Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 04/05/2014 19H40

C'est un témoignage rare, proposé ce dimanche à la fin du magazine hebdomadaire Sept à Huit sur la chaîne TF1. Rendez-vous présenté par Harry Roselmack.

Xavier Auzou a décidé de parler après le décès de son fils de 17 mois. Sa nounou a été condamnée aux Assises pour l'avoir secoué. Il raconte la disparition d'un fils, cette impuissance à voir partir son enfant lentement, et puis aussi la douleur d'être lui-même soupçonné de maltraitance sur son bébé.

Comment, avec sa femme, a-t-il traversé cette épreuve ? Quelle a été leur réaction lorsque la nourrice a été mise en cause par l'autopsie ? C'est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière et Léo Monnet.

Vidéo, témoignage de Xavier Auzou dans Sept à Huit (bébé décédé).

Crédit photo © Christophe Charzat - TF1.

Commenter cet article

domenech wilma 05/05/2014 16:43

Monsieur, comme tant de personnes j'ai étè touchée par votre histoire. Je pense a sa Maman et votre fille aussi. Je suis une assistante matérnélle et je travail pour la creche familiale de ma commune depuis trente deux ans. J'avait 23 ans quand j'ai fait le choix d'excércer cette proféssion. Je ne peut pas comprendre et encore moin admétre le geste grave de cette femme sur votre petit garçon qui a détruit vos vie et enlévé la sienne. La justice a fait ou fera son travail mais il faut qu'elle vive avec du remord jusqu'a la fin de sa vie. Vous sohuaitons beaucoup de courage. Wilma Domenech.

celine 05/05/2014 14:22

bjr merci a vous pour votre témoignage humble et recevez tout mon soutien de nounou bon courage a vous pour le reste de votre vie et celle de la soeur jumelle de pierre

Isa. 04/05/2014 20:03

Témoignage qui m'a mis les larmes aux yeux. Merci Monsieur pour vos propos très dignes.

marysette 04/05/2014 20:03

tres dure .je suis moi meme nourrice j adore mes petits , un drame ai survenu dans ma famille ma fille est partie suite a un accident en montagne . ses soeurs sa jumelle et moi meme avons du faire face a ce terrible drame . je comprends votre douleur et je suis de tout coeur avec vous marysette

Véronique 04/05/2014 20:01

Votre témoignage est rempli d'amour , et comment vous dire à quel point je vous comprends dans votre désarroi .
Vois n'aviez pas le choix.
Il faillait soulager les souffrances de votre petit Pierre .
Toute ma sympathie et mon admiration. Devant tant de tant de dignité