Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 18/01 6h30

Capture-copie-10.JPG

 

Enquête réalisée, pour i>TELE, auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet le 16 et 17 janvier 2014. Echantillon de 990 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille après stratification par région et catégorie d’agglomération).

 

Les Français, Julie Gayet et François Hollande : une affaire très privée :

Les Français sont 75% à dire que François Hollande a eu raison de ne pas répondre aux questions sur sa vie privée contre moins d’un quart (24%) à estimer qu’il a eu tort. Il est très soutenu sur ce point par les sympathisants de gauche (94%).

"Cela s’explique facilement : les Français se montrent très attirés par ce type d’ «actualité »mais attendent cependant de leurs dirigeants qu’ils parlent des sujets « importants » (c’est-à-dire pour l’essentiel l’Economie et le social).

Si les Français approuvent la discrétion de François Hollande, c’est aussi parce qu’ils considèrent dans de très larges proportions (62%) que c’est « une affaire privée qui ne concerne que François Hollande » tandis que 37% disent au contraire que c’est « une affaire publique, la vie privée du président concerne tous les Français ». Ceux qui sont les plus soucieux du respect de la vie privée sont les plus jeunes (81% chez les 18-24 ans) et les sympathisants de gauche (89%). Certes, la proportion a baissé depuis le tout début de l’affaire mais sans toutefois que cela inverse les proportions. Sans doute est-ce sous l’effet des questions liées à la Sécurité du chef de l’Etat ou encore au statut de la première Dame".

 

 

Commenter cet article