Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 16/10/2011

 

Emission spéciale élections en Tunisie ce dimanche 16 octobre 2011 à 19h30 sur TV5MONDE. L’émission des (r)évolutions, "Maghreb Orien Express", proposée par la rédaction de TV5MONDE, se délocalise en Tunisie une semaine avant les premières élections démocratiques de l’Assemblée constituante. Une spéciale de 52 minutes, itinérante dans les rues de Tunis, au cours de laquelle Mohamed Kaci part à la rencontre de ceux qui font la Tunisie post-révolutionnaire et qui font bouger le monde culturel et associatif tunisien.

 

Des reportages tournés à Tunis, Sfax, Redeyef, Talah, Bizerte et Sidi Bouzid par des journalistes de TV5MONDE et de la Télévision Nationale Tunisienne, en partenariat avec CFI, rythmeront le sommaire de l’émission.

 

Parmi les reportages, celui que vous pouvez déjà visionner ci-dessous : Fayda Hamdi, la fezmme fusible.

 

L'agent municipal Hamdi n'a pas giflé Mohamed Bouazizi. Tout le monde aujourd'hui en est convaincu. Mais pour elle, cela ne change plus rien. Les 4 mois passés en prison l'ont complètement détruite. Elle a perdu ses cheveux, ne dort plus, et ses mains sont paralysées par un tremblement incessant. Neuf mois après, elle se considère comme un bouc émissaire. Celui du régime Ben Ali qui pour tenter de calmer la colère populaire l'a jetée en prison sans ménagement. Elle en veut aussi à ceux qui n'ont pas hésité à la mettre dans l'oeil du cyclone. Ceux qui se sont servis d'elle comme incarnation de l'État policer et de l'injustice de l'ancien régime. Aujourd'hui ces hommes, syndicalistes militants d'extrême gauche le reconnaissent: "Fayda Hamdi était un fusible" et l'histoire de Bouazizi a été "l'étincelle que nous cherchions depuis deux ans." Sitôt la nouvelle de l'immolation de Bouazizi connue, ils ont organisé la rumeur. Grossi l'histoire de la gifle "pour toucher les classes populaires très sensibles au code de l'honneur". Puis pour mobiliser les intellectuels ils ont réécrit le CV de Bouazizi le présentant comme un "diplômé chômeur". "Et la révolution a pris". Interview réalisée le 6 octobre 2011 à Sidi Bouzid. Reportage TV5MONDE : Ilhame Taoufiqi / Grégory Roudier / Emmanuelle Marty.

 

  

 

Commenter cet article