Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 01/01 7h48

Tour du monde en famille : reportage ce dimanche après-midi sur TF1.

Rediffusion ce dimanche 1er janvier à 13h30 sur TF1 d'un reportage de Julie Legeindre, consacré à deux familles au grand coeur qui nous font découvrir des coutumes, des peuples et des paysages hors du commun...

Tout quitter pour faire le tour du monde, beaucoup en rêvent, mais peu larguent réellement les amarres. Ce sont quelques dizaines de familles françaises qui le font chaque année avec leurs enfants. Une équipe de « Grands Reportages » a suivi, pendant un an, deux familles aux quatre coins du monde. L'une voyage en camping-car avec 3 enfants en bas âge et l'autre parcourt le globe à vélo avec ses 4 enfants. Entre moments forts et grosses galères...

A Marseille, Maryline et Renaud, 36 ans, s'apprêtent à quitter leur travail et leur maison pour faire le tour du monde avec leurs 3 jeunes enfants. Pendant un an et demi, ils vont traverser l'Europe, l'Asie et le nord du Moyen-Orient. Une boucle de 50 000 km. « On a l'impression de toujours courir après le temps, là, l'idée c'est de faire une parenthèse. De prendre du temps avec nos enfants, et aussi de découvrir des choses avec eux. On espère leur ouvrir une curiosité, une tolérance, on verra ce qu'ils en retiennent. » . Au petit matin, Maryline découvre la vie à 5 en camping-car, 12 m2 où tout le monde doit cohabiter. Renaud lui affronte ses premiers ennuis mécaniques.

Quant à la famille Catel, elle a choisi de faire le tour du monde à vélo. Nicolas et Isabelle ont embarqué dans l'aventure leurs 4 enfants : Agathe 15 ans, Jules 14 ans, Margot 11 ans et la petite dernière Raphaëlle, 8 ans. Partis de Toulouse, ils vont traverser l'Amérique du Nord et du Sud, l'Océanie et puis l'Indonésie. Au total 11 000 km de vélo. Chaque soir c'est le même rituel, il faut trouver un endroit pour dormir, en bivouac ou en camping sauvage. Dans leurs sacoches, des provisions pour trois jours d'autonomie. Au fil du temps, les enfants ont tissé une complicité à toute épreuve. « Le fait d'être tout le temps ensemble, au bout d'un moment, on sent un esprit d'équipe qui se forme entre nous, ne serait-ce que pour le montage des tentes, au début on se chamaillait, maintenant on s'entraide. Je pense que quand on reviendra en France, nous serons plus soudés. » Pour l'ainée, l'expérience est enrichissante. « J'ai qu'un mot à la bouche c'est énorme. J'ai 15 ans, j'ai vu des trucs de fou, y a des gens qui ne verront jamais ça de leur vie, franchement j'ai conscience de la chance que j'ai, et puis il y a plein de moments où on se dit : je l'ai fait ! » Sur le chemin, la famille multiple les rencontres et parfois les habitants les invitent à dormir. « Honnêtement on ne s'attendait pas à ce genre de chose, on demande une indication ou un carré de pelouse et on est invité. C'est arrivé plusieurs fois, il y a plein de gens accueillants, ça fait des rencontres et ça fait des sacrés souvenirs. ». 

Crédit photo © DR.

Commenter cet article