Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 16/02/2014 14H15

LESMEDICAMENTSGENERI_preview.jpg

 

Ils sont entrés dans nos armoires à pharmacie il y a une trentaine d’années, et font aujourd’hui partie de notre quotidien. Les génériques, ces copies de médicament vendues en moyenne 30% moins cher que les originaux, permettent à l’Assurance maladie d’économiser plusieurs centaines de millions d’euros chaque année.

 

Les pouvoirs publics martèlent le même message : les génériques sont des copies conformes des médicaments de marque. Mais disent-ils la vérité ? Car malgré ce slogan rassurant, la méfiance grandit chez les patients. Actuellement, les génériques ne représentent que 27% du marché des médicaments remboursables. Chez certains de nos voisins européens, c’est le double. Pourquoi ce désamour des Français ? Les soignants jouent-ils un rôle dans cette crise de confiance ?

 

Ce sont parfois les médecins qui refusent la prescription des génériques, convaincus qu’ils pourraient nuire à la santé de leurs patients. Ils pointent du doigt le manque supposé de sécurité dans la fabrication des génériques, assimilés à des médicaments « low cost » dont les principes actifs viennent d’Inde ou de Chine. L’histoire des génériques, c’est aussi celle d’une guerre économique où s’affrontent des pharmaciens et des laboratoires. Les génériques sont-ils vraiment aussi efficaces que les originaux ? Peuvent-ils entraîner des effets secondaires et des allergies ? Sont-ils aussi sûrs que les médicaments de marque ?

 

Enquête de santé ouvre le débat sur les génériques, des médicaments que les Français ont bien du mal à avaler.  Document de Perrine Dutreil programmé mardi 4 mars à  20h35 sur France 5. Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet reviendront en direct sur le sujet en compagnie d’experts et de témoins. Les téléspectateurs seront invités à poser leurs questions par mail sur france5.fr, par SMS au 41555 ou via #santef5

 

Crédit photo © Pulsations.

Commenter cet article