Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un document inédit à voir sur France 2 : Enfants de la précarité et de l'amour.

 

ENFANTSDELAPReCARITe_preview.jpg

 

TVNEWS tele

On compte aujourd’hui dans notre pays 8 millions de pauvres (qui vivent avec moins de 950 euros par mois) dont 2 millions d’enfants. Tomber dans la précarité est la grande peur des Français, et aujourd’hui personne n’est à l’abri. Séparation, licenciement, accident, et c’est la vie qui bascule.

 

Pendant un an, le réalisateur Géraud Burin des Roziers a vécu avec les enfants de 4 familles précaires.

 

Jordan, 13 ans, aide ses parents Patrick et Muriel, paysans dans la Creuse à tenir l’exploitation familiale. Ils cumulent 40 000 euros de dette avec la menace que la maison soit vendue. Incompris dans leur commune et à l’école, c’est toute une famille qui a décidé de se battre.

 

Parmi les plus touchés des précaires, les femmes seules avec enfant. Femmes courageuses, habillées de dignité, elles ont décidé de se battre à tout prix. Pour leur gamin elles sont prêtes à tous les sacrifices. Esther, 13 ans, et sa maman Véronique 47 ans, monteuse câbleuse. Comment, avec un Smic, élever seule trois enfants, affronter le regard des autres, faire face au sentiment de honte et sauver les apparences ? Djimmy, 15 ans et sa maman Irène, 37 ans, auxiliaire de vie. Après avoir été jetée à la rue par son mari, Irène se débat avec 600 euros de salaire. Elle décrit la vie comme "une tartine de merde". Pour son fils, elle a décidé d’avancer tout en restant rieuse et généreuse. Naïs, 6 ans, a une maman danseuse, Emilie, 27 ans. Pas de sortie, pas de vacances, mais sa mère a décidé de gâter le quotidien de sa fille pour lui épargner les angoisses et la peur du lendemain. Comment offrir à sa fille, malgré tout, la meilleure éducation possible ?

 

Diffusion à 22h55 ce soir sur France 2 (si La grande battle, programmée en direct, ne déborde pas). Documentaire produit par Ligne de Front. Avec la participation de France Télévisions et Centre National du Cinéma et de l'Image Animée.

 

Par Pierre-André Orillard :

"Dans ce documentaire, Enfants de la précarité et de l'amour, Géraud Burin des Roziers a accompagné sans misérabilisme ni pathos trois femmes seules avec leur(s) enfant(s) et une famille d’agriculteurs limousins. Tous veulent garder la tête haute, rester dignes, faire preuve de courage. Précarité ne veut pas dire laisser-aller : pas question de se reposer sur les aides sociales et de céder au fatalisme. C’est ce qui impressionne le plus : la faculté qu’ont ces femmes de ne pas craquer devant leur enfant, de ravaler leur honte et leurs larmes, en particulier lorsqu’elles sont obligées de se faire aider. Le sentiment dominant chez ces personnes n’est d’ailleurs pas la honte, mais bien l’injustice devant l’attitude des banques et des employeurs qui ne leur laissent envisager aucune perspective de sortir de leur précarité. Les contraignant ainsi à s’accrocher au peu qu’elles ont pour ne pas tomber encore plus bas. Comme perdre son emploi, ce qui a conduit le mari de Véronique au suicide. Un suicide qu’évoque ouvertement Muriel Guittard, quand le désespoir est trop fort. Quant à Patrick, son mari, il résume : "On mendie. On ne vit pas, on survit." Ils ont 40 000 euros de dettes. Et ne peuvent se résoudre, eux non plus, à oublier leurs désirs pour ne se consacrer qu'à leurs besoins vitaux.

