Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 14/03/2012 8H40

 

le-crabe-tambour-8794-1834977044.jpg

 

TVNEWS cine

Triste série. Après les décès ces derniers jours de Pierre Tornade et Michel Duchaussoy, c'est le réalisateur, scénariste, écrivain Pierre Schoendoerffer qui est décédé, communique le site du Figaro. Il avait 83 ans.

 

Parmi les films qu'il a mis en scène, La 317ème Section, Le crabe-tambour, L'honneur d'un capitaine. Filmographie complète sur ce lien IMDB. Son fils Frédéric est lui aussi cinéaste.

 

Via Wikipedia  :"Pierre Schoendoerffer, la sentinelle de la mémoire est le premier long métrage documentaire consacré à Pierre Schoendoerffer. Il a été réalisé par Raphaël Millet et produit par Olivier Bohler pour Nocturnes Productions en 2011.

(...)Pierre Schoendoerffer, la sentinelle de la mémoire retrace le parcours de Pierre Schoendoerffer depuis sa participation à la guerre d’Indochine en tant que cinéaste de l’armée française (présent notamment lors de la bataille de Diên Biên Phù et l'impact que cette expérience personnelle de la guerre a eu sur l'ensemble de son œuvre de cineaste et d’écrivain. L’accent est tout particulièrement mis sur l’unité qui existe au cœur de l’œuvre schoendoerfférienne entre un film de fiction comme La 317e Section sur la guerre d’Indochine menée par les Français, et un film documentaire comme La Section Anderson sur la guerre du Vietnam menée par les Américains. L’intérêt humaniste que Pierre Schoendoerffer porte à la condition humaine telle qu’elle peut apparaître dans des situations aussi extrêmes que les conflits armés est mis en avant."

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article

charles 14/03/2012 09:52


 Très
triste à l'annonce de cette disparition, car, outre mon admiration pour l'artiste et son Oeuvre dans la littérature comme au cinéma, je partage avec lui un passé militaire et si pour des motifs politiques et pour des raisons philosophiques, j'ai choisi le Prolétariat et la Révolution, il me souvient d'une autre vie que je rêvais en vert kaki et en képi blanc
... Parfois, donc, à la vision des films de Schoendoerffer ou à l'évocation de la mort anonyme d'un soldat, mon sang ne fait qu'un tour et mon esprit s'appelle
Nostalgie ...



Petit hommage à Pierre Schoedorffer _ ancien de " l'Indo " et de Dien Bien Phu _  avec cette superbe chanson entonnée par la promotion " Lieutenant Brunbrouck "
l'E.S.M. de Saint-Cyr Coëtquidan :

http:// musique-militaire.fr/ecoles/saint-cyr/lieutenant-brunbrouck

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Brunbrouck


 


Reste qu'au-delà, Pierre Schoendorffer nous laisse une courte mais magnifique liste de long-métrages qu'il réalise avec poèsie et force ...


Le cinéma de Schoendoerffer devient le mausolée des rêves français d'une grandeur défunte et fantasmatique. Il aura mis en scène, non sans mélancolie, des perdants de l'Histoire qui sont
aussi des figures que le cinéma français a, la plupart du temps, dédaignées. Jean-François Rauger Le Monde.


La 317° Section :


http://www.cinetecadibologna.it/files/stampa/luglio_2010/317_eme_section_01.jpg


 


http://www.cinema-histoire-pessac.org/wp-content/uploads/2010/05/317eme-section-1965-20-g.jpg