Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 01/03 8h00






STADE2_209023.JPG


En direct sur le plateau de Stade 2 hier : Raymond Domenech, sélectionneur de l’Equipe de France de football. Le résumé de ses déclarations...


« Je suis très détendu dans la mesure où on a un objectif. Tout ce qui peut être dit n’a aucune importance puisque ce qui compte c’est le final. Je vais laisser dire, on a fait notre boulot et on va continuer à le faire. Je suis concentré à 200% pour mettre l’équipe de France dans les meilleures conditions pour la Coupe du monde. »


Concernant le nom de son successeur : « on verra après sa nomination si ça me déstabilise. Je sais ce qu’on attend d’un sélectionneur donc si on me demande mon avis, je le donnerai. Je suis toujours membre de la direction technique nationale, ma fonction est le suivi et la mise en place de la politique du foot français. Si je peux aider, orienter, ce sera sans souci, ça fait partie de ma fonction. »


Concernant le sondage du Parisien du dimanche 28 février : « Un sondage, c’est un instantané, c’est le reflet du sentiment qu’on a créé. On n’a pas été exceptionnels sur ces qualifications, ce qui compte c’est ce qui va arriver. » « Je ne laisse pas indifférent, je préférerais que tous les gens apprécient tout ce qu’on fait mais ce n’est pas ce qui conditionne le travail jusqu’au Mondial. J’ai plus de pression quand les gens croient en moi, la peur de décevoir est plus stressante. On est dans la dernière ligne droite de préparation pour la Coupe du monde. Je suis dans l’avenir, le passé, je l’ai mis de côté.»


« C’est pas moi qui gagne ou qui perd la Coupe du Monde, ce sont les joueurs qui se l’approprient. Tous les sélectionneurs essaient de faire du mieux possible. J’ai la conviction qu’on peut faire quelque chose de bien avec cette équipe-là. Quand on prend des décisions, les gens ne sont pas forcément d’accord. Il faut écouter, s’imprégner et choisir. »


« J’ai vécu six belles années, je n’échangerais pas ma place pour tout l’or du monde. »


« On suit tous les joueurs, on fera une liste avec ceux qui ont le potentiel et l’envie. Il faut donner du plaisir et être prêt du 11 juin au 11 juillet. »


Crédit photo © France 2 - Gilles Gustine.



Commenter cet article

Mak 01/03/2010 11:19


Autant j'aime pas ce type que je trouve pathétique, autant je suis fasciné par sa capacité à ne pas répondre du tout ou indirectement aux questions.

Quand pirez lui demande ce qu'il a pensé de la déculottée en 2008, il répond "c'est du passé, ça ne m'interesse pas, je pense qu'au présent etc."

Quand on lui demande s'il est pas inquiet que Henry ne joue plus bcp au Barça et qu'est-ce qu'il fera si ça dure, il répond: "la coupe du monde c'est en juin, on verra à ce moment là, je pense
qu'au présent etc." :)

Seulement à force d'oublier le passé et de ne pas anticiper le futur, on répète les mêmes erreurs et en en cas d'imprévus (qui arrivent toujours) on se ramasse :)

voilà c'était ma ptite analyse du matin !


Evildead 01/03/2010 10:39


Visiblement pour lui « faire le boulot » c'est se qualifier pour la coupe du monde, peu importe si ça passe super limite donc... Autant c'est acceptable pour un petit pays, autant pour la France
qui possède tant de grand joueurs internationaux c'est carrément bas comme objectif...


jphfr56 01/03/2010 08:22


Un peu comme d'habitude On a encore des match, on a été nul, mais c'est pas encore fini, bla bla bla....

Je sens qu'ils vont se faire vider dès le premier tour.