Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Thomas 20.03.2012 à 9h12

 

THALASSA-Conferenced_preview.jpg

 

TVNEWS teleLe Bel Espoir et Thalassa font escale vendredi 13 avril, en direct à 20h40 sur France 3, dans le port de Marseille. Ce port majeur de la Méditerranée est toujours riche en images maritimes: les calanques, le vieux port, le mistral, le soleil, l’archipel du Frioul. Mais en plus des cartes postales classiques du littoral provençal, l'équipe choisi de vous entrainer dans des lieux plus discrets, plus insolites : découvrir le port de l’Estaque, plonger au milieu des oursins et dans la tradition des oursinades ou vivre une opération maritime spectaculaire dans le port de la Ciotat.

 

Marseille entre ciel et mer

Un reportage de Gil Kebaïli et Norbert Evangelista.

Une production Grand Angle production.

Vu du ciel on ne saurait le contester : Marseille, c’est deux univers, presque deux mondes : populaire au nord, huppé au sud. En gardienne incongrue du joyeux mélange, Notre Dame de la Garde, la Bonne Mère, en perd parfois son latin. Côté mer, Marseille surenchérit : 14 ports de plaisance, 40 km de côtes, 1000 m d’avenue, la Canebière qui déboule droit sur le Vieux-Port. Bien avant qu’on y invente la bouillabaisse, c’est précisément l’endroit où les phocéens mettaient pied à terre six siècles avant notre ère. Le Vieux-Port est la vitrine historique de Marseille. Aujourd’hui, même la navette qui traverse le port depuis 1880, s’est mise aux énergies nouvelles : le célèbre ferry-boat des romans de Pagnol fonctionne désormais à l’énergie solaire.

À deux milles de Marseille, l’archipel du Frioul. Sur l’île de Ratonneau, l’ancien fort domine les calanques Saint-Estève, un autre monde. Plus au sud, l’archipel de Riou est en liaison régulière avec les calanques continentales. Les images aériennes donnent toute leur dimension à ces formations calcaires érodées par la mer. Au bout du dédale de falaises en dos d’âne, niche le port de Cassis au creux du Cap Canaille, qui culmine à 399 m !

Le décor à l’ouest, au-delà de Marseille, n’est pas mal non plus. Les escadrons de flamands roses ne trompent pas. Le parc naturel régional de Camargue n’est pas loin. Sur la rive gauche de l’embouchure du vieux Rhône, le phare de Faraman veille sur des hectares d’étangs et de marais, qui faisaient vivre la commune de Fos-sur-mer aujourd’hui dominée par un complexe industriel visible à cent lieues à la ronde.

 

Les oursinades

Un reportage d’Antoine Laura et Mathieu Mondoulet.

Une production Grand Angle productions.

À partir de février, chaque dimanche sur la côte bleue, ce sont les fameuses oursinades. Une assiette d’oursins, un verre de blanc, un rayon de soleil, quelques copains, la fête de l’oursin attire aujourd’hui jusqu’à 10 000 personnes par dimanche. La petite fête traditionnelle est devenue aujourd’hui une institution. Mais petit problème, le « caviar des mers » comme on le surnomme, victime de son succès, de la pêche intensive et peut-être aussi des conséquences du réchauffement climatique, est en train de disparaître des fonds de la Méditerranée. Il ne reste aujourd’hui à peine qu’une dizaine de pêcheurs professionnels en Méditerranée, soumis à des règles et des contrôles très stricts pour limiter la disparition de l'espèce. Parmi cette poignée de pêcheurs professionnels, Franck Ravez mène avec l’aide de scientifiques, une expérience qui vise à créer une ferme d’élevage dans la région.

 

À fond de cale

Un reportage de Hervé Jouon, Christophe Castagne, Leila Agoram, Patrick Barra et Yves Gladu.

Une production Via découvertes.

À quelques semaines de l'été et avant de sillonner les eaux claires de la Méditerranée, les grands yachts de luxe se font toujours une beauté dans les chantiers navals du Sud de la France. Depuis quelques années à la Ciotat, un chantier utilise une méthode révolutionnaire et rapide pour sortir de l'eau les bijoux des milliardaires. Les responsables ont investi dans un ascenseur à bateau, un engin qui permet de déposer à terre des yachts de plus de 80 m. À l'aide d'une dizaine de caméras placées sur les quais, à bord et surtout sous l'eau, nous avons filmé le travail des équipe du chantier lors des opérations de mise en cale sèche. À bord d'Annamia, l'équipage est sous pression car la moindre risée peut dévier le navire de sa trajectoire, sous l'eau les plongeurs dirigent la manoeuvre. Ils sont en charge de positionner le bateau sur la grande plateforme sous-marine. De leur efficacité et de leur précision dépend l'entière réussite de cette opération délicate. Aujourd'hui la tâche s'avère plus compliquée que d'habitude car le mistral souffle et la houle est de la partie. Tous les acteurs sont conscients que le monstre qui sort de l'eau représente des dizaine de millions d'euros...

 

Un magazine proposé et présenté par Georges Pernoud, Laurent Bignolas et Sabine Quindou.

 

Crédit photo © Gérard Bedeau - France télévisions.

 

RETROUVEZ-NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LISTE DES 40 DERNIERS ARTICLES.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article