Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 25/01 14h32






Sans-titre-copie-9.jpg


Invité d'Europe 1 ce lundi, le patron de France télévisions, Patrick de Carolis, a eu des propos très vifs envers le socialiste Vincent Peillon.


En réponse à Marc-Olivier Fogiel lui demandant ce que lui inspirent les propos de Vincent Peillon ce week-end (il juge serviles les dirigeants de France télévisions : clic),


"Je trouve les propos et l'attitude de Mr Peillon extrêmements choquants (...). Depuis quelque temps, Monsieur Peillon essaie de justifier son absence d'un débat, un débat qu'il avait accepté. Par des explications contradictoires successives et mensongères (...). Et comme un enfant qui a été pris les doigts dans le pot de confiture, de la mauvaise foi il es tmonté d'un cran. Aux mensonges, il y ajoute des injures. Je trouve ce procédé méprisable et indigne d'un homme politique. Il y a deux façons de faire de la politique...Sur les cimes et dans le caniveau. Et je vois que Monsieur Peillon a choisi (...) Cela fait cinq ans, à tous les niveaux de France télévisions, que nous faisons un travail considérable (...). Je n'ai pas envie que ce travail fait pendant 5 ans soit sali par un homme politique de cette façon là (...). Je pense que le service public n'a pas vocation à servir de punching-ball médiatique à un homme en mal de notoriété. M. Peillon est un homme qui est en perdition. Je ne demande rien (NDLR : à savoir sa démission) parce que pour moi, il n'existe pas !"


L'entretien complet  (crédit photo © DR / Capture vidéo) :


Commenter cet article

zes 25/01/2010 16:18


De Carolis a raison. Fuir démontre la peur du débat.
Débattre est la nouvelle façon de faire de la politique démocratique et participative