Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 28/12 7h33

catalog-cover.jpegAu lendemain d'un communiqué du Ministère de l'Intérieur - à lire ci-dessous - concernant Dieudonné, Manuel Valls s'exprime dans Le Parisien ce samedi.

 

Une nouvelle limite, extrêmement grave, a été franchie, juge le membre le plus populaire du Gouvernement actuel. "Quand on s’en prend avec une telle hargne à des journalistes (NDLR : Frédéric Haziza et Patrick Cohen) du fait de leur patronyme, du fait qu’ils sont juifs, ce n’est pas tolérable. Quand Dieudonné insulte la mémoire des victimes de la Shoah, c’est insoutenable. Ça suffit. Il faut casser cette mécanique de haine".

 

Manuel Vals annonce qu'il adressera une instruction aux préfets. "A l’occasion de chaque spectacle, ils devront apprécier si le risque de trouble est caractérisé et justifie d’interdire la représentation. Arriver à l’interdiction peut prendre du temps. Mais nous ferons tout pour y arriver, car il faut en finir avec l’impunité et la complaisance auxquelles Dieudonné a eu droit".pas.

 

La liberté d’expression est sacrée mais le racisme et l’antisémitisme sont des délits, rappelle le Ministre de l'Intérieur qui estime que depuis longtemps, Dieudonné n’est plus un comique et sa démarche ne relève plus de la création. "Ses spectacles sont devenus des réunions politiques où il déverse sa haine".

 

Par ailleurs, toujours dans Le Parisien, Manuel Valls invite à une prise de conscience collective, y compris de ceux qui sortent de son spectacle en faisant semblant de ne pas comprendre les propos antisémites dits à mots couverts.

 

Rappel du communiqué de presse du Ministre de l’Intérieur le vendredi 7 décembre 2013.

 

Le ministre de l’Intérieur condamne avec fermeté les propos racistes et antisémites de Dieudonné M’BALA M’BALA qui, après avoir visé le journaliste Frédéric HAZIZA, s’en prend désormais à Patrick COHEN, journaliste à France Inter. De déclaration en déclaration, comme l’ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s’attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah.

Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, Dieudonné M’BALA M’BALA ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite.

Dans ces conditions, le ministre de l’Intérieur a décidé d’étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d’interdire des réunions publiques qui n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l’ordre public.

Commenter cet article