Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le scandale du prix des médicaments (Pièces à conviction ce mercredi).

 

PIECESACONVICTION_preview.jpg

 

Le scandale du prix des médicaments : thème du magazine Pièces à conviction diffusé ce mercredi à 23h10 sur France 3. Réalisé par Mahaut Chantrel et Lionel de Coninck, produit par Grand Angle Productions. L’enquête sera suivie d’un débat animé par Patricia Loison.

 

L'Etat nous demande de nous serrer la ceinture et de payer de plus en plus d’impôts pour combler le gouffre de la dette et le trou de la Sécurité Sociale, mais ne pourrait-on pas trouver de l’argent ailleurs ? L’enquête de « Pièces à conviction » révèle qu’en s’attaquant seulement à quelques médicaments, l’Etat pourrait déjà économiser un milliard d’euros ! Il s'agit des médicaments les plus consommés par les Français et remboursés par la Sécurité Sociale. Pour l'un d'entre eux, il existe un médicament équivalent 35 fois moins cher, mais le Ministère de la Santé interdit aux médecins de l’utiliser. Un autre, de fabrication française, est vendu 20 euros de moins en Italie. Quant aux génériques, ils sont vendus jusqu'à 20 fois moins cher aux Pays-Bas. Cette situation absurde a inspiré une nouvelle profession : les traders du médicament. Ils achètent à l’étranger et revendent aux pharmacies françaises.

 

Comment expliquer que se soigner coûte plus cher en France qu’ailleurs en Europe ? Pourquoi de tels écarts de prix ? Qui fixe les prix des médicaments en France ? Quels poids les politiques pèsent-ils face aux laboratoires pharmaceutiques ?

 

Crédit logo © France télévisions.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
B

Bonjour,


De mémoire, ce scandale des prix des medicaments en France (prix beaucoup moindre à l'époque) a été dénoncé par un syndicat quand j'avais 20 ans... J'en ai 63.


En matiere de retard l'information detient le pompon!
Répondre