario, signé par mon ami Jacques Santamaria ; je savais donc que ça ne trahirait pas l’atmosphère de Simenon. Puis, j’ai rencontré Denis Malleval et Jean-Baptiste Neyrac, à qui j’ai répondu : « Non, je n’ai pas le temps, je fais de la radio et de la scène. » J’ai longuement hésité parce que je n’aime pas courir plusieurs lièvres à la fois. Ils ont insisté et ils étaient tous les deux fort arrangeants. Bruno Solo et Olivier Marchal, qui avaient travaillé avec Denis (Ndlr : respectivement dans Jusqu’à l’enfer, adapté de Simenon, et un volet de la collection Chez Maupassant), m’ont encouragé. J’ai donc trouvé sur mon planning vingt-deux jours pour le tournage, tout en faisant de la radio le matin et quelques dates de spectacle."

 

Crédit photo © Neyrac films / Bernard Barbereau.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
R

j'ai reqarde j'ai adore et aime la facon de jouer de m gerra en esperant tout en restant le gerra que l'on connait qu'il recommencera cette experience?Bravo M gerra
Répondre