Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Thomas Le 16 Décembre 2013.

UNOEILSURLAPLANETE-l_preview.jpg

 

Un oeil sur la planète, émission proposée et dirigée par Patrick Boitet, présentée par Etienne Leenhardt, est diffusée c elundi sur France 2 à 22h55.

 

Y-a-t-il un miracle suisse ? Thème de ce 43ème numéro.

 

C’est l’histoire d’un petit pays européen, enclavé au milieu des montagnes, sans ressources particulières, où la vie serait "la plus saine, la plus sûre et surtout la plus prospère". Ce pays, c’est la Suisse. Elle truste les bons résultats dans les classements internationaux. Le taux de chômage n’y dépasse pas les 3%, les salaires augmentent, ses entreprises exportent et son système de formation fait des envieux à l'étranger. Qui dit mieux ? Comment expliquer cet îlot de prospérité au milieu d'une Europe en crise? Quelles en sont les recettes ? Peut-on en tirer des leçons pour la France ? C’est ce que nous allons voir à travers les 4 reportages suivants :

 

Les rois de l’export.

Un reportage de Sophie Claudet et Valérie Lucas

La Suisse est d’abord une puissance économique et technologique de premier plan grâce à ses industries de pointe. Sa monnaie forte ne l’empêche pas de gagner des parts de marché à l’export. Avec des multinationales mais aussi un réseau de PME performantes, la Suisse à population égale fait mieux que l’Allemagne…

 

La recette anti-chômage.

Un reportage de Julien Duperray et Annie Tribouart

De telles performances expliquent que le taux de chômage soit l’un des plus faibles au monde. Mais c’est aussi la réussite du système de formation. Plus des 2/3 des petits Suisses quittent l’école à 15 ans pour entrer en apprentissage. Cela donne une main d’œuvre bien formée, bien payée et motivée car l’ascenseur social fonctionne toujours. Et la minorité qui fait des études bénéficie de conditions de rêve dans des établissements ultramodernes…

 

Une vraie démocratie.

Un reportage de Jérôme Tournier et Didier Dahan

L’une des clés du miracle suisse tient en deux mots : démocratie directe. Le peuple suisse se mêle de tout, tout le temps et ça marche. A l’échelon local, cantonal ou fédéral, les citoyens suisses peuvent faire entendre leurs voix grâce aux votations et référendums. Loin d’être un frein à l’initiative, ces votes à répétition donnent une démocratie moderne et vivante.

 

Un phare pour les frontaliers ?

Un reportage Maud Gangler et Joseph Haley

On comprend dès lors que la Suisse soit un phare pour ses voisins. Près de 150 000 Français y travaillent déjà, attirés par les salaires élevés dans tous les secteurs. Mais les conditions de l’emploi sont bien différentes de celles rencontrées en France. Et la cohabitation entre Suisses et Français n’est pas toujours si facile. Des deux côtés de la frontière.

 

Crédit logo © DR.

Commenter cet article

Albin Maricosu CH 17/12/2013 01:00


Magnifique reportage..! Objectif, bien filmè.Un pays qui fait honneur à tous ceux qui travaillent peu importe d'ou qu'ils viennent, et qui assouvissent leurs besoins par le respect du travail que
ce pays et ses institutions offrent.  BenMaric

Obergfell 17/12/2013 00:48


Bon reportage, mais vous avez omis un détail de poids au sujet des frontaliers. Les travailleurs suisses sont largement syndiqués alors que les français pas ou très peux. Cela crée des tensions
car le travailleur français par ignorance des conditions de travail accepte des salaires pus bas, bref il participe par son inculture syndicale. sa naîveté dans la négociation salariale, au
dumping salarial.