Alors pour tenir, on accepte l’inacceptable. Véronique et ses enfants consomment des produits dont la date de péremption est dépassée depuis longtemps. Émilie la danseuse fait aussi la serveuse, à la demande de son patron qui déclare, sans rire, que "cela donne une proximité entre la clientèle et les artistes". C'est vrai que si Johnny ou Mylène Farmer venait nous servir une bière avant leur spectacle, on ne les en aimerait que mieux. La maison des Guittard se délabre lentement, faute de moyens suffisants pour l’entretenir. Et Irène tente désespérément de travailler plus, pour gagner… la même chose, les quelques aides dont elle bénéficie lui étant alors supprimées. La misère qui les frappe ne les a pas repliés sur eux-mêmes. À Véronique, qui déclare "Ce que je peux donner, c’est de l’amour et de la tendresse", répond en écho la famille Guittard : "Notre richesse, c’est d’être en famille, entre copains, et de s’entraider." Irène et son amie font preuve d’une solidarité sans faille à chaque pépin. Mais ce qui rassemble ces quatre destins, c’est l’amour qui les unit à leurs enfants, et qui leur donne la force de continuer à se battre pour, sinon s’en sortir eux-mêmes, donner à ceux-ci les moyens de vivre une existence normale. Atténuant ainsi le sentiment de culpabilité qui ronge leurs parents".

 

Via la comm' de France 2 : En France, la pauvreté est définie à partir du revenu mensuel disponible (après impôts et prestations sociales). A partir du revenu moyen national, on applique un seuil (exprimé en pourcentage) en dessous duquel la personne est considérée comme pauvre. Deux seuils sont couramment utilisés : 50 % et 60 %. En 2010, le seuil de pauvreté à 60 % ressort à 964 euros pour une personne seule (803 euros pour le seuil à 50 %) et à 1253 euros (1044) pour une famille monoparentale avec un enfant de moins de 14 ans. Huit millions de personnes sont en dessous de ce seuil (14 % de la population), dont 54 % sont des femmes. A l’opposé, les 20 premières fortunes de France pèsent environ 135 milliards d’euros. Source : Insee, Challenges.

 

