Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 29/10 6h22

 

SIGNEMIREILLEDUMAS-D_preview.jpg

 

TVNEWS teleDès ce lundi en première partie de soirée sur France 3, puis une fois par mois, les téléspectateurs retrouveront les films de la collection documentaire « En héritage ». Ce 29 octobre, avec Des chansons en héritage, Mireille Dumas va à la rencontre d’héritiers de grands noms de la chanson française.

 

Ils ont hérité de Claude François, Dalida, Joe Dassin, Tino Rossi, Pierre Bachelet et Claude Nougaro qui ont fait les grands succès populaires de la chanson française. Dans ce film documentaire, qui allie selon France 3 "habilement chansons, séquences filmées, témoignages et images d'archives, entre émotion et humour, on comprend comment les héritiers perpétuent la mémoire de leur père, de leur sœur ou de leur mari, sans forcément avoir eu le temps de se préparer à ce destin si particulier". Cadeau ou fardeau, comment le vivent-ils ? Si certains ont ouvert la maison familiale au public, d'autres l'ont vendue. Visite guidée, livres ou "remix" de chansons, chacun essaie à sa façon d'entretenir le souvenir de l'artiste et de faire fructifier l'image de ces icônes, qui ont déjà leur place au panthéon de la gloire. Entre hommage et business, la frontière est fragile. Quand ils sont nés, le nom de leurs parents brillait déjà dans le monde de la chanson. Julien Dassin et Claude François Junior, fils de Joe Dassin ou de Claude François, ont à peine connu leur père et l'ont découvert, après sa mort, par les médias. Ils se sont construits sans lui, mais en héritant de leur patrimoine et répertoire, et en parlent avec une grande sincérité. Peut-on réussir sa vie avec, au-dessus de soi, la figure omniprésente de l'idole ? Est-ce un avantage d'hériter de la gloire et de l'argent de ses proches ?

 

Mireille Dumas : "On a tous, d’une certaine manière, hérité des chansons populaires. Elles nous appartiennent et font partie de notre patrimoine. Il y a, bien sûr, les vrais héritiers, avec des legs conséquents. Leurs histoires sont très différentes, et en même temps, elles ont beaucoup de points communs. Pour la plupart, ils ont peu connu leur père, disparu trop tôt ou remarié très vite, et ont dû se construire avec l’image de l’artiste absent et omniprésent à la fois, comme Julien Dassin, Claude François Junior, Cécile, Théa et Fanny Nougaro… Laurent Rossi, lui, a rattrapé le temps perdu et s’est rapproché de son père sur la fin de sa vie (...).

Ils oscillent tous entre la volonté d’honorer leur mémoire pour garder leur proche vivant et le désir de faire fructifier l’image de l’artiste puisqu’ils en vivent. Ils souhaitent presque tous ouvrir un musée, comme Orlando, le frère de Dalida, qui a été le premier en France à rééditer les titres « remixés » de sa célèbre sœur. D’une certaine manière, ils contribuent à la carrière posthume de l’artiste. Par exemple, Claude François a vendu autant de disques depuis sa disparition que de son vivant, soit 35 millions de disques avant et autant après sa mort ! Quant à Fanfan Bachelet, épouse de Pierre, elle fait revivre ses chansons avec des chorales d’enfants sur scène. "

 

Crédit photo © Charlotte Schousboe - France télévisions

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article