Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 26/01 6h45





ONDESDECHOC_206696.JPG


La journaliste Marie Drucker présente ce mardi 26 janvier un nouveau magazine sur France 2 : Ondes de choc. Chaque jour, les journaux d’information égrènent les faits, les chiffres, les analyses. Entre reportages au long cours et plateaux animés par Marie Drucker, le nouveau magazine de société de France 2 se proposera de donner chair à l’actualité en privilégiant les témoignages de ceux qu’elle bouleverse et en débusquant le réel derrière les gros titres.


Explications avec Pascal Manoukian, directeur de la rédaction de Capa : "Quand la chaîne nous a proposé de réfléchir à un nouveau magazine de société, le principe était le suivant : les journaux d’information nous bombardent chaque jour de faits, de chiffres, de déclarations, de petites phrases… Mais qu’en est-il des vies derrière tout cela ? Quel vécu ? Quelles conséquences sur le quotidien des Français ? Dire qu’il y a deux millions d’enfants pauvres en France, parler d’une usine qui ferme, cela ne dit pas grand-chose de toutes ces existences qui prennent tout cela de front, de ces familles qui glissent peu à peu dans la misère, de ces familles qui avaient tout misé sur le fait que les enfants sortiraient de la classe ouvrière et qui voient leurs espoirs durablement compromis. En somme, il s’agit de débusquer la vie réelle derrière les gros titres, de partir des faits bruts pour rechercher des histoires et de partir de l’actualité pour tenter de sonder les tendances profondes de la société".


En tout, 80 minutes d’images, réparties en 3 reportages de 26 minutes, où chaque personnage nous livrera son histoire. Entre chaque reportage, les témoins dont on aura découvert les différences de point de vue et d’expériences, viendront en plateau, confronter leur vision de la vie, avec Marie Drucker. En fin d’émission, de nouveaux témoins connus ou anonymes viendront enrichir et bousculer nos idées reçues avec leur propre expérience.


Premier thème : La réussite en héritage ? « Ce qui compte pour réussir ce n’est plus être bien né… ». Cette phrase extraite du discours de Nicolas Sarkozy le 13 octobre dernier en pleine affaire de « l’EPAD » a fait polémique. Pourtant aujourd'hui, il y a trois fois moins d'élèves d'origine modeste ou étrangère qui accèdent aux grandes écoles qu'il y a dix ans. Phénomène nouveau, nombreux sont les enfants qui occupent une position sociale inférieure à leurs parents. On les appelle les déclassés. Alors l’ascenseur social est-il définitivement en panne ? Faut-il enlever le mot « égalité » du fronton de nos institutions ?


► Ophélie a bac + 6 pourtant elle galère de petits boulots en petits boulots.


► Rodolphe au contraire a fait fortune malgré la cité et des lycées au rabais.


► A 11 ans, Marianne fréquente déjà une école d’excellence alors que Marina, elle, tente de s’en sortir dans un collège difficile.


► Romain Afflelou essaie de se faire un prénom dans le sillage de son père Alain, dont la réussite est exemplaire.


► Brigitte fait tout pour que ses enfants ne deviennent pas ouvriers comme elle.


► Issu de la grande bourgeoisie, Jean-Sébastien vit par et pour son réseau.


Tous nous feront découvrir en image leur réalité, tous viendront en plateau confronter leurs expériences.


Crédit photo © Christophe Russeil - France 2.



Commenter cet article

Jarod 26/01/2010 08:49


En tout cas, le choix de l'animatrice (Marie Drucker) illustre bien à elle seule le sujet de l'émission.


jphfr56 26/01/2010 08:07


L'ascenceur social n'a jamais marché en France. Plus de la moitié de ceux qui sont pauvres le sont encore 10 ans après, contrairement aux USA