Crédit photo © Géraud Burin des Roziers.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
G
Jordan, tu es fort et courageux. Ne te laisse pas faire par ceux qui te rabaissent. Tu es quelqu'un de très bien. Gabin (12 ans) et son frère (10 ans ).
Répondre
N
Jordan,je te rappelle mon adresse mail. normandprintemps@outlook.com.Tu prends contact avec moi quand tu veux. J'attends de tes nouvelles
Répondre
C
Jordan j'ai oublié de te donner mon adresse mail aubrychristine@wanadoo.fr
Répondre
C
Jordan et toute ta famille je voudrais vous aidez, envoie moi ton adresse mail<br /> Merci à vous pour cette leçon de vie
Répondre
M
Jordan, il y a beaucoup de familles qui voudraient un enfant comme toi.Je t'ai envoyé deux surprises par Amazon.Je me demande si ouvrir une cagnotte sur Leetchi ne serait pas une bonne idée.Cette émission était tellement bouleversante.Dis-moi ton avis pour la cagnotte et envoie-moi ton adresse mail Je serai,si tu le veux bien ta marraine de Belgique.Mail;normandprintemps@outlook.com.Bisous
Répondre
G
Jordan tu es tellement quelqu'un de bien!
Répondre
A
Jordan tu es magnifique
Répondre
L
<br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> N'oubliez pas que la pauvreté des familles surtout quand il y a des enfants permet de faire travailler les services sociaux dans de beaux bureaux confortables, la misère entretien des milliers<br /> d'emplois avec de beau salaires. Pourquoi faire quelque chose dans le bon sens. Moi j'ai voulu aider, j'ai voulu m'occuper de petits en difficultées familliale, parce que trop intelligente et<br /> trop bien installée on m'a constamment mis les batons dans les roues pour enfin me jeter. Pour le psy. on doit entretenir la misère et surtout pas l'iradiquer. Voilà ce qu'il me dit.<br /> <br /> <br /> ça c'est un bon sujet!<br /> <br /> <br /> Car un sujet sur la pauvreté, c'est un sujet parmis tant d'autres. Pour rien! Juste pour rassurer les profiteurs de la situation et assurer un bonne audience! C'est triste!<br />
Répondre
M
<br /> bonjour<br /> <br /> <br /> je suis agricultrice, je sais que ce monde est difficile.<br /> <br /> <br /> jordan courage a toi a tes parents et j'ose esperer que quelqu'un vous viendra en aide<br /> <br /> <br /> on vit dans un monde de gaspillage<br /> <br /> <br /> courage aux autres<br />
Répondre
B
<br /> ce message s'adresse à Jordan (infrarouge)r, en souhaitant que ce mail lui parvienne..<br /> <br /> <br /> Jordan,<br /> <br /> <br /> je ne suis pas une adepte d'internet, mais, je voulais absolument t'écrire en ésperant que cela te parvienne..tu es un supppper génial GRAND petit bonhomme!!!!!je suis une vieille, 44 ans, une<br /> fille de 22 ans et un petit félix de 4 ans, et....j'ai passé un long moment de ma vie à la ferme! tuer le cochon, les poules, les lapins...les rats( pas pour manger), faire les foins, le blé,<br /> etc..avec des moyens TRES limités! mais, à mon âge, et depuis toujours, je me sents plus forte d'avoir vécue cela.tu as les bonnes valeurs, je ne connais pas tout mais tes parents sont VRAIMENT<br /> DES PARENTS qui t'aiment, qui eux, ont les bonnes valeurs!tu es beau, intelligent, sensible, et courageux...les autres, tu t'en moques, ils ne t'arrivent pas à le cheville, je te le jure!Ce qui<br /> me choque, c'est que le fait que tu n'ais pas internet avant, te retombe dessus ......c'est inadmissible!tu en connais plus de la vie que les 90 pourcent qui t'entourent..<br /> <br /> <br /> bonne vie à toi; pleine de joies et de bonheurs, courages à tes parents,mais n'oublies pas une chose..reste encore un peu un enfant avec l'insouciance qui s'associe.<br /> <br /> <br /> biz<br /> <br /> <br /> emmanuelle<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
V
<br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> Que dire,evidemment je suis touche par un tel reportage.Est ce mon vecu probablement,je le tairais par pudeur.<br /> <br /> <br /> Juste pour toi Jordan,ne change pas,ceux qui se permettent de te juger n'ont rien compris de la vie,et ils ne savent ce qu'elle leur reserve.Tu es quelqu'un de vrai ,aussi jeune sois tu,là<br /> est l'essentiel.Laisse le superflu,ceux qui viendront vers toi seront eux aussi forcement des gens vrais simples,qui ont des valeurs pleines d'humanite.N'ai honte de rien,sincerement de rien.<br /> <br /> <br /> Ton visage , ton comportement fait que tu reussiras ta vie j'en suis persuade,tu le merites.Et j'ose esperer ,ce dont je ne doute pas, que les professeurs dans ton college sont derriere toi,et<br /> n'ont pas attendu cette emission pour te decouvrir.<br /> <br /> <br /> Marc effectivement touche par cette frimousse et ce monde paysans qui dispparait,nous laissant des souvenirs.Une fois nos vieux enterres que nous restera t'il? cette agriculture qui n'en n'est<br /> plus une.Jordan,ces mots sont pour toi.<br /> <br /> <br /> Merci Monsieur Geraud Burin Des Roziers.<br />
Répondre
C
<br /> MERCI pour ce documentaire,nous devrions en voir davantage certains prendraient conscience de l'etat de notre pays (bien que je les croient sourds)<br /> <br /> <br /> rien ne me derange plus que d'avaler jour apres jour des emissions qui font appologie du fric et de la betise<br /> <br /> <br /> encore merci a vous<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
X
Merci pour ce documentaire , ces témoignages poignants Jordan tu es magnifique , <br /> tes parents peuvent etr<br /> e fiers de toi , on n'a qu'une seule envie vous aider