Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par 10/05 11h24

 

5929376891_L-affiche-de-Cineman.jpg

 

A Cannes, les acteurs vont monter les marches. A Paris, les Gérard descendent les acteurs. Après la quatrième cérémonie des Gérard de la télévision, L’Académie des Gérard a présenté la cinquième cérémonie des Gérard du cinéma.

 

La cérémonie a eu lieu ce lundi 10 mai 2010 à 22h30 au théâtre Michel, et était diffusée en direct sur Paris Première.

 

Les lauréats ci-dessous (en rouge) ; certaines catégories sont à ne pas prendre au premier degré :

 

Gérard de l’acteur qui vient manger le pain des français

Sergi Lopez dans Partir

Monica Bellucci dans Ne te retourne pas

Kad Merad dans RTT

Kristin Scott Thomas dans Partir

Tahar Rahim dans Le Prophète

Benoît Poelvoorde dans L’Autre Dumas

 

Gérard du film avec des petits chiens ou des grosses chiennes

Bambou de Didier Bourdon avec le chien Valse

Trésor de Claude Berri avec le chien Georges

Bellamy de Claude Chabrol avec Vahina Giocante

Coco avant Chanel de Anne Fontaine avec Audrey Toutou

 

Gérard de la grosse comédie qui tache comme on en tournait du temps des Charlots avec Paul Préboist et Alice Sapritch, sauf qu’on est en 2010

Le Mac avec José Garcia Protéger et servir avec Clovis Cornillac

Le Baltringue avec Vincent Lagaf’

Rose et noir avec Gérard Jugnot

Le Missionnaire avec Jean-Marie Bigard

RTT avec Kad Merad

 

Gérard de Madame la Grande Actrice qui va s’encanailler dans une comédie de ploucs pour casser son image de vieille bourgeoise coincée du cul

Fanny Ardant dans Trésor Catherine Deneuve dans Cyprien

Carole Bouquet dans Protéger et servir

Marisa Berenson dans Cinéman

 

Gérard du film pas nul, mais pas bien. Pas nul, hein. Mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez?

L’Autre Dumas avec Gérard Depardieu

Lucky Luke avec Jean Dujardin

Neuilly sa mère ! avec Samy Seghir

Erreur de la banque en votre faveur avec Jean-Pierre Daroussin

Tellement proches avec Vincent Elbaz

Gainsbourg (Vie héroïque) avec Eric Elmosnino

 

Gérard de l’acteur qui a un nom de maladie

Anna Mouglalis

Sabine Azéma

Niels Arestrup

Denis Podalydès

Serge Hazanavicius

Roschdy Zem

 

Gérard du film qui parle d’une meuf qui fait moyennement envie, et du coup le film bah c’est pareil

Mademoiselle Chambon avec Sandrine Kiberlain

La Religieuse portugaise avec Leonor Baldaque

Romaine par moins 30 avec Sandrine Kiberlain

La Reine des pommes avec Valérie Donzelli

Sœur sourire avec Cécile de France

 

Gérard de l'acteur que c'est pas qu'on l'aime pas, mais on en a un peu marre de voir sa gueule partout

Clovis Cornillac

Kad Merad

François Berléand

Dany Boon

Omar et Fred

 

Gérard du titre gay

Rose et noir de Gérard Jugnot

Le Vilain de Albert Dupontel

Trésor de Claude Berri

Le Petit Nicolas de Laurent Tirard

Fais-moi plaisir ! de Emmanuel Mouret

Tricheuse de Jean-François Davy

Ne te retourne pas de Marina De Van 

Black de Pierre Laffargue

Les Beaux gosses de Riad Sattouf

 

Gérard du film vraisemblablement adapté d’un article de Marie-Claire

Une Semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) avec Mathilde Seigner

Le Père de mes enfants avec Chiara Caselli

Mères et filles avec Catherine Deneuve

Divorces avec François-Xavier Demaison

Je l’aimais avec Daniel Auteuil

Pour un fils avec Miou-Miou

 

Gérard de l’acteur dont on espère qu’il aura jamais de premier rôle quand on voit comment il se débrouille avec les seconds

Manu Payet dans RTT

Aure Atika dans Mademoiselle Chambon

Doudi dans Le Missionnaire

Jacky Ido dans Inglourious Basterds

Michèle Bernier dans Thelma, Louise et Chantal

 

Gérard du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé

Luc Besson avec Arthur et la vengeance de Maltazard (après Angel-A, Le Cinquième élément…)

Jean-Pierre Jeunet avec Micmacs à tire-larigot (après Un Long dimanche de fiançailles, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain...)

Cyril Sebas avec Le Baltringue (après Gomez vs Tavarez…)

Eric Lavaine avec Protéger et servir (après Incognito, Poltergay...)

Gérard Jugnot avec Rose et noir (après Boudu, Monsieur Batignole...)

 

Gérard du film que quand tu vas le voir, dans la salle, t’as l’impression d’être dans un wagon du RER D un samedi soir à Villiers-le-Bel

Banlieue 13 ultimatum de Patrick Alessandrin

Les Lascars de Albert Pereira Lazaro et Emmanuel Klotz

Les Barons de Nabil Ben Yadir Black de Pierre Laffargue

Neuilly-sa-mère ! de Gabriel Julien-Laferrière

 

Gérard de l’actrice dont le mari s’est tellement couvert de ridicule que ses réseaux ne lui permettent plus le moindre rôle, pas même un tapin dans le film de Lagaf'

Arielle Dombasle dans rien

 

Gérard de l’actrice qui ne bénéficie définitivement pas des réseaux de son beau-frère

Valeria Bruni-Tedeschi dans Les Regrets

 

Gérard du désespoir féminin

Monica Bellucci dans Ne te retourne pas

Elsa Zylberstein dans La Maison Nucingen

Lio dans La Robe du soir

Virginie Efira dans Le Siffleur

Sophie Marceau dans L’Homme de chevet

Marion Cotillard dans Le Dernier vol

 

Gérard du désespoir masculin

Franck Dubosc dans Cinéman

Vincent Lagaf’ dans Le Baltringue

Richard Berry dans Le Coach

Jean Reno dans L’Immortel

Sergi Lopez dans Partir

Louis Garrel dans Non ma fille, tu n’iras pas danser

 

Gérard du plus mauvais film

Le Baltringue de Cyril Sebas

Trésor de Claude Berri

Oscar et la Dame Rose de Eric-Emmanuel Schmitt

Rose et noir de Gérard Jugnot

Cinéman de Yann Moix

Micmacs à tire-larigot de Jean-Pierre Jeunet

Le Petit Nicolas de Laurent Tirard

   

 

 

 

Commenter cet article

montercalo 10/05/2010 12:28



J'adore cette cérémonies - recevoir un Gérard pour certains est une véritable consécration :)



CityHunter 10/05/2010 11:50



Et c'est diffusé en clair ou pas ? Parce que le site des Gérard le mentionne, mais pas le site de Paris Première... Vous avez des infos là dessus ?


Au pire ce sera mis en ligne plus tard sur le site des Gérard.



charles 10/05/2010 11:41



émission sans intérêt ...


 


sinon, personne ne s'est interrogé sur ses initiateurs ? ces journalistes de Voici ou ce réalisateur raté ne méritent-ils pas, eux aussi, une cargaison de parpaings ? qu'ont-ils réussi, eux qui
voulaient tant percer ?



Nath.33 10/05/2010 11:29



Yann Moix ne devrait pas échapper à son parpaing