Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un portrait inédit de Marie Trintignant, par sa mère Nadine, le 26 janvier sur ARTE.

Marie Trintignant, tes rêves brisés, documentaire réalisé par sa mère Nadine, sera diffusé le mercredi 26 janvier à 22h45 sur ARTE. Il sera précédé d'une rediffusion du film Une affaire de femmes, avec la regrettée actrice et Isabelle Huppert.

Tendrement orchestré par Nadine Trintignant, ce poignant portrait dévoile la formidable comédienne au jeu incandescent et la femme éperdument attachante que fut Marie Trintignant, annonce ARTE.

"Élevée par une mère cinéaste, Nadine, et un père acteur, Jean-Louis, avec qui elle nouera une profonde complicité artistique, Marie Trintignant rêve très tôt de devenir actrice, même si elle prétend, pince-sans-rire, avoir hésité entre «vétérinaire et courtisane». Après avoir tourné enfant dans Défense de savoir, réalisé par sa mère, qui lui offrira plusieurs rôles marquants, elle fait des débuts fracassants dans Série noire d’Alain Corneau, son futur beau-père avec qui elle tournera trois autres films. «Je me jetais dans tout, prête à mourir à chaque prise parce que je n’avais pas de métier, parce que j’avais Patrick [Dewaere] en face qui donnait tellement qu’on ne pouvait pas être neutre», raconte-t-elle. Alors âgée de 17 ans, elle se dit que ce métier qu’elle prend trop à cœur risque de la briser. Elle apprendra à mettre de la distance, notamment en travaillant pour Claude Chabrol. «Il m’a fait comprendre que dans le ludisme on allait plus loin». Elle joue pour lui une femme alcoolique en rupture avec sa famille dans Betty, où elle atteint des sommets d’interprétation. Elle tourne aussi avec Ettore Scola, Pierre Salvadori, Michel Deville, etc... et découvre au théâtre le plaisir des répétitions et du contact avec le public. Séduit par son jeu, Jean-Pierre Marielle, qui lui donne la réplique dans Le retour d’Harold Pinter, se déclare «son groupie». Partageant avec son père Jean-Louis Trintignant une même passion pour la poésie, ils interprètent ensemble au théâtre Poèmes à Lou d’Appolinaire".

Dix-huit ans après sa fin tragique, la réalisatrice Nadine Trintignant signe un portrait bouleversant de sa fille, avec, pour commentaire, la lettre d’amour posthume qu’elle lui adresse. Elle évoque avec une touchante sobriété le drame qui brisa sa vie, en reliant le sort de sa fille à celui de toutes les femmes battues. Ce documentaire, affectueux tissage d’archives, d’extraits de films, de coulisses de tournages et de répétitions – dont une séquence avec François Cluzet, qui fut son compagnon et avec qui elle écrivit une pièce à la poésie fantasque –, révèle la femme et l’actrice bourrée d’intelligence, de charme et d’humour que fut Marie Trintignant.

Crédit photo © Martine Peccoux / Bridgeman 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article