Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 15/12/2013 14H

TERRITOIRES-OHTUTIRE_preview.jpg

 

Une collection de 7 courts métrages autour de Marseille est diffusée cette nuit de dimanche à lundi sur France 2, peu après minuit.

 

Coproduction le G.R.E.C et Chellac Sud.

 

Oh, tu tires ou tu pointes ? d’Elisabeth Leuvrey

A priori la danse contemporaine et le jeu de pétanque n’ont rien à faire ensemble. Mais nous sommes à Marseille et les mondes se partagent le territoire au-delà des probabilités.

 

Ouvre l’œil de Rémy Galvain

Billel a trouvé un emploi précaire d’agent de sécurité. Sa mission, surveiller la nuit un hameau de petites maisons contre d’éventuels intrus qui viendraient de la cité défavorisée d’à côté, celle où il vit.

 

Carnets du dehors de Paule Sardou

Guidé par sa voix lisant ses carnets de route, tour à tour, crus, poétiques, critiques, Michael nous entraîne dans les méandres de la ville qu’il a connus quand il vivait dehors. Revendiquant l’imaginaire comme le seul territoire de liberté qu’il nous reste quand on ne possède plus rien.

 

Beauduc de Laurent Teyssier

En Camargue, au bord de la mer, un village de cabanons hors-la-loi est menacé de disparition. Sarah et Pascal passent une dernière journée dans le cabanon où leur père a vécu jusqu’à sa mort.

 

Momo de Jean-François Comminges

Aujourd’hui à Marseille, dans un immeuble du quartier populaire de la gare Saint-Charles, deux hommes, un cinéaste et son voisin sénégalais, tentent de tuer le temps en réalisant ensemble l’expérience suivante : nous livrer spontanément, depuis son scénario, jusqu’à sa mise en scène, le film cent pour cent authentique de leur amitié naissante !

 

Abrivado de Marie Balmelle

Le film dresse le portrait de deux soeurs, de sept et dix ans, nées en Camargue, sur une terre qui leur est familière, elles restent ensemble et montent à cheval. Séparément, chacune raconte un ailleurs plus ou moins imaginaire, laissant percevoir sa propre personnalité au-delà de l’influence régionale. Pour l’instant, elles participent naturellement à l’Abrivado avec le sérieux de grandes personnes.

 

Petite Blonde d’Emilie Aussel

Marseille, l’été. Une bande d’adolescents issus des quartiers populaires, passe ses après-midis sur une plateforme de béton près de la corniche. Ils paradent, parlent fort, se baignent et sautent des rochers, du plus haut possible. Ils sont ici les rois. Sur une plage, non-loin d’eux, Angélique les observe. Un jour, elle se décide à rencontrer le groupe.

 

Crédit photo © Chellac Sud / Le G.R.E.C.

Commenter cet article